Archive du mois : janvier 2018

0

1990s et problématique de l’Islam / UK

olitLes années 90 au Royaume Uni, sédimentation des 80s, leur visage maintenant déclinéé. Décennie précédant le 11 septembre aussi : les repères sont les Versets sataniques et la guerre du Golfe. Années de ce que je me trouve en train de lire, sans hasard : décennie de production critique conceptuelle, analytique – de consolidation et diffusion des perspectives des Cultural Studies, thème du multiculturalisme, luttes et transformations du jeu politique, mûrissement après les heurts des 80s, digestion et complexification du...

0

Programme d’Arkoun : critique de l’islam

comme la pensée chrétienne, (la pensée arabe) doit accepter le cheminement inverse de celui qui, pendant des siècles, a érigé en essences transcendantales des réalités transitoires. Travail critique comme travail d’historicisation : sur le processus de transcentandalisation de la Révélation. Il couple cette tâche avec, 123 : « elle doit affronter l’homme dans sa positivité sans renoncer à développer les grands débats ouverts par le phénomène coranique. Rappeler sans doute ici la maille avec : la distinction historique où Arkoun...

0

La critique islamique : poser

Reprendre par Arkoun pour poser l’équation de la critique islamique. Comment il pose les perspectives, conditions, et tâches de la critique, pour une pensée arabe en contexte d’idéologie de combat (termes posés very much dans le contexte de 1975, première édition du Que sais-je). Et comment poursuivre dans la direction qui m’intéresse : d’ailleurs il en rencontre la nécessité lui-même, devant ajouter une note sur la marginalité  de l’islamologie dans la pensée occidentale, accentuée depuis les années 1980 par la contre-idéologie...

0

Proposition d’Arkoun : historicité de la Vérité révélée, et langue

La Pensée arabe, 120 – dernières pages dédiées aux « droits et tâches » de la pensée critique arabe, dans des conditions où une pensée idéologique domine. Prendre par l’historicité, travail critique ordinaire, au pied du bon mur. Comes into his own there. Une singularité de l’islam, et de l’histoire arabe : un rapport à  la langue. Rapport prophétique structurel (et projet explicite de Mohammad) qui vient se compliquer en conditions postcoloniales par les idéologies de l’arabisation et celles de...

0

Sadiq al-‘Azm

cf https://en.m.wikipedia.org/wiki/Sadiq_Jalal_al-Azm. Syrian, philosophy. Kant, critique, matérialisme, controverses. . 1992 The Mental Taboo: Salman Rushdie and the Truth Within Literature. London, Riad El-Rayess Books. . 2013 Secularism, Fundamentalism, and the Struggle for the Meaning of Islam. (Collected essays in 3 volumes) – Vol. 1: On Fundamentalisms; Vol. 2: Islam – Submission and Disobedience; Vol. 3: Is Islam Secularizable? Challenging Political and Religious Taboos. Gerlach Press, Berlin 2013–2014 . Critique of Religious Thought. First English Translation of naqd al-fikr ad-dini with a New Introduction by...

0

Arkoun sur l’après 1950

Nouvelle qualité acérée du propos d’Arkoun quand il arrive au tournant des 1950s : s’agissant de l’enjeu pour la « pensée » dans les conditions contemporaines, un nouvel intérêt de savoir donne cette nouvelle edge. Il s’agira donc d’une nouvelle sensibilité, et alors incisiveness, quant aux jeux des groupes sociaux, et aux mouvements fins de la politique d’ « encadrement des masses » et emploi des « intellectuels intégrés » et autres « acteurs ideologiques » et « technocrates »....

0

Usages de l’islam, après 1950

Ici les questions sont tressées très serré. Arkoun dans les dernières pages de La Pensée arabe, sur l’absence – sa thèse et partant son projet – d’une pensée islamique contemporaine, recherche théologique nécessaire, appelée par la situation des pays arabes depuis 1950. Et les besoins politiques, nationaux et sociaux – et économiques, et décolonisateurs. Le point de regard ici est obligé de porter vers les usages politiques de l’islam, à la fois dans le projet de libération nationale/décolonisation, et dans...

0

Histoire de la réforme en islam

Comprendre aussi la profondeur historique du mouvement de réforme dans l’islam. Et situer par là les mots d’ordre et interpellations contemporaines assommantes quant à la réforme de l’islam. Généalogie du concept d’islah, à suivre en rapport avec celui d’innovation (honnie et structurellement suspecte). La réforme par le retour à la pureté de l’Age d’or et des salafs ; contrôle de l’histoire, dit Arkoun, par sa remobilisation dans la bonne Voie de l’islam, « bien guidé ». Mais toutes les ressources complexes...

0

Islam populaire, islamismes populistes, le subalterne

Toute cette zone qu’il faut que j’éclaircisse : Arkoun continue d’insister sur la différenciation sociologique entre options modernisme et traditionaliste (Abdel-Malek dit directement « fondamentalisme », et il s’agit des valences multiples de l’islah) à la pression occidentale à partir de 1800/1830 : élites et « masses populaires ». De même ensuite, par généalogie, les options socialistes et islamistes, et la qualité populaire des islamismes. Arkoun, Pensée arabe, 104 : c’est le discours des Frères qui mobilise le plus sûrement...

0

Unlikely Islam – ce que fabrique un.e angliciste

L’islam m’intéresse parce qu’il y a culturalité du pouvoir à propos de lui : épaisseur de la différence culturelle à réintroduire dans l’histoire croisée/connectée des discours et savoirs (les implications de cette opération, déjà largement engagée, restent infiniment calculables, à sonder), et état actuel des logomachies à thème civilisationel – ethnicisation du politique & du géopolitique.

0

M. Arkoun : la proposition de l’impensé

Je commence à percevoir le prisme de M Arkoun dans son histoire (galopante) de la Pensée arabe : un rationalisme clair, qui a ses rigidités, et inscrit régulièrement son point de vue sur des items historiques qui doivent être laissés pour une part suspendus, jusqu’à ce que j’en rencontre d’autres interprétations. A partir de ce prisme donc, évaluer la solution conceptuelle de l’impensé. The Unthought in Contemporary Islamic Thought, 2002. Où il s’agit à la fois d’une précaution historiographique classique,...

0

Linguistique islamique : correction

Donc, les grammairiens, et touts les disciplines nécessaires à une civilisation du Livre et de la prophétie. Prendre par exemple Ibn Manzur (m. 1311), auteur d’un Thesaurus de la langue arabe, « inestimable » dit M Arkoun. « Cette langue prophétique », dit Ibn Manzur de son objet. Écrivant en période de repli culturel et civilisationnel : Je n’ai en vue que la conservation des fondements de cette langue prophétique. .. Je constate, en effet, que, de nos jours, l’emploi...

0

Savoirs populaires – hanbalisme ici

Cette thématique, que je rencontre à l’occasion de l’Islam, mais qui est structurelle au rapport social de savoir, à observer dans ses variations, et dans ses accounts théoriques (où Gramsci ici ?) : M Arkoun présentant les écoles de l’islam, dans leur dialectique (polémique, politico-religieuse) entre traditionalisme et rationalisme : des Hanbalites … Ses représentants toujours fervents, souvent brillants, ont mené le combat contre toute tentative pour approcher le Mystère de Dieu par la spéculation (Mu’tazilites, Falasifa) ou par la...

0

Linguistiques islamiques

Il devrait y avoir des linguistes islamiques comme il y a des linguistes de l’hindouisme, nécessités d’une linguistique de la récitation, du texte, ici du message. Ils sont bien dans l’histoire, et M Arkoun va me les présenter dans  La Pensée arabe, insistant comme il fait dès l’approche sur les spécificités linguistiques du discours coranique et toute son extension religieuse. Les premières réponses sont dans le tissu institutionnel dense des pratiques, formes et corps sociaux, disciplines du savoir et du...