Archive du mois : avril 2018

0

« Permanence du théologico-politique ? », Claude Lefort

Dans Essais sur le politique, XIXe – XXe siècles (1986), mais extrait initialement de Le Temps de la réflexion, 1981. Inattendu Lefort : le théologico-politique est exploré dans Michelet, et la « voie royale ». Peuple de la Révolution conceptualisé, historiographié, par la « voie royale ». L’ingrédient supplémentaire, et que je continue à avoir du mal à situer, est la question de la philosophie. Semble être une enjeu du texte, et de la réflexion : différenciation entre science politique et philosophie...

0

Appris à la radio – # 2

Enregistrement à Fréquence Protestante hier, Clarisse Herrenschmidt, “Entre les langues”. Sur le globish et le postcolonial mais aussi FEU!! encore une fois. ( https://frequenceprotestante.com/diffusion/midi-magazine-du-25-04-2018/ ) Nouvel apprentissage, après la première leçon concernant la parole à conduire par rapport aux questions posées. La nature happenstance du dialogue, la texture des malentendus multiples possibles, l’improvisation dans – le saut assez vertigineux – dans le présent de l’énonciation. Qu’il y ait un propos à vouloir faire entendre, dont poser au moins quelques jalons,...

0

Agamben Peuple et peuple – et peuples

Oui bien vu bien remis en lucidité, la dualité politique moderne, dynamique de la démocratie justement, entre Peuple et peuple. Que Rome identifiait par ses catégories institutionnelles même : populus et plebs. Qu’Aristote tenait à distance de polis (ses différents regimes) à dêmos. Alors après les peuples, la différence des peuples, la racialisation, la naissance-nation à la fois inséparable historiquement de la colonialité et prise dans le concert des nations / la guerre des nationalismes. Les identités mortifères. Les guerres...

0

Ah – Agamben, peuple, et tiers monde

Demande formulée hier, réponse obtenue ce matin, a few pages on, pp. 190-193 de Homo sacer : . fouille, léger sondage, philologique et historique, dans le mot « peuple », mot politique européen , dans ses déclinaisons latines (Rq : Agamben ne s’arrête pas sur la spécificité de l’allemand dans cette série, alors que l’Allemagne lui fournit les cas du nazisme, de Schmitt, et de Benjamin – de Arendt aussi, même). L’ambivalence, dit-il, et l’amphibologie structurelle de « la politique...

0

Agamben, dêmos, colonisé

. Il reste, une fois Homo sacer poursuivi jusqu’au bout et la fidélité de lecture débouchant sur une estime assurée, la question de la démocratie, pourquoi non sollicitée, sur la ligne de réflexion concernant le biopolitique ? Et la vie nue du colonisé, qui fait remonter la chronologie sa doute a une autre échelle, et à d’autres sens historiques peut-être, question de la formation de la modernité, ou politique moderne. La question, qu’il faut aller reposer dans la lecture de...

0

Les philosophismes

Irritation, à des blocages, ou captations, inutiles et à vrai dire pompants : ils pompent au service d’une forteresse discursive l’énergie critique commune qui est en question, sollicitée, interpellée into being dans le temps de la lecture. C’est d’une part les fétichisations, avec le sentencieux. D’autre part, revers du même effet : le geste de faire le vide. Tabula rasa de l’histoire, puis alors picorer à volonté dans telle bulle soudain fétichisée, par exemple comme lieu de l’origine pour telle...

0

Young Muslim Change-Makers, William Barylo

Grassroots Charities Rethinking Modern Societies, Routledge 2018. Commence par une : « What sociology for Islam ? ». A placer en résonance avec l’anthropologie de l’islam / de securalism développée par Asad.

0

Saussure : inconscient et sujet du langage

La question du sujet du langage reste à travailler dans Saussure. Je continue à y lire une invention – puissance de synthèse de la philologie, et puissance de réimagination impressionnantes – de l’inconscient c.-à-d. du social dans le langage. À placer avec les développements de la sociologie, (et sans doute des savoirs biopolitiques alors, savoirs d’Etat. C’est à poursuivre). C’est ce nouveau sujet qui est construit, émerge par résultante de la nouvelle techtonique des plaques, nouvelles combinaisons épistémologiques. Qui est...

0

États du politique, note

« Démocratures », on parle de. Situations « illibérales ». Le terme sort des Culture wars états-uniennes des 80s. Populismes, on est encore à ce seuil en France avec les remous sociaux actuels, SNCF facs et al., et les résistances au macronisme, what then.

0

Heinz Wissman, Penser entre les langues

2012. Herméneutique. Confusion sur la linguistique, en tout cas (lexique et syntaxe…). Et pan sur le nez à Saussure dès les premiers pas. Encore une lecture entreprise à contrariété garantie, mais à traverser pourtant. Parce que CH, et FK, et la cause du langage certainement. Lui la prend par Benjamin (relecteur de Kant, entre autres). Et ma foi une (rare) proposition sur le langage et l’étranger de ces temps-ci. La germanitistique comme condition, bonne comme condition parce qu’on peut y...

0

Beckett, Letters, vol. 2

L’extraordinaire n’est pas seulement la puissance de Beckett, reconfirmée à chaque approche, mais : Cambridge UP, qui peut encore produire sous son égide un scholarship de cette qualité, à la hauteur de l’oeuvre. En réel prolongement de l’oeuvre. Des lecteurs, des traducteurs, des chercheurs. Des éditeurs. En équipe. Bluffant, et par contraste épuisant, devant le reste du paysage général.

0

Agamben – le politique a l’âge de la « vie »

Aïe quelle souffrance de lecture, Agamben. Moi qui voulais seulement me cultiver sur les lignes contemporaines des pensées du politique post politisme. (132) Drôle de torsion imprimée à Foucault pour forcer la poursuite d’Heiddeger, en prenant par le Benjamin le plus messianique. La proposition Agamben quant à un diagnostic du présent, ou une lecture des transformations du politique, en tout cas, extrêmement faible. Peut-être réduire à l’observation des constructions, dont la relecture et refacture  de son intertexte d’Aristote à Nancy où...

0

Virginie Despentes

King Kong théorie, 2006 Vernon Subutex 1, 2015. Bon de reprendre du français ; ce qu’il se travaille en français. Une voix secouante, bon aussi. Dette à IC.

0

Poétique du social : l’inconscient

Au-delà de l’intersubjectivité, dont rend compte globalement la théorisation de l’énonciation par Benveniste et qu’une poétique sait gérer et prolonger, je cherche le lien vers « le peuple » (passerelle juste ou erreur de chemin ? Je continue à le construire pour l’éprouver en tout cas) comme  plan anthropologique de l’inconscient social. Où « une » société devient cette actrice paradoxale, actrice de l’histoire a posteriori et sans actes, ou de l’histoire vue de loin par masses, sans individus. ?...