Archive du mois : décembre 2023

0

Vies du genre, en passage néolibéral

M’apparaît un peu clairement, par passages brouillés, mes nouveaux malaises avec les vies du genre, qui se vivent sur scène, sur la scène publique, dans l’invocation publique et institutionnelle, depuis … . Une délimitation d’époque aiderait à comprendre ce qui a passé, ce qui s’est transformé. Même si j’en connais des séquences assez nettement, des féminismes à la formation du concept de genre, en étant passé par les luttes homosexuelles, Butler Gender Trouble un moment, et une date contextuelle, pertinent....

0

Norbert Elias sur l’exclusion comme relation ; statut du culturel

Encore un travail impressionnant. Combien il faut de milieu intellectuel et universitaire (ici international, d’une densité institutionnelle et politique, géopolitique finalement, massive) pour faire émerger de telles contributions. Norbert Elias, avec John L. Scotson, The Established and the Outsiders, additionné ensuite d’une introduction théorique : Towards a Theory of Established-Outsider Relations, 1965. J’en trouve la version traduite en français, par Pierre-Emmanuel Dauzat, Fayard 1997, avec une introduction également lucide et pointue par M. Wieviorka. Qui met les pendules à l’heure...

0

Ambedkar brut – vulgaire

Il y a du brut de décoffrage dans l’écriture d’Ambedkar. Qui entraîne des imprécisions logiques et sémantico-syntaxiques, des sauts, négligences, et aussi raideurs (comme si la pression de l’à-dire devait avoir priorité sur la mondanité de l’expression, et son contrôle lettré). Il faut le faire entendre. Trouver comment le rendre. Car il est conjugué à d’autres forces poétiques hétérogènes – il y a bien un forçage, par mosaïque. Une brutalité, je l’ai déjà noté : Bhim, jai ! Une vulgarité,...

0

Quelle “littérature” ? Qu’est-ce qu’enseigner, DELA now

Encore un coup de l’évidence : frappée de rencontrer cette année de nouveau la différence de rapport aux discours artistiques (esthétistes) du modernisme anglophone qui s’installe au sein d’un groupe d’étudiants anglicistes de fin de licence – le contexte étant celui, très déterminé mais lequel l’est moins, de Paris 8 – et au sein d’un “salon de lecture” de littéraires capables de lire en anglais, langue acquise dans-et-hors de leurs études – capital culturel formé par d’autres ressources. Combien un...

0

Langues – en traduction d’Ambedkar

Bonheur de retrouver les pans de journée vécus dans le milieu de la langue. Des langues. Mes deux, et tout l’horizon des autres impliquées, sans ligne de fin. Nulle origine : nulle fin du langage. Il y a une part pour la vulgarité, au sens des “littératures toutes vulgaires”, mais une part aussi de formalité, due à la fois au registre de la défense juridique, et du rapport (minoritaire) à l’État. Les poids des accents sont plombés, en fin de...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search