Étiqueté : Ambedkar project

0

Ambedkar, prose : trans-lucide

La traduction seule d’Ambedkar montre par la dissection les fonctionnements que cette voix rhétorique si signée. Et c’est une intimité – je le sais déjà maintenant, c’est maintenant que je le sais – qui va être quasi impossible à partager. Non seulement la poétique Bhim, la rhétorique du légiste, du militant et du polémiste. Aussi : une efficacité dans l’anglais, qui ignore librement, d’une manière délibérée encore à qualifier, les exactitudes de la syntaxe et coupe direct, dans un bien-entendu...

0

Écr.l’inf. : Ambedkar de Voltaire ; coups d’énonciation

Écrasez l’infâme, slogan de Voltaire, énoncé martelé en fin de correspondance, signature. Mots de contexte : in/tolérance, liberté, superstition (orthodoxie, dit la traduction anglaise d’A. Gopal au moment d’évoquer Ambedkar qui s’approprie ce relais). Religion, clé, et les Lumières, et la “philosophie”, critique et écrasante. “Annihilation” est dans ce fil. Rhétorique Bhim. Ce qu’est un mot d’ordre : non pas la lutte contre l’infâme, mais la délinéation de l’infâme, non identifié non énoncé jusque là ; non cerné par une...

0

Ambedkar, Bhim prose

Quelque chose de la prose d’Ambedkar s’agissant de la ponctuation. L’absence, parfois contre-naturelle, de virgules aux articulations logiques ou syntaxiques. Forcer les rapports ; tout faire porter aux mots-poids du lexique. Ponctuer, scander, accentuer. Toujours Bhim.

0

Norbert Elias sur l’exclusion comme relation ; statut du culturel

Encore un travail impressionnant. Combien il faut de milieu intellectuel et universitaire (ici international, d’une densité institutionnelle et politique, géopolitique finalement, massive) pour faire émerger de telles contributions. Norbert Elias, avec John L. Scotson, The Established and the Outsiders, additionné ensuite d’une introduction théorique : Towards a Theory of Established-Outsider Relations, 1965. J’en trouve la version traduite en français, par Pierre-Emmanuel Dauzat, Fayard 1997, avec une introduction également lucide et pointue par M. Wieviorka. Qui met les pendules à l’heure...

0

Ambedkar brut – vulgaire

Il y a du brut de décoffrage dans l’écriture d’Ambedkar. Qui entraîne des imprécisions logiques et sémantico-syntaxiques, des sauts, négligences, et aussi raideurs (comme si la pression de l’à-dire devait avoir priorité sur la mondanité de l’expression, et son contrôle lettré). Il faut le faire entendre. Trouver comment le rendre. Car il est conjugué à d’autres forces poétiques hétérogènes – il y a bien un forçage, par mosaïque. Une brutalité, je l’ai déjà noté : Bhim, jai ! Une vulgarité,...

0

Langues – en traduction d’Ambedkar

Bonheur de retrouver les pans de journée vécus dans le milieu de la langue. Des langues. Mes deux, et tout l’horizon des autres impliquées, sans ligne de fin. Nulle origine : nulle fin du langage. Il y a une part pour la vulgarité, au sens des “littératures toutes vulgaires”, mais une part aussi de formalité, due à la fois au registre de la défense juridique, et du rapport (minoritaire) à l’État. Les poids des accents sont plombés, en fin de...

0

Tons d’Ambedkar

Le ton plat et bas, l’animus rentré, les mots pas plus hauts les uns que les autres – les connotations qui s’en degagent très à l’horizontale et sans exclamation. Le lexique est simple ou trié pour une langue “vulgaire”, publique, égale. La syntaxe de même – mais valence double aussi : celle de l’oralité de la plaidoirie.

0

Ambedkar, à la traduction

Traduction, reprise enfin, après immersion dans plusieurs lectures d’interdiscours : la biographie d’Ambedkar par Ashok Gopal ; les notes de l’édition critique d’AofC par Anand ; après lecture d’Arundhati Roy pour décider dans quelle direction orienter mes premiers choix pour le livre. L’essai de Roy est clairement dédié à un déboulonnage de Gandhi, et la “Mahatmahood”. Réjouissant, informé, nerveux, efficace – mais décentré par rapport au souci de l’œuvre d’Ambedkar, et de sa meilleure mise en lecture. This at least...

0

Mahatmahood – Arundhati Roy

I love it. The animus. Critical rejoice. Arundhati Roy searing on the exposure of the Gandhi myth, in sight of the career of Ambedkar, in her introduction to the Annotated Critical edition of Annihilation of Caste : The Doctor and the Saint. How she takes her tone from Ambedkar’s; a relay in “searing insolence”, “ferocious attack”, “this rage, this audacious denunciation”, and “defiance”. Noreworthy comparisons also (she makes historical synonymies) with her political causes and militant experience – business backing...

0

Socialités de la traduction – exercice de la logomachie

Intéressant, notable : les démarches, sociales, qui sont nécessaires quand il s’agit de rentrer dans un champ scientifique ou culturel (de production culturelle), et surtout de projeter d’y intervenir. Immédiatement happés dans un milieu – logomachique, à angles donc, et en tension. Il s’agit d’apprendre à repérer les zones et les lignes d’argument et de position qui régissent leur géographie. “Violence de la traduction”, et ses philiai aussi : ici. Plus simplement : ses négociations, âpres, évidemment. Lutte. “Lutte dans...

0

Férocité d’Ambedkar – frappe

Peut-être la férocité elle-même sera à souligner, et à étudier pour la faire entendre en tant qu’elle même, “political weapon”. Il s’agit de la logomachie du genre polémique, et ses poètes réactionnaires n’auront pas été les seuls à produire des textes de jubilation dans la guerre. Les genres polémiques. En continuant à lire S. Anand sur le Poona Pact, et les réactions d’Ambedkar qu’il rapporte en choix de citations, dans la chronologie de 1932 à 1942 (2e édition de Annihilation...

0

Comparatisme d’Ambedkar

Roland Lardinois, au séminaire du CSH de Delhi cette semaine, travaille sur l’histoire des comparaisons entre caste et race (et classe). Cette ligne de question évidemment est clé. Le tableau soigneux rassemblé et rationalisé, sémiotique et historique, par cette enquête dessine un contexte indispensable, et fort en éclaircissements. À lire avec le comparatisme régulier auquel Ambedkar appuie sa lutte dans les discours. Tour rhétorique, argumentatif au sens le plus performatif, majeur dans son mode de travail et d’intervention. Arme. (”...

0

The politics of translation : qualia

Upset and instructed both, after first echoes of the situation of translation rights for Ambedkar’s Annihilation of Caste. Thankful, also, to the persistence and fighting aplomb of Navayana, which I continue to discover in its actual historical breadth, and urgency. The Print has an article on “Ambedkar going global”, on the occasion of covering the event organized to mark the publication of AoC‘ Annotated Critical Edition in Hebrew translation (7th September 2023). That horizon is quite an uphill. But :...

0

Notes on India : protest tradition ; Ambedkar outside the canon

Séminaire au CSH de Delhi hier, Roland Lardinois présente, et discussion de niveau dense et informé, nerveux, comme l’habituel Indian scholarship. Et émission BBC world sur l’état de la démocratie en Inde. l’existence historique à faire compter, pertinente en tant que paramètre fondamental de la modernité au moins, des traditions de “protest” en Inde. Multirégion, multicontextes et langues. Satyagraha, une forme classique, et une pratique épaisse en histoire, appropriations nombreuses, variations, forme culturelle majeure. (Je suis en train de lire...

0

Ambedkar – rhétorique, politique

Beautifully apt on Ambedkar : In the words of Anil Gajbhiye, a Dalit littérateur, Ambedkar’s writing in Bahishkrut Bharat was a unique combination of “clarity of thought, erudition, adherence to science and rationality, measured formulation, gravity of language, forceful expression, logical disputation, and expression of ridicule through sayings and popular expressions. (p. 236 in A Part Apart – titre emprunté à un énoncé d’Ambedkar, et en bonne écoute donc de la poétique, caractéristique). Le plaisir très particulier de trouver, au...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search