Catégorie : NB

0

Séminaire possible : Poèmes de peuple ?

. Kanthapura . Synge – Beckett (Dépeupleur) . Du Bois ou . Joyce Dépeupleur ? . un contemporain postcolonial ? Midnight’s Children a bon dos toujours. Who Sings the Nation–State. avec en backup théorique : . nation and narration, historique des années 1980 (Balibar, Wallerstein, Brennan, sur Gellner, Hobsbawm…) puis reprise Bhabha en situations coloniales . Renan . here the question. Constitute the bibliography. Peuple et langage, peuple et poème.

0

Agenda – projet pour IUF ?

Peut-être, est-ce que, : . Saussure et peuples . épopée, Parry et Meillet – avec CT, P3. Auquel, en anglophonie, il faudrait voir à ajouter TS Eliot, “Tradition and the individual talent”, which also means the whole specter of Modernism and linguistics and the venerable philology, from Wolf on according to Parry. Et alors Frazer. Duh : Joyce. Wow that’s a tall order. That’s were it’s at. A Modernist turn in the epic, and it’s rhapsodic making. And the contemporary...

0

Mauss, nationalité, caractère: « fanatisme linguistique »

J’aime, chez Mauss sur nation, formation de la nation, nationalisation et nationalité, la prise en compte sérieuse, à titre de partie intégrante (c’est le cas de la dire, concept clé de l’intégration, reprise à Kuener), des langues et du langage. « Ensuite une nation croit à sa langue », parfait, 102 – et alors « elle fait effort pour la conserver encore plus que pour la faire vivre » etc. Et alors, « fanatisme linguistique », 103 ; « sont...

0

Mauss – inconscient / volonté collective – caractère

J’aurais au contraire pensé que « le sens du social » serait pensé par l’inconscient, comme le suicide de Durkheim. Étonnée de le voir prendre la forme de la « volonté générale » très rousseauiste. Des nationalisations conscientes et apparemment délibérées – même si l’ingrédient de la « nécessité matérielle » de l’unité en nation (92) est aussi explicitement posée : l’integration est, 2èmement, de nature économique (91). « Sens du social » est bien alors un homologue épistémologique au...

0

Sur l’université – une drôle de voix

Tiens, étonnant : suite de la remarque précédente. J’ai l’impression de trouver disponible, formée, une voix pour parler de l’université, et de P8 en particulier (ce qui change déjà pas mal les choses : université, ou une université, position épistémologique méthodologique). Petite prudence quant à l’aspect biographique, mais. Expérience, carrière effective, 25 ans de P8. Transformation lisible. Sur la jointure effective entre  enseignement supérieur (ses questions) et étranger (questions disciplinaires pour moi). Experience des mobilisations de P8 aussi, mes politisations...

0

Chantier « À quoi ça sert une université ? »

Chantier ouvert par l’équipe (les individus, isolés et en pleine expérimentation de l’isolement idéologique sur la question) du Cinquantenaire de Paris 8 : après un colloque en mars dernier sur « Enseigner à Paris 8 aujourd’hui », soit 50 ans après la création de Vincennes, nouvelle proposition, soit nouvelle poussée contre les murs (par expérience des murs qui se révèlent et se lèvent à la mise en question de l’état de l’université). Deux réactions : . ce que devient mon...

0

Les problèmes louches – start here

. apolitisme – désengagement, indifférence, inertie, mauvaise volonté, cynisme, irresponsabilité, ignorance . les mauvais peuples – organisation des égoïsmes, des pouvoirs, des exclusions, des inégalitarismes, des « fanatismes », des violences. . les pratiques de la corruption, de la criminalité organisée. Leurs socialités, leurs pratiques, leur socialité. Éventuellement leur légitimité en résistance, étant interpellés comme tels, cf criminal castes and tribes in the Raj. . les mauvais discours – contre une poétique toute en émancipationnisme et révolution, l’attention (avec Foucault et...

0

Populisme et société

Les deux fils sur le peuple, dans les termes du moment : populisme, et société. Populisme côté communauté, rêve d’unité, et société savoir qu’il n’y a de société que divisible, fonctionnant avec un tiers, ça, inconscient, dynamique des conflits diversités oppositions et oui, division càd pouvoir. Romance héritée (représentation d’enfance, fantasmée longuement) et acquis de travail critique.

0

La sainte ignorance : culture et religieux, éclairage

Excellent point de vue, et donc pespective, d’Olivier Roy sur le rapport, historiquement varié, de religieux au culturel. Toutes les conséquences de ça, une fois qu’on commence à l’examiner dans l’histoire : nécessairement géopolitique puisque il s’agit du rapport entre religion et État, puis entre mission universelle et colonialisme. Je prends par exemple cette pastille, 112 dans La Sainte Ignorance, donc : Dans la vision protestante du XIXe siècle, qui n’est plus calviniste et pas encore évangélique, la civilisation signifie...

0

L’ « institution » de 2018

Je sais l’importance, la pertinence élucidatrice, de la réponse à la question : qu’est-ce qui, now, peut équivaloir à l’institution comme cible de la réflexion (objet produit-trouvé par la réflexivité sur la critique, ses moyens- ses directions, ses exigences en nouveau contexte) sur le pouvoir dans les années 60 sorties des 50s. Le problème posé est ouvert. Les réponses ne se présentant pas dans l’évidence, c’est justement que l’équation entière a bougé, et qu’il faut trouver tous les paramètres qui...

0

Fils dans les littératures du monde musulman

Lente maturation, toujours, des « littératures du monde musulman » que je vais continuer à cogiter sous la forme d’un enseignement de master l’hiver prochain. Cette fois avec le soulignement : « histoire et enjeux contemporains de l’orientalisme ». Apparu récemment : il y a trois fils que je peux commencer à tirer pour faire apparaître le transnational et la criticité contemporaine de l’islam : 1. le ghazal gazel, culture du divan, cours, persan – en Turquie ottomane, en Inde...

0

L’institution : question des 60s

L’Institution renversée, et tout le travail de présentation des expériences et débats et auteurs et concepts par Valentin Schaepelynck, fourmille de ces brillantes propositions, ces points de vue pénétrants, forts en liberté intellectuelle et chemins originaux. La qualité de ces apports –  et leur contexte historique de possibilité. Mais vu globalement aussi : pourquoi l’institution, comme objet si commun, si travaillé, par de tels points d’entrée disciplinairement et socialement divers ? Objet, question, d’époque. Époque de la décolonisation – je...

0

Ce qui s’est passé – Paris 8 printemps 2018

En CA, puis à nouveau dans ce très différent forum de la réunion hier de l’UF interpellée spécifiquement par le saccage de son bâtiment : question posée de comprendre ce qui s’est passé. « Faire une analyse ». Il s’agit bien, je le comprends dans le déroulé (qui est ma formation, ma lente compréhension, et l’étonnante réalité d’une réflexion collective), de nous fabriquer un récit « commun », malgré les positions divergentes exprimées. Vif plaisir de me sentir dans cette...

0

Stratégie de la critique

. chercher les points critiques : points de renversement, points de bascule . appuyer sur la situation des exclus, les concernés, les interpellés : par eux passent les fronts critiques. (Migrants qui n’ont pas passé les frontières, les frontières leur ont traversé le corps et la vie : qui a écrit cette proposition le premier ?). Leur situation donne à lire les fronts de l’opposition : travail diagnostique. Y a-t-il un autre travail, pour la critique, que le diagnostic ?...

0

Inventer / trouver la critique. Le contemporain de la critique

Conversation avec CS hier, « en rage », « on va se faire bouffer », dont l’évolution de la situation à Paris 8. Discussion sur le commentaire d’EL, si rarement démuni devant les situations de contestation : sa lecture de l’impuissance nouvelle où nous enseignants chercheurs contestataires nous trouvons devant la signification de l’occupation étudiante et ses modes d’attaque, la convergence exceptionnellement impossible : « signe des temps », dit EL. Je lis : état des forces, lié au développement...