Archive du mois : août 2018

0

Discours et pratique sociale : islamismes

Les langues de bois idéologiques, ou même les discours simplement fermés (que faire des déclarations produites dans les entretiens, impressionnants pourtant, de F Khosrokhavar auprès des « islamistes » (interpellés tels) en prison ?) : et, en face, l’articulatin utile rappelée par NC dans Kepel et Richard, Intellectuels et militants, entre discours tenu et pratiques sociales – case in point, les femmes islamistes de Turquie dans les années 1980. Ce ne sont pas des contradictions. La lecture commence quand on...

0

Savoirs islamistes – Kepel Richard 1990

Intellectuels et militants de l’Islam contemporain. Très bonne généalogie pédagogique, jalons pour l’apparition de cette nouvelle figure ou classe intellectuelle des années 1980 en pays musulman, Égypte ici paradigme – en contraste avec l’Iran mais aussi le Maghreb. Question qui se dégage : il s’agit bien de savoirs (tels que… à voir justement), et bien situés en position et intention critiques. Savoirs « indigènes », par le bas, anti-autoritaires, contestataires, forts d’une self-consciousness pragmatique (car il s’adresse au prince et...

0

Désagrégation du tiers-monde

L’article de Thomas Brisson sur Abdel-Malek Altas et Chatterjee avec les conférences de l’UNESCO cherche à articuler la fin du tiers-mondisme autour de ces trois « trajectoires divergentes », en montrant la ramification des cheminements dans la multiplicité des contextes. L’histoire en apparaît en creux, elle est à rapiécer. L’article laisse l’hésitation ouverte sur la perte dans divers sables. La Brèche, texte de Morin dans Vingt ans après, retourne à cette question ou y intersecte, alors qu’il s’agit de donner...

0

« Nouveaux intellectuels islamistes », Roy

Les savoirs subalternes, acquis en autodidacte et dans la vulgarisation, fragmentaires, sans « universel » cognitif, hors institution de savoir, contre-institutionnel (ni les universités occidentales, ni les madrasas d’oulémas compromis dans les régimes d’Etat en jahaliyya). Mémorisation, de l’hétérogène. De la part de « lettrés » « éduqués » du secondaire et non plus du supérieur, théorie de la lumpenisation, pour Roy. Lumpen et subalterne, pas facile à articuler. Peuples troubles et trans, souvent idéologiquement équivoques. Ces caractères marqués dans...

0

Islamisme : morale et politique, cas

Propositions toujours pénétrantes de Roy. Et d’ailleurs alors quelle dimension exactement pour le religieux ? La question peut se poser pour le culturel aussi mais les réponses sont déjà intégrées dans l’analyse du Roy. Umma contre segmentations (ethniques…) mais aussi contre nations et effets du Pharaon ; rejet des traditions populaires et localismes, particularismes. (Est-ce que ça rapporte le religieux au moral, plutôt alors qu’au culturel ?) Ethique et politique donc : cette immense formation idéologique (champ d’oppositions, échiquier des...

0

Les problèmes louches – start here

. apolitisme – désengagement, indifférence, inertie, mauvaise volonté, cynisme, irresponsabilité, ignorance . les mauvais peuples – organisation des égoïsmes, des pouvoirs, des exclusions, des inégalitarismes, des « fanatismes », des violences. . les pratiques de la corruption, de la criminalité organisée. Leurs socialités, leurs pratiques, leur socialité. Éventuellement leur légitimité en résistance, étant interpellés comme tels, cf criminal castes and tribes in the Raj. . les mauvais discours – contre une poétique toute en émancipationnisme et révolution, l’attention (avec Foucault et...

0

Inertie politique – Castoriadis sur 1968

Un de ces points de pénétration les plus rentrés, sous le nez, sous les pieds, sur le politisme (ou la « mystification », drôle de revoir passer cette notion, datée avec précision, dans l’analyse de Castoriadis dans La Brèche). Qu’est-ce que peut bien signifier « inertie politique », avec son sous-entendu dénonciateur ? Ici, une analyse de l’état du système en « capitalisme moderne » – qu’en est-il ici de la catégorie systémique attendue de l’activité citoyenne ? Et, du...

0

Intellectuels islamistes – sociologie, et politique des savoirs

Très important : Intellectuels et militants (Kepel et al. dir.) des islamismes, à partir des 50s aux 80s. Puis tournant, dont libéralisation et désétatisation, FMI, arabisation, et surpopulation universitaire – à partir des 70s les profils islamistes changent, moins occidentalisés et moins formés. Savoir et islamismes. Cadres, urbain. Savoir comme structure de classe (ici, rapport à l’Etat et au fonctionnariat, à la politique d’étatisation post-indépendances, soit avant les libéralisations des 70-80s en effet. Savoir comme profil politique (projet révolutionnaire islamique,...

0

Thinking like a university – 1968/2018

Revenant à La Brèche lecture de weekend, toujours alertée sur la dimension de lecture des 50 ans plus tard, des translations à calculer entre les conditions paramètres ingrédients développements de 68 et ceux du printemps dernier. En préparation des séminaires de rentrée promis – introspection, mobilisation de « l’université », projection. Et du centenaire de P8, qui s’annonce triste. Il y a aussi la question, donc, de : thinking like a university. Cf James Scott sur l’Etat. Élu au CA,...

0

Orhan Pamuk, Neige

L’investissement a été si considérable, j’en rage si nul produit n’en résulte. Notes disparates donc, au moins ici. . ville frontière – c’est à dire porteuse de longues histoires inter-impériales : Ottomans, Russes, avec la présence puis l’absence des Arméniens. Neige : ici pour la marge marche impériale. Contrée naturelle, sauvage, rude, isolée. Pauvreté, misère, ruines de splendeur (espace de villégiature et satellite d’empire ?), traces des départs et exils (théâtre, résidences arméniennes et russes. Maisons de thé. Denrées. . effacement...

0

Critique islamique – Shariati

Noter que j’hésite à parler de critique islamique, hors l’espace du blog, alors que j’ai intitulé un séminaire La Critique noire avec aise et même auto-satisfaction il y a quelques années. La légitimité n’est pas encore acquise, l’état du Clash of Civis encore trop topique (alors que le consensus bien-pensant est fait sur l’histoire noire : modernité diasporique  de l’Afrique, commisérations du racisme). Je note pourtant l’occasion de ma première rencontre avec l’expression telle qu’elle : Ali Shariati, Marxism and...

0

Islamismes des 1970s – tiers-mondismes

Il faut, en effet, redégager la continuité historique matérielle entre islamismes (du coup, étant rentré dans le détail maintenant, le pluriel s’impose, c’est déjà un bénéfice) et tiers-mondismes. Dont la question du terrorisme, « enfant des années 70 » dit Roy.  Autant Brigades rouges et Action directe que les « hezbollahs preneurs d’otage » (19). Excellente historicisation d’Olivier Roy, toujours. Voir comment la divergence commence ensuite, par la simple opération des propositions idéologiques : l’islam, la prétention à l’islam, l’islam...

0

Olivier Roy encore : politique islamiste, éthique islamique

Encore un aperçu satisfaisant chez Roy, en sociologie. L’Echec de l’islam politique (1992 !) : insistance sur la nature politique du projet islamiste, en rupture avec la tradition islamique et en toute modernité, dont inspirée de l’Occident et du marxisme (et promue par de jeunes éduqués, scientifiques surtout – soit ici aussi la modernité) ; et caractérisation du reflux de l’islamisme (mouvance et jamais internationale) comme glissement dans la moralisation : éthique et non plus politique, vertu devant donner la justice,...

0

Olivier Roy de nouveau – not « Islam et politique »

Attirée encore vers O Roy : L’Echec de l’islam politique, finalement y passer. Phase ancienne, des objets historiques et de l’analyse et de l’état des débats – et pourtant, une clarification nécessaire. Presque 30 ans. Dans La Sainte ignorance, une clé sur la distinction entre communauté et société. Clé pour la conceptualisation des nouveaux effets sociaux de religiosité, en mondialisation avancée. Ainsi qu’une discussion de l’anthropologie religieuse (Asad, Geertz), et du culturalisme. Débouchant dans la figure du Clash of Civilizations....

0

Populisme et société

Les deux fils sur le peuple, dans les termes du moment : populisme, et société. Populisme côté communauté, rêve d’unité, et société savoir qu’il n’y a de société que divisible, fonctionnant avec un tiers, ça, inconscient, dynamique des conflits diversités oppositions et oui, division càd pouvoir. Romance héritée (représentation d’enfance, fantasmée longuement) et acquis de travail critique.