Bourdieu, resitué par Merton

Les points sur les i, avec “La Spécificité du champ scientifique et les conditions sociales du progrès de la raison, 1975. (Dans Sociologie et sociétés, 7:1, Presses de l’université de Montréal, peut-être numéro intitulé “Science et structure sociale” ?)

La lecture est étonnante, après long temps d’immersion dans le discours de Merton et la littérature critique sur lui et ses contextes. La proximité, les mêmes objets directement, et une intersection de bibliographie tout à fait marquante : il faudra y aller beaucoup plus au près pour observer des angles différents, dans quels cas sans doute des stratégies, de science ou de statut, dans les points et noms de référence. Merton, H. Zuckerman, Shils, Ben-David, Barber, Hagstrom, Kuhn 1962, et al. Mêmes objets et mêmes ou presque dénominations de phénomènes : sur la priorité, les devanciers, le parallèle nécessaire avec la scolastique, etc. L’usage frappant de la notion même, comme toute constituée, de sociologie de la science (avec OBI !) avec références britanniques et états-uniennes. Le “progrès de la raison” et la “cumulativité scientifique”.

. ce qui dégage immédiatement la vue sur les enjeux, le chantier, de traduction. Des discours plus que des langues

. enjeu d’époque commun : “professionnalisation of sociology”, Ben-David / technocratie, Bourdieu. Science sociale d’Etat, policy. For social change : ces ambiguïtés, “piège“, dit le texte ici.

. Note sur le geste le plus ciblé : question de la “science de la science” – sciences de la science, pour moi.

. Note du geste sur “la sociologie américaine officielle“, et les “naïvetés” du fonctionnalisme, comme expression des intérêts des en-place.

. pourquoi le champ scientifique américain est un tel modèle pour Bourdieu. Réponses multiples. Mais centrage notable. De même Bruno devient Latour dans le même (non, pas même : décentrement particulier, à caractériser) milieu scientifique. Disciplines spécifiées, et n’y a-t-il pas une différence de côtes ? L’épigraphie est à Bachelard, sur la formation / réforme de l’esprit scientifique comme aussi nécessairement “une conversion des intérêts”. (L’épigraphie ici n’est-elle pas une “stratégie”, internationale et inter-sociologique ?)

. Note de la différence des affects, de Merton à Bourdieu ; et de la différence des styles scientifiques. Animus, et ironie – Bourdieu philosophe à densité d’abstraction 70s, et bile (souillure, honte, l’inconscient social comme sale, mauvaise foi). Devant qui Merton : élégance en effet suggestive de fausses lectures ; lettres, “apt” et “compact”, limpidité et rhétorique classique.

. les réflexivités : leur seront communes. Tardives dans les deux cas.

Bien sûr inversement tout autant : replonger dans l’idiolecte de Bourdieu resitue la lecture de Merton assez fort. Sociology with teeth.



Citer ce billet
Claire Joubert (2022, 23 décembre). Bourdieu, resitué par Merton. Ce que fait un angliciste. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n9yy

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search