Critiques de l’émancipation – Cusset, nouveaux sujets

Heureuse que François Cusset se soit mis – ait sans doute été invité à se mettre – devant la question “générationnelle“, qui fait même bouger le cadre englobant (et horizon de temps) de l’émancipation, devant les nouvelles formes de la revendication politique. Ce geste correct, critique – c’est la question, en pratique – de prendre les phénomènes de transformations indexés sous l’appellatif “woke” (en français ici, complexifié et compliqué par la translation) par une analyse qui les recoud à une histoire, observation des transformations et transformes, de l’expression politique, expression du politique, dans les dynamiques sociales nouvelles, celles ici qui montent des nouveaux entrants dans la subjectivité politique et sociale – mais aussi, NB, horizontalement, à voir en synchronie avec d’autres transformes récentes ou émergentes, oui les Gilets jaunes, oui les écologies politiques, et al. Oui il faut reprendre le fil, remailler, depuis le marxisme et déjà ses réinventions des 60s, 90s, mondialisations, crises du XXIe s. Grand schéma organisateur des formes, variées depuis ou en face de lui.

Entendu en entretien avec E Laurentin, et Catherine Larrère (voix singulière +) ce week-end, FCult, Termes / Le Temps du débat. Curieuse de voir les voies qu’il dessine, les associations, réarticulations qu’il fait.

Et donc oui, autour de “woke”, le soin critique d’un comparatisme. Outil majeur pour des questionnement aussi fins et obturés par le fonctionnement même de l’inconscient social que les évolutions historiques de la subjectivité. (Toujours en lecture, qui devient serrée et plus directement éclairante, d’Ehrenberg sur la Fatigue de soi, histoire de la dépression en son émergence 1950s, 60s, 70s, “post-freudienne”.) – Histoire et inconscient social, cette dynamique – de la critique, de la science sociale, de l’analyse politique.



Citer ce billet
Claire Joubert (2023, 6 février). Critiques de l’émancipation – Cusset, nouveaux sujets. Ce que fait un angliciste. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n9zk

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search