Catégorie : journal

0

Pans de lecture – agenda printemps

Les beaux pans de lecture qui s’ouvrent, avec ce manifeste printemps de l’humeur sciendi : . Ong plus détaillé (rhétorique, romance, Ramus, dialogue), Zumthor s’il faut, en suite de Goody sur la da . plus d’U. Eco en suite de travail éditorial, culturel finalement, sur OTSOG, (philologie et sémiotique ?) . tout le pan Merton, reprise de Serendipity, Social Theory, et la collectif de Calhoun sur, et prise de contact avec A. Saint-Martin . tout le pan Hayles, bien réouvert...

0

Politiques de l’identité : conditions historiques (Castel 1981)

Comment l’identitaire devient politique ? Plutôt que de présupposer une qualité politique aux identités (puisqu’elles ne sont pas toujours émergées, ou politiquement signifiantes, évidence). Indice dans Robert Castel, dès 1981 (date de publication), mise au jour des nouvelles systematicités des subjectivités politiques/économiques néolibérales (le terme est déjà repéré et opératoire), dans La Gestion des risques : de l’anti-psychiatrie à l’apres-psychanalyse, qui débouche sur un état des lieux fonctionnel de la culture psychologique néolibérale : chap. IV. Pas loin de Deleuze...

0

Positions critiques : zones

Je revois ce dimanche soir une vieille tendresse : The Full Monty, qui me refait la fable de l’Angleterre d’exactement ma génération, celle des détricotages féroces de la socialité (telle que divisée en classes, dans un ordre quasi aimé – par la nostalgie…). L’histoire cette fois-ci m’apparaît comme celle du déclassement (ici cas intense de le dire, et pathos intense), avec réverbérations vers mon affect de déclassement, toute proportion homothétique gardée évidemment, mais le bénéfice est une perpective fraîche, un...

0

Littérature d’intervention – de quoi le nom ?

Configuration émergente – je ne l’identifie dans son ensemble que récemment : Mathilde Roussigne sur une ethnographie de la littérature, avant quoi toute la généalogie des auteurs enseignant à Vincennes (et effets de generation lisibles) et jusqu’à la création du master de Création littéraire ; Marielle Macé sur l’essai, Alexandre Gefen sur la « littérature d’intervention » donc (Corti, 2021) . un phénomène français – parisien et mondain ? Lettres et ses imaginaires sociaux, dont ses moralités ? Voir alors...

0

Par où prendre – IG moment

Après crainte de submersion et délicatesse vis à vis de l’engagement (quelque profondeur qu’il ait), dans le moment « islamo-gauchisme »,  je me suis retrouvée replacée à un chez-moi très référencé, prêt pour l’engagement du discours. Un point d’ancrage fort : le long processus de construction du moment « nouveaux réactionnaires », initiateur des travaux de Polart, jusqu’à la rédaction de l’ « Essai de poétique du peuple », travaillé à partir de Taguieff. Mais donc la voie, la vista,...

0

Etc. islamo-gauchisme – interpellations

Il en va pour une part de la pédagogie – vulgarisation scientifique, en situation d’opposition politique. Mais donc aussi de stratégie intellectuelle, critique, politique. Oui ça va dessiner des champs, avec bords, camps, nouvelles alliances et nouvelles (ou renouvelles) dissidences ; recompositions possible, en jeu. Le consensus scientifique déjà brisé avec les interventions de Noiriel-Beaud / et al. Des champs qui se donneront à la lecture, bien. Mais ensuite, ou aussi, la pensée stratégique. Qui se pense et s’invente en...

0

Islamo-gauchisme etc.

Toute cette semaine affairée autour de l’esclandre « islamo-gauchisme », que Frédéric Vidal a eu la bêtise de prendre au Figaro et à JP Elkabbach (entretien sur CNews, 14 février). Je ne cherche pas même à y répondre, sans envie de fouiller dans ces fourrés d’entrelacs discursifs, alors que : toutes ces prises de parole, de tous côtés, démultipliées par le commentariat. Je ne peux pourtant pas éviter de me faire passer par les échos, et la masse des discours...

0

Judith Schlanger – le comique affectueux

The utter sweetness of Judith Schlanger. Elle a 41 ans quand paraît Le Comique des idées. Et il me semble comprendre, 21 pages into the slim volume, que ce comique n’aura rien de sardonique ou méchant, rien de Bouvard et Pécuchet ou des grotesqueries sur les savants malappris – mais tout dans la tendre libido sciendi, et tendresse « anthropologique » (elle pose le mot comme regard à « épistémologie » du savoir : formes fortes et formes faibles, en...

0

Schlanger : l’affect philologique

Beaucoup à écrire, elle a, sur l’amour de la culture. Quelle position, ou pratique, philosophique cela lui fait-elle ? À brosser le tableau des résistances successives à la libido sciendi, et maintenant des polémiques successives à l’affect bibliophile, elle doit placer en face, à chaque temps de comparaison, la caractérisation de. « Pléthore philologique », par exemple, et structurellement « mémoire culturelle » (231) ; Caillois et sa conversion à la méditation de pierres, « en quittant les livres qui...

0

Judith Schlanger, George Eliot – et l’affection

La densité de bonheur de pensée de La Vocation me fait penser à celle de Middlemarch. Et on est bien dans des zones proches – de la situation de l’intellectuel, doublé d’une position femme dans un jeu de discours (roman dans sa grande période culturelle, invention des positions d’activisme intellectuel dans les échanges publics , journalisme, – philosophie dans ses repositionnements à affres et suspens post-80). L’intellectuel, l’acteur du pan intellectuel et culturel ; la question de l’histoire et de l’histoire...

0

Sanguine Judith Schlanger : )

Dans son chapitre X, « Contre l’érudition », Schlanger – que j’appelle depuis quelques semaines par distraction Schangler… what’s that about? – et toute l’humeur que je savoure dans sa manière intellectuelle : Ce dédain est intéressant [celui d’un Rutherford typiquement – mais « Cette critique, on l’entend depuis Descartes à la fois chez le philosophe spéculatif et chez le savant expérimental », 222], et on peut suivre, riche en formules et en anecdotes, toute la polémique du dédain. 223.

0

Et l’épisode scientiste, religieux : désir collectivisé

186 : Renan énonce ainsi la grande réponse du XIXe siècle savant au rêve de l’homme total et du savoir total, qui est la philosophie de l’histoire dans sa version scientiste. La totalisation de la science sera prise en charge par l’humanité dans son devenir, càd par un sujet collectif lié au temps. … La philosophie scientiste de l’histoire demande un acte de foi dans cette totalisation à venir qui désapproprie le savant. Cette totalisation impersonnelle et indéfinie à laquelle auront...

0

Réticences au savoir, miroirs des trois libido

Dans le chapitre bien anglé des modes successifs, dans l’histoire européenne (schématique – il y a de la fabulation philosophique dans cette historicisation, on peut aimer), des réticences au désir de savoir, on suit les antiques, chrétiennes, classiques, et modernes. Les chrétiennes ont donné, patristiquement et latinophone : « jusqu’à la mise en place de saint Thomas qui donne sa forme classique à la triple libido , libido sciendi, sentiendi, dominandi : le désir de savoir, d’éprouver, de dominer. »...

0

Ironies et drames de la Vocation – Schlanger contd.

Ah, alors il faut que je prenne en effet ces notes, citations. Ce matin dans La Vocation, autour de Renan encore une fois : Renan souligne ce qu’il entre d’ascèse Dans une vie consacrée à des choses qui peuvent être non seulement partielles jusqu’à l’infime, mais aussi obscures, et obscures à bon droit … Et tous ces efforts et ces sons aboutissent à des travaux eux-mêmes obscurs qui seront à peine lus. Renan trouve un étrange plaisir à souligner ce point...

0

Judith Schlanger – La Vocation, sagesse, liberté

Je désirais le goût que communique le ton d’une Diana Athill, goût protestant de l’individualité, hivernal en rasa de saison, et pendant que la commande arrive (bonheur de trouver l’existence d’une édition rassemblée de ses textes autobiographiques), je trouve cela de Judith Schlanger, en philosophie modeste. Rayonnante, profondément originale dans sa forme inversée de l’emphase, un peu moraliste dans sa manière (essayistique, elle circule, elle associe, fabrique, réfère, parcourt, avance, tisse large et profond, librement mais avec une précision historique...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search