Forts effets de défamiliarisation : traduction entre Merton et Bourdieu

Défamiliarisation, disons trouble, dans la lecture. Il faut tout recalculer. Tenir en regard les deux systèmes discursifs et conceptuels, massifs et multidimensionnels ; puis les référer à leurs propres contextes de stratégies et positionnements et productions ; puis voir se former un sens à leurs relations. Effort de traduction considérable, jeu intense des rapports. La difficulté est dans le nombre des paramètres, chacun étant potentiellement à déplacer ; la fonction de chacun, donc, à voir se déterminer. L’effort de contextualisation, comparatiste, gros.



Citer ce billet
Claire Joubert (2022, 23 décembre). Forts effets de défamiliarisation : traduction entre Merton et Bourdieu. Ce que fait un angliciste. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n9yz

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search