Rallying cries, constituencies : concepts de l’énonciation

voir peuple de l’énonciation

 

Said termine son introduction à la 2e édition de Covering Islam, post-Tehran hostage crisis, par cet appel (à l’humanisme…) :

As rallying cries for their constituencies, ‘Islam’ and ‘the West’ (or ‘America’) provide incitement more than insight. … if we can dispose finally of both the residual hatred and the offensive generality of labels like ‘the Muslim’, ‘the Turk’, ‘the Arab’, or ‘the Westerner’, then so much the better’ (fév 1981)

C’est cet appareillage de l’énonciation que je cherche toujours à saisir, et toujours il me file un peu entre les doigts – voir le travail acharné pour clarifier Ambedkar, et pas encore ground down to real clarity.

29 oct. 2017 – « armes argumentatives ».

Toute une série dans Said – mais la multiplicité même est indicative d’une sous-théorisation. Le tout autour de « représentation », avec « image » et « usage de ».

 

Mots d’ordre et mots de passe, peuples de l’énonciation. Constituencies, toujours, concept disponible en anglais auquel je ne trouve toujours pas bien un équivalent français. Difficile à expliquer en contexte francophone, toujours ; à pinpoint.

Invocation, interpellation, performatifs, hate speech, appel à, mobilisation (sur telle base d’accord, autour de pomme de discorde)… Clivages, alors, et subjectivations.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.