Abdel-Malek radical – situation arabe après 1967, intellectuels

La section de son « Introduction à la pensée arabe contemporaine » qui traite de la période après 1967 fait tourner le ton. D’un compte rendu historique, intéressé à l’analyse de l’histoire, jusqu’en 1965 (si je comprends bien, date d’une première édition de l’Anthologie ?), au lyrisme militant et un peu sanguinaire de la lutte anti-impérialiste insurrectionnelle et populaire, au diapason de la résistance palestienne.

Ici, repose la question des intellectuels dans l’action, analytique et politique : 35

… radicalisation du cours politique, tout autant que des idéologies. … des dizaines de millions de jeunes … de la résistance palestienne, des armées arabes, principalement égyptienne, des intellectuels enfin, aujourd’hui comme toujours à la charnière la plus vulnérable — entre l’Etat et les masses du peuple, la tradition et la modernité, la réflexion et l’action.

 

Ce qui se passe entre 1970 et 1979 ? Quelles transitions ? Et sans doute quelle disjonction des histoires arabe et iranienne ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *