Étiqueté : Ambedkar project

0

Naïvetés – et la sociologie, ou le social

Ces “savoirs” bétonnés, dont je connais les bêtises sans comprendre comment les déloger ou les interroger – fonds d’héritage et de formation, fond de classe et, plus large et plus fluide ou insaisissable plutôt, de situation sociale et familiale. La naïveté : d’où je nais, depuis où (quelles évidences, quels fonds), toujours recommencé. Félicien Faury, en jeune sociologue impeccable, formé aux outils et arguments profonds (Du Bois, Fanon, A. Sayad, relus réactualisés pour un impact critique complété et recentré, ils...

0

Stroud sur Dewey pour Ambedkar – or the reverse

Faire sur Ambedkar et Dewey un travail similaire en prestige scientifique à celui sur les notes de cours au regard de l’édition du CLG : profondément satisfaisant. C’est l’un des apports originaux, imprévisibles, de Stroud. 1er chapitre sur les cours de Dewey en 1914, et les notes d’élèves. De même que les contributions de frayage complet, pionnières, d’Eleanor Zelliot, Gail Omvedt dans une situation géographique de vie pourtant plus propice, et de Frances Pritchett. Quelles généalogies possibles, femmes, états-uniennes —...

0

Scott R. Stroud on Ambedkar – “reconstructive rhetoric”

Extraordinaire trouvaille, Scott R. Stroud sur Ambedkar et la réception du pragmatisme (Dewey original) “en Inde”. The Evolution of Pragmatism in India, An Intellectual Biography of B.R. Ambedkar (2023). Stroud est professeur en communication à Austin. Le système universitaire et intellectuel états-unien peut produire ce positionnement d’écoute et d’analyse, philosophique et rhétorique. Zone des Communication studies, et aussi de la tradition vivace de la rhétorique, qui a sa trajectoire historique singulière là. Et très nourri par, ou origines dans, la...

0

Scott R. Stroud sur Ambedkar pragmatiste, Dewey translaté en Inde

Un geste et une construction (révision dit-il, et reconstruction, en particulier s’agissant du bouddhisme, agencement d’énonciation religieux) inattendus, frais c’est certain, décalant, sur Ambedkar, avec l’enquête passionnément et scientifiquement approfondie (toute la société de l’œuvre et ses institutions artisanales, personnelles comme organisées : bibliothèques, collections privées, archives officielles, témoins historiques, gardiens historiques, toute la communauté des gardiens de l’héritage) : Scott R. Stroud sur Ambedkar lecteur et activateur de Dewey et du pragmatisme en évolution en Inde. What an angle....

0

Ambedkar, prose : trans-lucide

La traduction seule d’Ambedkar montre par la dissection les fonctionnements de cette voix rhétorique si signée. Et c’est une intimité – je le sais déjà maintenant, c’est maintenant que je le sais – qui va être quasi impossible à partager. Non seulement la poétique Bhim, la rhétorique du légiste, du militant et du polémiste. Aussi : une efficacité dans l’anglais, qui ignore librement, d’une manière délibérée encore à qualifier, les exactitudes de la syntaxe et coupe direct, dans un bien-entendu...

0

Écr.l’inf. : Ambedkar de Voltaire ; coups d’énonciation

Écrasez l’infâme, slogan de Voltaire, énoncé martelé en fin de correspondance, signature. Mots de contexte : in/tolérance, liberté, superstition (orthodoxie, dit la traduction anglaise d’A. Gopal au moment d’évoquer Ambedkar qui s’approprie ce relais). Religion, clé, et les Lumières, et la “philosophie”, critique et écrasante. “Annihilation” est dans ce fil. Rhétorique Bhim. Ce qu’est un mot d’ordre : non pas la lutte contre l’infâme, mais la délinéation de l’infâme, non identifié non énoncé jusque là ; non cerné par une...

0

Ambedkar, Bhim prose

Quelque chose de la prose d’Ambedkar s’agissant de la ponctuation. L’absence, parfois contre-naturelle, de virgules aux articulations logiques ou syntaxiques. Forcer les rapports ; tout faire porter aux mots-poids du lexique. Ponctuer, scander, accentuer. Toujours Bhim.

0

Norbert Elias sur l’exclusion comme relation ; statut du culturel

Encore un travail impressionnant. Combien il faut de milieu intellectuel et universitaire (ici international, d’une densité institutionnelle et politique, géopolitique finalement, massive) pour faire émerger de telles contributions. Norbert Elias, avec John L. Scotson, The Established and the Outsiders, additionné ensuite d’une introduction théorique : Towards a Theory of Established-Outsider Relations, 1965. J’en trouve la version traduite en français, par Pierre-Emmanuel Dauzat, Fayard 1997, avec une introduction également lucide et pointue par M. Wieviorka. Qui met les pendules à l’heure...

0

Ambedkar brut – vulgaire

Il y a du brut de décoffrage dans l’écriture d’Ambedkar. Qui entraîne des imprécisions logiques et sémantico-syntaxiques, des sauts, négligences, et aussi raideurs (comme si la pression de l’à-dire devait avoir priorité sur la mondanité de l’expression, et son contrôle lettré). Il faut le faire entendre. Trouver comment le rendre. Car il est conjugué à d’autres forces poétiques hétérogènes – il y a bien un forçage, par mosaïque. Une brutalité, je l’ai déjà noté : Bhim, jai ! Une vulgarité,...

0

Langues – en traduction d’Ambedkar

Bonheur de retrouver les pans de journée vécus dans le milieu de la langue. Des langues. Mes deux, et tout l’horizon des autres impliquées, sans ligne de fin. Nulle origine : nulle fin du langage. Il y a une part pour la vulgarité, au sens des “littératures toutes vulgaires”, mais une part aussi de formalité, due à la fois au registre de la défense juridique, et du rapport (minoritaire) à l’État. Les poids des accents sont plombés, en fin de...

0

Tons d’Ambedkar

Le ton plat et bas, l’animus rentré, les mots pas plus hauts les uns que les autres – les connotations qui s’en degagent très à l’horizontale et sans exclamation. Le lexique est simple ou trié pour une langue “vulgaire”, publique, égale. La syntaxe de même – mais valence double aussi : celle de l’oralité de la plaidoirie.

0

Ambedkar, à la traduction

Traduction, reprise enfin, après immersion dans plusieurs lectures d’interdiscours : la biographie d’Ambedkar par Ashok Gopal ; les notes de l’édition critique d’AofC par Anand ; après lecture d’Arundhati Roy pour décider dans quelle direction orienter mes premiers choix pour le livre. L’essai de Roy est clairement dédié à un déboulonnage de Gandhi, et la “Mahatmahood”. Réjouissant, informé, nerveux, efficace – mais décentré par rapport au souci de l’œuvre d’Ambedkar, et de sa meilleure mise en lecture. This at least...

0

Mahatmahood – Arundhati Roy

I love it. The animus. Critical rejoice. Arundhati Roy searing on the exposure of the Gandhi myth, in sight of the career of Ambedkar, in her introduction to the Annotated Critical edition of Annihilation of Caste : The Doctor and the Saint. How she takes her tone from Ambedkar’s; a relay in “searing insolence”, “ferocious attack”, “this rage, this audacious denunciation”, and “defiance”. Noreworthy comparisons also (she makes historical synonymies) with her political causes and militant experience – business backing...

0

Socialités de la traduction – exercice de la logomachie

Intéressant, notable : les démarches, sociales, qui sont nécessaires quand il s’agit de rentrer dans un champ scientifique ou culturel (de production culturelle), et surtout de projeter d’y intervenir. Immédiatement happés dans un milieu – logomachique, à angles donc, et en tension. Il s’agit d’apprendre à repérer les zones et les lignes d’argument et de position qui régissent leur géographie. “Violence de la traduction”, et ses philiai aussi : ici. Plus simplement : ses négociations, âpres, évidemment. Lutte. “Lutte dans...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search