Catégorie : lecture

0

Aamir Mufti vs Gil Anidjar – lectures de Said

A Mufti, je reprends son « Orientalism and the Institution of World Literatures » (2010, Critical Inquiry). Qui reprend Said, et s’harasse à récupérer pour Orientalism un espace de lecture qui ne soit pas les biais « postsécularistes« . Poursuivre la lecture de Said dans le sens de l’humanisme et de « Secular Criticism » (titre d’un chapitre conceptuel majeur du livre qui suit Orientalism, soit The World, the Text, and the Critic (1983)) ; et de la référence à Auerbach comme personnage conceptuel de la dé-transcendentalisation...

0

« Introduction à la pensée arabe contemporaine »

Abdel-Malek, 1965, introduction au vol. 2 de son Anthologie de la littérature arabe contemporaine. 5- 39. Pleine période de la Décolonisation, après la révolution égyptienne, Bandung, la guerre d’Algérie (« la grande hémorragie », 21), Suez. Mais avant la Guerre des six jours. (Correction : l’introduction porte aussi la date de 1970, et elle évoque la résistance palestinienne et la guerre de juin 67, 28.) Guerrre froide et blocs mondiaux, qu’AAM indique explicitement, comme  contexte pour les luttes nationalistes, et « l’étape nationalitaire »,...

0

Réseaux et polémiques de l’orientalisme

Tiens, effet de la coïncidence qui n’en est pas une : Abdel-Malek, son article de 1968 abordé par le hasard de l’accès, est une lecture de Rodinson, en tant qu’il critique les orientalistes français pour l’homo islamicus classique et textualiste, aveugles aux histoires et à réorienter par le couplage critique de l’histoire religieuse et de la dynamique idéologique. Et alors directement il s’agit de Weber, et de sa réception récente en France, chapitre d’Aron, 1967. Savant et Pol de 1959, autres...

0

Les Particules élémentaires

Les sorties, je renoue avec elles, après être passée par des transformations (séjours à l’étranger, isolement – dont social, culturel et disciplinaire – , lecture intensive) qui permettent un autre point de vue. Le public parisien est blanc blanc blanc. Et très marqué en classe. Sympathique au demeurant, jeune mais âges mêlés néanmoins. Les Particules élémentaires de Houellebecq, dramatisé par Julien Gosselin, théâtre de l’Odéon. Pris comme devoir d’actualité. Mise scène intelligente (souplesse de l’imagination, vidéos de scènes extérieures et...