Catégorie : journal

0

Levering: Eva Illouz and cultural criticism

Qui réjouit et astringe alors que la lecture de semaine est dédiée à K Hayles et ses pratiques du bouchage de vue, déproblématisation, production et cultivation d’ignorance. Eva Illouz donc, et – elle m’en apprend l’existence vibrante – tout son monde bibliographique de travaux en histoire culturelle d’objets dont il faut gagner l’abstraction en l’extrayant des Vraisemblables culturels en place, méthodologie marxienne des incorporations – est capable de ceci : Interestingly then, it is not sexuality that is the unconscious...

0

More precisely – Hayles and DigHum

Still in wonderment and impatience, a second morning in Hayles. So the – I want to say sociological, that’s as a caution and apology for my immediate distaste, hackles raised and still alert, feels like prejudice, use it then – my sociological reaction to the discursive mode practiced is now better identified, located : tech. Institutionally for instance ( and Hayles is innocent about the majoritarian aspiration, and the resident spirit of integration, which animated the whole) : King’s College...

0

Katherine Hayles : what obtuseness?

The recognition was immediate : a socio-cultural epidermic reaction to How We Think. Digital Media and Contemprary Technogenesis (2012, U of Chicago P). « Nerdy » an initial, prejudicated descriptor. Then the feeling along the walls to identify the characters of this reaction, the peculiar signals it responds to, the vocab, the tropes, the manners. De quoi ces objets, mal construits, ces propositions qui sont des oblitérations, pans d’ignorance déployés, notions écrans, sont le nom. « Obtuseness » is this...

0

Traduire en français : la langue ici

Aimer aussi l’entanglement, la brasse, dans la langue française, que constitue l’entreprise de traduction (OTSOG, depuis profond dans l’automne dernier). Être ici : l’expérience est à front renversé de décennies de pratique, elle a son exotisme, et certainement sa curiosité et sa saveur. Fraîcheur aussi, de retrouvailles peut-être – c’est plus compliqué que ça. « Plus d’une langue », toujours. Et les feuilletages de « ici ». Mais aussi son aimant, centripète. Amour. Délice, surprise, de retrouvaille et de verfremdung....

0

Eva Illouz : les articulations conceptuelles – du langage au marché

Très forte et très lucide Eva Illouz – la ferme formation conceptuelle qui soutient le cours de son exploration, et l’inventivité critiqué déjà notée. (Formation conceptuelle travaillée avec soin : voir la batterie de références en note, qui cartographie et dialogue très richement, contextualise finement largement, historicise son geste bien délibérément. Girl’s work this, good, appreciate.) Densité des premières pages – jubilatoire. Alors elle peut arriver à : Sexual encounters organized as a market are experienced both as choice and...

0

La Culture numérique – Dominique Cardon

Très bon beau travail, que ce livre qui est d’abord un cours – et un MOOC, avec sa traîne de coordonnées dans les institutions contemporaines du savoir – de Dominique Cardon, 2019 je crois. Je me glisse avec satisfaction dans son parcours de classique et soigneuse pédagogie, dans la généalogie d’internet et du web, puis dans la cartographie bien marquée des problèmes. Chapitres. Cardon note une option de méthode : le cartographique qu’il y a à faire. Et le fait...

0

Studies in propaganda, US – and now post-truth

Strikes me as I come to the last paras of « Studies in Radio and Film Propaganda » by Merton and Lazarsfeld (exact date to be checked but during the war is likely) : . that this new field – constitutive for the concurrently institutionalizing social science – of propaganda, public opinion, media, mass observation studies was a solid arsenal built in the context. Quite an armed infantry. So what now in homothétie : pourquoi si démunis, la presse critique...

0

Public, audience, interlocuteurs de la « recherche » : Autres

Tiens, une note. Après lecture un peu ébahie de Merton écrivant avec Lazarsfeld sur la propagande (point de vue de l’État, contrôle, pouvoir) – mais soulevant la question des effets (comiques) inattendus de la recherche-contrôle dus aux ingrats mouvements et complexités des publics… Question donc des publics. La note : peut-être le poids devenu insupportable est-il celui du public implicite, épistémologiquement (institutionnellement I mean) orthodoxe, de la « recherche » (dans les conditions où je la poursuis : université française...

0

La culture numérique : commencer par

Première remarque premier pas sur la « culture numérique » : qu’elle a déjà une histoire complexe et des retournements et des différenciations stratifications oppositions et tensions. Lire Casilli sur Les Liaisons numériques (2010) est déjà dépaysant, un autre âge, avant l’horizon des GAFA et universalisation des smartphones. Les discours, réac ou utopistes, eux-mêmes bien localisés dans leur époque. Ces termes presque en écho nostalgique, pointe de comique, fort utile pour prendre en face le paysage actuel de la lutte :...

0

Le Débat : 40 ans d’histoire « intellectuelle »

Allez je note, quand même : disparition annoncée publiquement du Débat, à 40 ans, cycle fermé par décision éditoriale. 40 ans nous mène très exactement à l’année pivot de 1980. Produit de cette conjoncture exactement, et simultanément un de ses fers de lance. (Et ma génération de milieu de formation à peu près exactement). Ce matin en grand rhétorique, chenue, Gauchet et Nora interrogés et révérencés sur France Culture. S’en croivent, parlent élégant, « l’outrecuidance de » (en effet !...

0

Universalisable – sujets du savoir

La suggestion de CS, alors que nous parlons biographie de scholar, propos désirant sortir, avancer, poser : de prendre ça par la question de savoir si l’objet de l’écriture est universalisable. Soit propre à la publication. Intéressant de considérer ça. L’image du seuil se présente, avec ses limites habituelles : le seuil est mobile et plus on l’observe plus il fuit. Ici entre les contours incernés du sujet et les bords fondus du public. Le je du savoir (ou de...

0

Traduction – journal

Journal, ou développements, retournements, étapes, transformations : remarques : Ici now on page 30 : . l’incertitude du début de l’entreprise pensait sans doute reprendre la pratique où elle avait été laissée en toute saison d’intensité : aux moments d’apprentissage, furieux et appliqués aux lois trouvées. Puis la modification du rapport, et de l’humeur, avec un peu d’assurance et quelques dizaines de pages into it : non seulement la capacité, et la curiosité de voir se montrer un rapport maintenant...

0

Traduction : savoir en passant

Plaisir de ce savoir latent et circulant, de la traduction, qui parcourt large, du micro syntaxique, inflexions de ton, couleurs et façons de prendre les détours de la langue, un texte, aux larges intuitions toujours en un instant nourries d’ici, de par-là, dans les profilages des histoires entières des langues et des cultures de siècles, tout les sillages littéraires et culturels. Aperçus. Nouvelles considérations, passages d’habitation dans. Qui font aussi passer dans l’enfance des premiers et anciens parcours dans :...

0

Prendre le savoir par : l’indépendance

En société de la connaissance, en capitalisme cognitif, et en démocratie communicationnelle et experte, l’université (pour parler d’un pôle emblématique) peut (on peut dire doit) représenter la zone indépendante du savoir. Une indépendance démocratique du savoir doit se trouver à s’insituer. Indépendance citoyenne, comme indépendances anarchiques (anarchistes jusqu’à) de tous poils, libres. (Hmm l’école libre, oui je me souviens, expression de ma génération… Les libertés utilisées pour les points poches et veines d’autoritarismes -) Partir de l’autonomie relative. Son souci,...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search