Littératures du monde musulman : a crunch week

Voilà, j’ai la semaine pour laisser mûrir ce qui peut se construire de la question du blasphème, prise de front avec les Versets sataniques, dans le cours sur les littératures du monde musulman à Paris 8. Comprendre ce qui s’est passé dans la chaleur de la discussion en cours, dont ma propre pression, vers quelque chose que je ne comprends pas, ne localise pas entièrement. Comprendre comment transformer, problématiser, les termes du débat pour y illustrer les outils de la poétique, les enjeux du littéraire, la politique du discours.

Dé-frontaliser – j’ai le réflexe de penser qu’il faut presser dans ce sens pour pouvoir mobiliser le débat, dégager la place pour une construction de réflexion, un parcours. Discursiviser, bien sûr.

Beaucoup de plans simultanés sont en travail dans cette tâche, ou simplement ce qui va être naturellement le processus de cette semaine : enseignement et rapport d’enseignement, rapport universitaire, fonctions sociales établies de l’insitution universitaire et fonction sociale à imaginer/critiquer ; théorie quant aux lests du discours dans ce jeu de langage/lutte et lieu commun du contemporain (blasphème / droit d’expression libre) ; inversion mais aussi maintien de la relation de savoir et d’enseignement, … Où je passe moi-même très directement, je m’y donne (c’est volontiers, mais c’est aussi contrôlé : il s’agit pour une large part d’observer ces déplacements auxquels je suis prête et ceux qui me coûtent, ou me sont impossibles ; en particulier jusqu’où je vais avec l’ouverture et le déport) ; je m’y donne, donc, à la critique islamique.

Je me mets à tâtonner. Il y a du risque, et de la joie, dont la part comique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search