Archive du mois : février 2018

0

De quoi le nom, islams : culture et politique

Culturalité du pouvoir suite. Combien les mouvements de l’islam/Islam deviennent de plus en plus lisibles comme une histoire politique – les « factions » évidemment des partis politiques, les islamismes des nationalismes étatisés, la fonction des États dans l’histoire de califat et Mulk et empires puis dans les transformations postcoloniales : nationalismes, éventuellement socialistes et non alignés, puis montée des oppositions « islamiques ». L’usage (notion trop limitée, tarte, à caractériser justement , c’est une question de l’analyse de la...

0

La romance de publier

Je suis tellement tenue, de si longue date, par la romance de publier : mes héros des écrivains, la figure de la réussite d’une vie l’écriture + publiée, aticulation idéale d’une question narcissique/socialisation très intense, etc. Et puis je me trouve devant un autre bout du scénario, d’une simplicité immédiate : qui est-on, qui sont-ils, pour s’avancer, parler à, publiquement ? La publication reconnaissance auréolée, bien, surtout vécue (s’agissant des publications des autres, cultes de, et des rêves projetés de...

0

Mondialités islamiques : visée

Excellente séance des Mondialités islamiques hier soir, Thomas Brisson, parcours croisé de T Ramadan en GrandeBretagne et en France. Je retrouve le fil du travail engagé avec le projet de ce séminaire, facile à perdre dans le calendrier haché de la vie universitaire. La qualité, l’histoire distinctives, plurielles bien sûr, des transnationalités du monde musulman et le concernant. Comment ces séquences à relire dans l’histoire, y récupérer (avec les débats et discours qu’elles ont généré), viennent faire levier sur les interprétations...

0

Sociologie et religion

Bien sûr, tout ce que la sociologie doit à son objet structurant : la religion. Côté Weber, mais aussi Mauss, et al. Et religions comparées, et ligne de partage (héritage de, contexte existant quand la discipline émerge) entre anthropologie et sociologie, sociétés de là-bas, sociétés d’ici. Une modernité de la prise sur le religieux. Croyance, illusio, salut, communauté symbolique, et tant. Symbolique de la société. Fabien Truong (reprise de Jeunesses françaises, après trop longue interruption) se lit en cursif, très...

0

Mernissi sur le Prophète – méthode

Dans tout Le Harem politique, et donc, sous-titre, Le Prophète et les femmes,  Mernissi exprime admiration et amour pour l’homme Prophète. Je ne m’y attendais pas forcément, qualité de critique islamique donc, sans sortie ou rejet de l’islam, hors position séculariste. Un rapport, aussi, un peu enchanté à l’égalitarisme musulman originel. Non seulement une admiration historique pour les acquis de son vivant, où je suis en ce moment dans sous (presque) le même charme qu’elle, mais amour de culte, contemporain,...

0

Mernissi : méthode

L’aplomb d’une lecture, une lectrice. La question de l’aplomb étant seulement l’indication de la situation discursive tendue de pouvoirs, car elle confirme en pratique douce, progressive, attentive, très soucieuse des chaînes des savoirs et des termes anti-inflammatoires. Méthodes de Mernissi donc : . poser rappeler d’abord l’autorisation islamique de lecture, puis : . se glisser dans la position de tradition de la glose, de l’exégèse, des sciences religieuses, prendre les chaînes (et y prendre sa place femme, justifiée par des...