Allemagnes après-guerre – Zweig, Curtius

Intéressant de me trouver par hasard relatif à lire en parallèle Le Monde d’hier de Zweig (1943, rédaction 1939 je crois ?) et de commencer – avec exclamations et quelques étranglements, good God – European Literature and the Latin Middle Ages (1948) de Curtius. L’appel à l’ européanisation, “scientificisée” chez Curtius. Et déclarée prise chez Toynbe (avec un tour tout de même explicité : des “sociétés” chez Toynbee, Curtius repart avec “les cultures”).

Je note bien Allemagne de Zweig, c’est une découverte justement, ces continuités qui sont dites comme des évidences, tout en thématisant les différences de style, d’humeur, et évidemment de faits historiques tranchés.



Citer ce billet
Claire Joubert (2022, 24 décembre). Allemagnes après-guerre – Zweig, Curtius. Ce que fait un angliciste. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n9z0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search