Étiqueté : critique

0

Chakrabarty – humanist historians in the face of CC : question for him

Il va falloir que j’institue ce nouveau signe : CC for climate change, GIEC / IPCC (just learning the vocab, a rapid education with D. Chakrabarty, who has done the work – working out how to “converge” the “three disciplines: geology, archaeology, and history”, Climate of History 42 – over the last decade). La grâce notée hier – morphée rapidement en impatience. Sweetness, and the plenty of good will to let himself be educated (by Earth science and its unreconstructed...

0

Romance universitaire – Chakrabarty

You would almost come to believe. Cette adhésion. Cette alma. Il donne en tout cas une éthique, explicitement majusculement : Spinoza écrivant à Oldenburg : For my part, these troubles move me neither to laughter nor again to tears, but rather to philosophizing, and to close observation of human nature. (How old was he when writing this?) For I do not think it right to laugh at nature, and far less to grieve over it, reflecting that men, like all...

0

Les suites du mondial postcolonial : Mbembe, Baucom, Chakrabarty, anthropocène

Spivak avait posé “planetary” depuis longtemps – devant le rapide prolongement du postcolonial dans les formes de la mondialisation. Du postcolonial au mondial. Époque de la World Lirerature, et de la Littérature comparée – nouvelles vocations. ELB m’a remis entre les mains le nouveau Dipesh Chakrabarty, The Climate of History in a Planetary Age (2021, U of Chicago P) – je commence par ses Acknowledgments pour situer, prendre le cours de la conversation. Australie, et nouvelle articulation, formation projection vers,...

0

Marxismes with teeth – Brennan on DH, and McGann

Il me fallait bien un coup de Tim Brennan sur les Digital Humanities, pour ré-imaginer la dimension dans laquelle prendre l’amorce critique. Celle de l’Humanité est acquise, bien que toute à faire à construire. Celle des « Digital divides » est localisée, dans le sillage par exemple de la DHARTI 🔍 Mais le « Digital-Humanities Bust » 🔍 publié en 2017 par Brennan dans le Chronicle of Higher Ed  est un bon shot in the arm, et une bouffe de rire....

0

Subjectivités néo-libérales – écologie

J’y pense, je tiens ce fil, de la question des identités active – activée –  dans les contextes universitaires et articulation avec les milieux et développements actuels de militante (nouveaux sujets politiques, émergences de, formation de, façonnement de) – mais aussi, c’est un continu qui me paraît certain, caractéristique, et donc à reconstituer dans sa logique, avec les nouveaux sujets du désir, du sexe et de l’amour tels qu’anatomisés par la sociologie d’Eva Illouz. Ici Why Love Hurts, A Sociological...

0

Professeur en décroissance

Amused, interested, touched, by the shift in perspective afforded by the double play of temporality: advancing career situation (my singular), and advancing capitalism of the politics of knowledge (context – whose exact contours matters and depends). This also touched upon with VG, in the simplest conversation of the situation – meeting again after the long axe-gash of the Covid stupefaction : careers have been made, most colleagues of our generation & profile will have amassed responsibilities that require executive engagement...

0

Vulgarités (critiques, ici)

Tiens, j’en arrive à ça ? Dans mes rapports réguliers dans la polémique et ses rhétoriques, comme genre de la critique, depuis Wyndham Lewis qui m’a tant appris – déniaisée, quelque temps considérable après l’intronisation comme docteure, sur le terrain du modernisme et de ses coordonnées politiques, et dont révolutionnaires. Attention, et attention historique depuis, cumulativement, aux stratégies de positionnement, par les tropes reconnaissables, analysables et historicisables, de la polémique donc. Les grands rhéteurs, les talents étincelants, méchants, terriblement efficaces,...

0

Quelques choses sues

Tiens, une sensation de certitude just now, rare : quelques, deux, choses sues : . la séniorité (un modèle tutélaire que j’aime me donner, ces temps-ci, en compagnonnage avec CS, Guy Berger, sage et voisin) : qui me remet toute l’historicité entre les mains. . la complexité infinie de la socialité du savoir. La laisser être telle. Sans la pousser tirer, éventuellement en explorant avec patience et intérêt ses modélisations, pour les bricolages qu’elles proposent, car elles peuvent toucher «...

0

Écriture – avec qui ? / pour savoir

Ah, une résolution possible, la détente d’une question qui s’apaise, petit à petit dernièrement. Cette figure paisible passe et repasse, semble s’installer. La laisser se poser donc. Le souci, le scrupule, a souvent accompagné l’écriture ici, depuis longtemps (2006, premier investissement de l’espace public sans public du weblog je crois) et avec une nouvelle charge un peu plus pressante, à peine plus pressante grâce à l’absence continuée de public : à qui je m’adresse ? Qui m’écoute ? Mystères (facilement décryptables...

0

McLuhan rapidement illisible

Au-delà de la première partie qui pose les thèmes – thèmes plutôt que propositions, ou propositions plutôt que processus de problématisation, restitution et épreuve critique – la seconde, répertoire, roule sur des riffs, répétitions lyriques. Emphases, « dramatique » (son terme, je l’entends picked from Burke ?). Rien à développer, exercer, éprouver, discuter même, si le mode est celui de la déclaration, emphatique. Affirmation, exjection, prise de parole – par mosaïque de brico-braconnage. McLuhan sauvage, certainement : c’est un atout,...

0

Expérience CoNRS : continuer à comprendre

Exercice sur les normes, épuisante, et pratique des partages des légitimités pour l’action sur les normes. Plutôt laminante, ici. Navigation et modelage des normes, pour l’institution de recherche et pour le faisceau disciplinaire concernés. Rapport feuilleté ici à l’Etat, la tutelle, et donc la politique des sciences, à une gradation d’échelles, et donc selon des injonctions contradictoires : c’est la tâche d’un tel corps conservateur et évaluateur. Échelles externes, jusqu’à mondialisation (ses dimensions multiples, mobiles mais aussi fantasmatiques, dans le...

0

Discovering seniority

Je note beaucoup en ce moment, je l’ai déjà repéré par le terme “seniority”, des effets d’histoire auxquels je ne m’attendais pas si riches, frais, étonnants. À aborder, maintenant : et il y a donc une jeunesse ici, dans la carrière senior, avec ses ressources de perspective, d’historicité, et même – bonheur alors – d’en avoir été, participé, d’y être incluse, incontestablement, pour le meilleur et le pire, mais en possession de ce bagage à interroger ; bagage d’interrogation. “Transmettre”? Pas tant...

0

Simondon, cybernétique : libération et médiation

Simondon m’impose du chemin ce matin. Il fraye fort et dense dans « Signification de l’encyclopédisme » (circa 140s). Pour poser sa proposition sur la cybernétique comme forme contemporaine de la libération par, dans, la technique. (Dans la technique puisqu’il pose également, par un petit lyrisme historique, le bloc alénation-libération comme un invariant propre à chaque époque, 144). Il propose : histoire graduée des encyclopédismes, ou universalismes réacquis contre les figements des ordres « civilisationnels » en pouvoirs (ex. le...

0

Seniority – in neoliberal culture

A mon âge dans la recherche, et dans les générations sociales, culturelles et politiques, il va falloir nouvellement gérer les questions de conservatisme. An interesting one that. Stupidly unexpected. Soupçons de, doute de, interrogation sur. C’est brûlant sur une multiplicité de fronts actuellement. Et sans doute c’est aussi lié aux renversements (« pervers » dit je ne sais plus quel essai de critique dans La Vie des idées, tâchant de s’opposer aux agressions rhétoriques de la désinformation, scientifique en l’occurence,...

0

Recherche- création : comment on devient conservateur

Gros effort de penser, qui m’a troublée ces derniers jours, autour de la recherche-création – d’où l’intégration de ce champs de discours (discipline ou para, trans, mais aussi jeu de langage, ethos, et classe sociale) parmi les questions à prendre. Autour d’un projet de thèse, qui plus est – soit avec toute la complexité, du type d’énonciation : qui y parleNT, comment le jeu de langage a été bricolé, jumbled-up ensemble, dans l’état flou d’un à-problematiser, à situer. Thèse :...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search