Archive du mois : novembre 2021

0

Traduction, traductions

Note minimale au fil : bon de me trouver, en période 2021 de l’avancée à travers OTSOG, à lire aussi en long séjour une traduction, comme je fais rarement. La Storia, grand-roman expansif, traduit par Michel Arnaud (1977) avec précision, netteté, and spirit. On lit bien une traduction (et choix de notations explicatives insérées dans le texte sans distinction éditoriale d’ailleurs), on en ressent les régimes différenciés : le translationese, qui peut être discret et élégant (il donne ici un...

0

Olivier Beaud – *Le Savoir en danger*

A quels signes on reconnaît une position de parole. Quelques pages d’entrée dans Le Savoir en danger et les réseaux sont posés. Processus comique de mon déplacement devant, en 30 minutes de lecture, n’ayant plus que vaguement en tête le positionnement d’O. Beaud dans les débats jusqu’ici, sachant seulement sa présence investie et informée. Penny dropping. D’abord, la sensation soulageante que certaines suggestions, représentations, arguments, soient tenables : Einstein, Jaspers, le libéralisme universitaire allemand, que j’ai à moitié pardonné à...

0

Subjectivités néolibérales ; université foyer d’enjeux

J’ai beaucoup en tête ces jours, circulant, proposant des envisagements de rapports à essayer, encore très effilochées, des suggestions de liens à déceler (et faire : cf G Stein, « Composition as Explanation »), entre les subjectivités néolibérales, pour lesquelles je tiens fermement la rampe méthodologique d’Eva Illouz, les peuples du numérique, et le point de cristallisation que concentre, encore une fois en cet âge pouvoir-connaissance, l’université. Dans les années 1870 il y avait eu ce nouage musclé, très moderne,...

0

Eva Illouz contd. Sociologie des subjectivités néolibérales

Toujours en suivi du travail serré, parfois laborieux (et parfois productif de matières limitées) mais à la hauteur de la tâche, et surtout éclairant toute la difficulté, l’exigence droite, de la tâche : exercer une sociologie (ex. par la perspective stricte d’une écologie des choix sexuels et amoureux) sur les conditions contemporaines de subjectivation, et les parts amoureuse, intime et sexuelle des processus de subjectivation en late modernity. Presque une pureté méthodologique, examen strict, des divergences de chemins interprétatifs, entre...

0

*La Storia*, Elsa Morante

1974. Un grand-roman européen. Mais aussi, je le comprends lentement (par ignorance du touffu requis en la littérature italienne), à relier au réalisme magique : comique, merveilleux, populaire, sur des drames historiques violents, et depuis leur intérieur ambigu, positions de résistances. Et rythme et qualité de la lecture produite bien caractéristiques. Qu’il vienne en 1974, je ne sais pas encore bien lire ça. Nino « l’avant-gardiste », figure grotesque, mode bouffon (et glaçant) pratiqué en allemand, le Tambour, Brecht, expressionnismes,...

0

Subjectivités néo-libérales – écologie

J’y pense, je tiens ce fil, de la question des identités active – activée –  dans les contextes universitaires et articulation avec les milieux et développements actuels de militante (nouveaux sujets politiques, émergences de, formation de, façonnement de) – mais aussi, c’est un continu qui me paraît certain, caractéristique, et donc à reconstituer dans sa logique, avec les nouveaux sujets du désir, du sexe et de l’amour tels qu’anatomisés par la sociologie d’Eva Illouz. Ici Why Love Hurts, A Sociological...

0

Ingénierie numérique littéraire : Frédéric Glorieux

Contribution remarquée dans Critique 819-820 (août-sept 2015), Des Chiffres et des lettres. Les humanités numériques (dir. Alexandre Gefen). Son carnet de recherche sur Hypothèses, Résultats : lien. Plus exactement : « J’attends des résultats. Fouilles de documents, expériences réussies et ratées. »

0

Objet pour les humanités numériques : “humanités”

Commencer par ça ! Faire levier comparatiste ordinaire de la position francophone dans les études numériques, et leurs régions littéraires ou sciences-humaines. Généalogie du phénomène du calque de l’américain. C’est ma propre génération qui a vécu (a fait) cette réintroduction dans les termes courants opératoires, français. Enjeux ? Retraductions évidemment ; effacements ? Bien d’autres processus exacts et conséquences. Bon objet d’analyse du discours par traitement de corpus. Pourrais en faire un projet de pratique, apprentissage et approche des techniques...

0

Chronique des liens

Printemps 2022 CulturIA : Une histoire culturelle de l’intelligence artificielle 🔍 – Alexandre Gefen, ANR. En collaboration avec ALMANACH, de l’INRIA 🔍 “La première étape consiste en l’extraction d’un corpus de notices bibliographiques (auteurs, affiliations, titres, résumés, mots-clés) des bases Scopus et ISI Web of Science.”, scientométrie ; base de pré-publications arXiv ainsi que le site public français HAL ; une analyse de réseau par « bibliometric coupling3 » Hiver 2022 Colloque “Après la déconstruction : reconstruire les sciences et la culture” (janvier 2022, now...

0

Nouvelles subjectivités : peuples de qui ?

Je continue à beaucoup retourner les questions parcourues, organisées, interprétées, démarquées, & acted-upon, par IA et AB dans « Liberté académique et justice sociale ». J’en suis à regarder, considérer, les nouvelles subjectivités qui se manifestent, sur les campus états-uniens oui, dans les universités en France oui (Paris 8 is a case in point, trust it to, touch-paper quality constitutive here – ailleurs ? J’en sais moins), dans la culture des générations étudiantes aux Etat-Unis oui, je l’ai directement rencontré,...

0

Lectures autour des libertés académiques / nouvelles subjectivités identitaires

Parcours absorbé dans les travaux d’Isabelle Arseneau et Arnaud Bernadet, dans le contexte québécois et la situation universitaire singulière de McGill University (et plus précisément le DLTC, département des littératures de langue française, de traduction et de création – on which no comment for now) : interventions dans la presse canadienne au cours de l’hiver 2020-2021, Mémoire déposé auprès de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire, audience devant la...

0

Vivre dans la traduction

Page 100 aujourd’hui, tiens. One third into OTSOG. Ce long séjour. Je savais qu’il préparait des temps de circulation, convolution, excursus, tissages inattendus, et parfois faux, mais n’importe. Volutes boucles de l’imagination des langues et des textes. Des phases, des tons et jusqu’à des identités différents du projet même. Ainsi que de longs aplats un peu abrutis, uninspired, en séjour de translationese. La longueur assure ces passages de dysphorie, ils ont un sens et une fonction. Curious that. Flux et...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search