Abdel-Malek : réseau francophone et 60s

L’importance de « L’orientalisme en crise », 1968 dans Diogène (UNESCO, et traduit, au moins du français à l’anglais – autres circulations ?) : de faire apparaître d’autres relations, d’autres géographies et autres configurations d’historicité, des problèmes de savoir-pouvoir nord-sud.

La francophonie, pour commencer, et ses propres constellations et ramifications discursives. Par exemple dans le détail des situations institutionnelles pour situations d’énonciation : Abdel-Malek hors université (CNRS – encore une fois démontrée, la spécificité de cet espace, histoire singulière dans les conditions de savoir de l’après-guerre) , et donc hors Institut de la Sorbonne bastion de l’orientalisme (cf Thomas Brisson).

Mais aussi : Étiemble d’une part, et Joseph Needham dans la même direction (prendre l’histoire des sciences de la Chine comme levier contre l’européocentrisme et pour une universalisation des disciplines, parts égales à retrouver) ; Jean Chesneaux (et alors le maoïsme français, qui est un angle dans la « désorientalisation » des études asiatiques) ; Rodinson bien sûr, ou dans le sillage du « secteur socialiste de l’Europe » ; et toute la critique soviétique de l’orientalisme européen. Chine critique, en particulier. Et Bandung – ici on retrouve les mêmes dynamiques que celles des débats anglophones.

Ici le rôle de Robert Young peut-être : avoir, par la francophonie critique de l’anglocentrisme postcolonialiste, par le comparatisme toujours disponible grâce à une situation dans les études françaises anglaises, réouvert la lecture des anticolonialismes dont les marxistes, à revers de Said.

 

Un autre protagoniste du débat posé par Abdel-Malek : le structuralisme, Saussure et le CLG fonctionnant comme totem, lus comme expression passable de l’irrationalisme phénoménologique : anhistorique. C’est le structuralisme contre le marxisme, front et zone critique d’époque.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *