Philosophie à Athènes, philologie à Alexandrie

Très chouette entrée en matière, qui trace une belle ligne pleine d’imaginations et possibles : le “transfert” (23) de la culture du Peripatos athénien créé autour d’Aristote vers le Musée d’Alexandrie, 300s av JC, et les variations imposées par les nouvelles coordonnées :

  • culte religieux (Muses, et prêtre à sa tête) et contrôle royal, dont mécénat, éventuellement programmation scientifique, et exigences et modelage communautaires (obligation de commensalité) – et surtout :
  • différenciation des visées : philosophie à philologie. 23-24 : “La philosophie aristotélicienne [22 : “un mode de vie particulier, orienté vers la contemplation, la théôria, dans une communauté cimentée par un lien d’amitié et de fidélité envers son fondateur”, en initiative privée] ne constituait plus l’armature du programme intellectuel du Musée, à travers la lecture et l’exégèse des traités fondateurs : elle inspirait en revanche le déploiement d’un champ polymathique où les sciences et les mathématiques, la grammaire, la philologie et l’érudition historique allaient occuper une place majeure.”

Sciences du pouvoir et de l’Etat, patrimonialisation, archives de l’histoire et de l’Etat, sciences applicables pour (et d’abord par, cf “expédition asiatique”, 22, empire alexandrin jusqu’en Bactriane) la conquête, la prospérité, le contrôle fiscal sur la production (origine de l’écriture). Sort commun, partie liée, de la philologie et de la centralisation du pouvoir – rois comme prêtres.

Deux lignes généalogiques dont il y a à suivre, en effet, les évolutions : philosophie, philologie. En replaçant soigneusement les écoles, mouvements, projets, contemporains ou co-généalogiques : les sophistiques, les poèmes, …



Citer ce billet
Claire Joubert (2022, 19 août). Philosophie à Athènes, philologie à Alexandrie. Ce que fait un angliciste. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n9xh

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search