Translatio de la philosophie

Très certainement : il faut se caler dans cet après du transfert – non pas la (seule) philosophie, et Athènes, comme point d’origine de “lacultureuropéenne”, ensuite déclinée dans la chrétienté médiévale et son modèle métaphysique, mais bien la translation de la tradition aristotélicienne, dès si tôt, au Sud et à l’Est, et dans un creuset d’alliages de langues-cultures, à Alexandrie et son épistémologie philologique. Après l’invention de la discipline (technique on peut dire) du concept, l’institution de la bibliothèque. Procédures de la vérité ; procédures de l’histoire. Collectif ; corps fonctionnaire. Théôria, rappelle C Jacob, anthropologie et arts scientifiques, sciences de gouvernement — voir exactement les articulations savoir-pouvoir qui se forgent. Tout le volume des Mondes lettrés pour considérer ça.

Débuts ou prodromes de la translatio studiorum, vers les régions syriaque, puis arabes : elle viendra largement plus tard, autre contexte, même si même direction des circulations – après fermeture des écoles philosophiques grecques, par politique chrétienne de Justinien, 6e s. AD.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search