1968 suite – Egypte post Six Jours & impérialisme

Contd. de http://journaldetravail2008.blogspot.fr/2015/05/etudiants-noirs-mouvements-etudiants.html entre autres :

Abdel-Malek, sur le « Comité national des ouvriers et des étudiants » d’Egypte, après la crise nationale déclenchée par la Guerre des Six Jours : « ralliaient progressivement le pays presque unanime, autour des manifestations grandioses conduites par les ouvriers et les étudiants, en février, puis en novembre 1968, à l’image du printemps 1946″ (30, dans « Introduction à la pensée arabe contemporaine »). L’enjeu était aussi le détachement du peuple et de l’armée, et les procès de l’Etat capitaliste et son régime militaire.

AAM sur l’impérialisme, placé dans cette séquence, qui vient infléchir la période précédente (espoir), 1956-1967.

Il en est donc allé, et AAM évoque Gramsci pour le penser, des acteurs intellectuels divers propres aux situations de décolonisation : « groupes de pensée et d’action », intelligentsia, partis, intellectuels savants et littérateurs pris dans la logique de l’engagement, et étudiants.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *