Weber, communautés ethniques, Burgondes

Tiens. Weber, dans Économie et société (vol. 2, dans Agora 1995). Un chapitre assez mal foutu, aveugle, et sur-riche : multiples questions en jeu simultanément, multiples concepts actifs, many points to make. Il faut arriver à distinguer un bloc (dénaturalisation de l’ethnique, boulevard de la sociologie, mais ici Weber bien Weber, l’assurance sociologique perçante) des autres propositions qui relèvent de la méthodologie sociologique (les types et les transitions, variations, délimitations flottantes), du projet global d’une sociologie de l’action (la communauté comme action communautaire), et autres.

Les Burgondes apparaissent, parmi d’autres cas comparatistes – Grecs et Scythes, vastitude des territoires africains et sud-américains… Mais ils me frappent, Saussure, l’anthropologie allemande, et les sociologies française et allemande, 1900-1920. Enjeux de l’exemple germain, depuis le Reich.

Durkheim, me dit-on, prend l’ethnique par la problématique de l’intégration.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.