OTSOG dans les devenirs du savoir

Sans doute l’idée serait meilleure (avancée, simplement, mûrie par le travail sémantique – la traduction et la lecturerecherche – et l’histoire pédestre des conditions du savoir, quotidien d’une cogitation ambiante sur l’air épistémopolitique) de : tenir ici le journal des bribes OTSOG, et les rédiger, au moins en paragraphes, volets, essais. C’est déjà en forme ; des noeuds et des pans sont déjà constitués, à saisir à confirmer.

Savoirs et savoir sur les savoirs.

Sur l’histoire des conditions du savoir, et des formes du savoir ; sur les historiographies de ces mêmes objets. Réflexivité comique qui fait le zeste du roman. Et le met aussi dans un sillage un peu frêle mais réel, substantiel, réseau à resouligner : l’histoire du livre et ses développements depuis 1965, Chartier mais Grafton aussi (US context directly, Princeton & Harvard UP) ; l’histoire des sciences humaines (Pascale RF, WF, Revue d’histoire des scH, créée 1999) ; l’histoire des débats historiographiques sur histoire des idées, histoire des mentalités, histoires des sciences / sociologie des sciences / de la connaissance.

Point : non pas l’expression grossière, circonstancielle (significative en ça), des Two Cultures de Snow, mais bien scholarship / science, prise de Grafton : Defenders of the Text: Traditions of Scholarship in the Age of Science, 1450-1800 (HarvardUP, 1991). Prise de McGannA New Republic of Letters: Memory and Scholarship in the Age of Digital Reproduction, Harvard UP, 2014 (with generic echoes shared with Grafton + nod to Benjamin and the mood of Minima Moralia or tragically worse).

On traduit en français (Pierre-Antoine Fabre, pour la Bibliothèque du XXe siècle au Seuil) : par érudition.

OTSOG et la qualité de l’intempestif. Le volant d’historicité réamorcé ici : XXe siècle au XXIe (et l’éclairage sur des décalages étonnants de la remédiation numérique) et le comique que cela dégage déjà ; mais sur fond supplémentaire, longue et ample logomachie des siècles européens, des enjeux d’évolution des formes épistémologiques et de leurs articulations sociales. Histoire de la science et histoire de “la science”. Beaucoup rebattu, remis en jeu, dans l’exploration historique d’OTSOG. En jeu.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search