Actualisations de Christian Jacob : HumNum, technique, comparatisme

Helléniste, les travaux de C. Jacob, tels que remis en récit aligné dans la préface de Des Mondes lettrés aux lieux de savoir, l’ont mené à deux pôles d’actualisation des “études anciennes”, “les humanités grecques et latines”, “aux questionnement les plus fondamentaux, les plus contemporains, de l’anthropologie des savoirs, des pratiques et des traditions savantes” (13) – certes. Mais donc deux pôles que je distingue, dans ce flux très large (témoignage de la puissance de recherche, carrière CNRS, EHESS, et ethos, “savant” donc, de philologue) :

  • le “Web 2.0” (je résume, 11) comme “une nouvelle bibliothèque d’Alexandrie, aux dimensions planétaires, avec ses défis d’accumulation indéfinie, de maîtrise intellectuelle, d’authentification, de pérennisation et de sauvegarde également”, humanités numériques (et amitié scientifique acknowledged avec Pierre Mounier, et Aurélien Berra, pour ceux que je peux identifier so far), et
  • “je croise l’anthropologie des techniques, les sciences cognitives, la cognition animale, la genèse et les frontières de l’humain” (13, avec amitié scientifique avec Bruno Latour, entre autres, + même commentaire). Il y a des sections multiples dans ce faisceau ; sans doute des combinaisons, appariements, qui ne sont pas les miens et auxquels je veux résister. Mais.

Definitely, à lire avec J. McGann en levier comparatiste.

Rq : la revendication d’interdisciplinarité, démontrée. Celle du comparatisme : m’intéresse d’autant mieux à suivre dans le détail concret. A l’horizon : une théorie de la critique. C’est bien la question que McGann pointe, en prenant fermement pied dans le camp qui s’oppose finalement au mien, malgré le lieu commun du langage et du texte.

M’intéressent, donc, ces options : réarticulation de disciplines (parmi les plus anciennes dans l’histoire universitaire des lettres), dans une épistémè actuelle qui est à expliquer autant qu’elle est à composer. (Toujours G Stein pour une poétique du sens.) Les choix faits, les propositions faites, les directions trouvées et construites. Les alliances qui ont été possibles. Et alors une question plus mordante : les conditions sociales de, dans des conditions politiques de. Ce qui en ressort.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search