Étiqueté : art

0

Le Bon Coin : ordre et trajectoires, corpus

Le Bon Coin : ordre culturel (goût), socialement et territorialement distribué, et désordonnements. Corpus pour une étude flottante, et exercice flottant, indigène, du sentiment sociologique. Sentiment culturologique ? Quels seraient ses contours ?

0

Éducation photographique : discours savants comparés

L’éducation photographique acquise à la clientèle des expositions parisiennes – et new-yorkaises. Je rentre d’Arles, beaucoup à digérer, je vais le laisser faire lentement. Une différence cette année : y être hors semaine d’ouverture, et agitation du métier et du marché. Et après une interruption de nombreuses années déjà. Plusieurs directions plus tard. Les Ateliers tout à fait transformés, muséifiés, institutionnalisés canonisés, passés à la culture, ou au marché, de l’art. La tour LUMA. L’éducation photographique – depuis une première...

0

Euphorie de la création (balbutiements vers, le néolibéral)

Il y a une euphorie, reconnaissable aux diverses manifestations, associée aux inventions et aux existences et participations à projets de recherche-création – par exemple, au sein de l’université, et dans les nouvelles interfaces ou con-fusions institutionnelles entre universités et écoles d’art. Il me semble qu’elle est liée à la formation de compromis où tout l’espace d’un soulagement est dégagé, pour sauver un privilège acquis dans une dispensation culturelle établie (et maintenant menacée) sous les aspects d’une innovation dans le sens...

0

Budapest capitale européenne

En sillonnant les avenues de Budapest, téléguidés par le discours touristique, particulièrement occultant il me semble. Surfacent avant tout des rêveries d’hostilité, à la sensation d’empire, grosse bourgeoisie, banques glorieuses, institutions pompières, et même dans leur écologie les nombreuses institutions métropolitaines des arts, Académies, musées, universités patriciennes, opéras théâtres académies de musique, des arts, nombreux musées. Réalignement d’une sensation d’histoire européenne, puisque j’y retrouve, mis sous le nez, les somptuosités de Vienne Paris Londres (Saint Petersbourg pour certains aspects, tranche...

0

IA artiste

Vu hier pour la première fois (ce qui ne veut pas dire que d’autres ne me soient pas passées sous les yeux, sans être notées) une œuvre IA dans une expo d’histoire de l’art : Histoire de la nature morte, au Louvre (Laurence Bertrand Dorléac commissaire). Maintenant introduite, installée, intégrée dans l’histoire de l’art même – c’est dire. J’en suis les montées en culture par le fil des nouvelles et enthousiasmes de Lev Manovich sur Instagram et FBook.

0

Agenda – des devenirs du langage, été 2022 📌

digital humanities, the “debates”, the nexus of discourse, the collective, dissensual and dominant saisies of contemporary cultural stakes. How shaped, problematised, thematised, mots d’ordre, institutionalisations, incarnations in actors and actions and representations. In different language games, some mutually décomplétant. > DH as expression (specialised, localised, but also cristallised, at the focal point of academia) of neoliberal : globalization. Ce qui poursuit le fil comparatiste, poétique de l’étranger dans ses décennies successives de contexte, actualisation, horizons matériels recherche-création : et les évolutions de...

0

Champs des “literary intellectuals” : Collini sur Snow

Collini ranges so wide, fluid (elegantly both essayistic and ultimately scholarly). On the Snow-Leavis controversy, moving on to the perception (and the beautiful touch of exposition, how does he find this tone, since tone is such a matter of discussion in Leavis on Snow : a matter of authority and contests in authority) of shifts not only in science and the philosophy, history and sociology of science but also in the nature and social location of the literary science and...

0

“Pionnières” – expo Musée du Luxembourg

Retour aux années modernistes – “Artistes dans le Paris des Années folles”, commissaires Camille Morineau et Lucia Pesapane. Bienvenu rappel des mobilités de l’époque, dans de si nombreuses directions, remobilisant la mémoire de toute cette zone culturelle, et historique (époque plateau du féminisme, Paris une station majeure, cosmopolite). Intéressant que ce soit maintenant tellement en phase avec des segments d’en-valeur qui font pôles pour les luttes culturelles actuelles – fluidités des genres et “troisième genre”, la garçonne et “les deux...

0

Mutations numériques – présents culturels

Tiens un instant de pivot de vue p, ces derniers jours : oui, venant en cours de feuilletage dans Télérama et le catalogue replay d’Arte, ça semble avoir eu besoin de l’espace de légitimité traditionnel & de telle sociologie générationnelle et néanmoins, je vois enfin : multiplication inventive en effet, créative, vivante pétillante intelligente, de nouvelles formes, hybridations, accommodations, habitations, appropriations, dans les formats numériques et entre eux et les formats audio, texto, plastiques de plus longue histoire. Croisement des...

0

Recherche- création : comment on devient conservateur

Gros effort de penser, qui m’a troublée ces derniers jours, autour de la recherche-création – d’où l’intégration de ce champs de discours (discipline ou para, trans, mais aussi jeu de langage, ethos, et classe sociale) parmi les questions à prendre. Autour d’un projet de thèse, qui plus est – soit avec toute la complexité, du type d’énonciation : qui y parleNT, comment le jeu de langage a été bricolé, jumbled-up ensemble, dans l’état flou d’un à-problematiser, à situer. Thèse :...

0

Littérature d’intervention – de quoi le nom ?

Configuration émergente – je ne l’identifie dans son ensemble que récemment : Mathilde Roussigne sur une ethnographie de la littérature, avant quoi toute la généalogie des auteurs enseignant à Vincennes (et effets de generation lisibles) et jusqu’à la création du master de Création littéraire ; Marielle Macé sur l’essai, Alexandre Gefen sur la « littérature d’intervention » donc (Corti, 2021) . un phénomène français – parisien et mondain ? Lettres et ses imaginaires sociaux, dont ses moralités ? Voir alors...

0

Judith Schlanger – La Vocation, sagesse, liberté

Je désirais le goût que communique le ton d’une Diana Athill, goût protestant de l’individualité, hivernal en rasa de saison, et pendant que la commande arrive (bonheur de trouver l’existence d’une édition rassemblée de ses textes autobiographiques), je trouve cela de Judith Schlanger, en philosophie modeste. Rayonnante, profondément originale dans sa forme inversée de l’emphase, un peu moraliste dans sa manière (essayistique, elle circule, elle associe, fabrique, réfère, parcourt, avance, tisse large et profond, librement mais avec une précision historique...

0

La danse du pouvoir – Costa-Gavras

Le film politique, Adults in the Room, appuyé sur l’autobiographie de Yanis Varoufakis, visionné hier – en écho à Brexit, The Uncivil War (Toby Haynes, 2019 également). Question du cinéma politique, et d’une exploration cinématographie du politique, et/ou de l’histoire politique. Ici acte cinématographique marqué, en final, quand le Premier ministre Tsipras arrive dans les locaux de la Commission européenne, chorégraphie de l’Eurogroupe en Pina Bausch, expressionniste. Qui renvoie mieux sur la longueur du film, rétrospectivement, aux images choisies, façonnées...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search