Étiqueté : critique

0

Vulgarités (critiques, ici)

Tiens, j’en arrive à ça ? Dans mes rapports réguliers dans la polémique et ses rhétoriques, comme genre de la critique, depuis Wyndham Lewis qui m’a tant appris – déniaisée, quelque temps considérable après l’intronisation comme docteure, sur le terrain du modernisme et de ses coordonnées politiques, et dont révolutionnaires. Attention, et attention historique depuis, cumulativement, aux stratégies de positionnement, par les tropes reconnaissables, analysables et historicisables, de la polémique donc. Les grands rhéteurs, les talents étincelants, méchants, terriblement efficaces,...

0

Quelques choses sues

Tiens, une sensation de certitude just now, rare : quelques, deux, choses sues : . la séniorité (un modèle tutélaire que j’aime me donner, ces temps-ci, en compagnonnage avec CS, Guy Berger, sage et voisin) : qui me remet toute l’historicité entre les mains. . la complexité infinie de la socialité du savoir. La laisser être telle. Sans la pousser tirer, éventuellement en explorant avec patience et intérêt ses modélisations, pour les bricolages qu’elles proposent, car elles peuvent toucher «...

0

Écriture – avec qui ? / pour savoir

Ah, une résolution possible, la détente d’une question qui s’apaise, petit à petit dernièrement. Cette figure paisible passe et repasse, semble s’installer. La laisser se poser donc. Le souci, le scrupule, a souvent accompagné l’écriture ici, depuis longtemps (2006, premier investissement de l’espace public sans public du weblog je crois) et avec une nouvelle charge un peu plus pressante, à peine plus pressante grâce à l’absence continuée de public : à qui je m’adresse ? Qui m’écoute ? Mystères (facilement décryptables...

0

McLuhan rapidement illisible

Au-delà de la première partie qui pose les thèmes – thèmes plutôt que propositions, ou propositions plutôt que processus de problématisation, restitution et épreuve critique – la seconde, répertoire, roule sur des riffs, répétitions lyriques. Emphases, « dramatique » (son terme, je l’entends picked from Burke ?). Rien à développer, exercer, éprouver, discuter même, si le mode est celui de la déclaration, emphatique. Affirmation, exjection, prise de parole – par mosaïque de brico-braconnage. McLuhan sauvage, certainement : c’est un atout,...

0

Expérience CoNRS : continuer à comprendre

Exercice sur les normes, épuisante, et pratique des partages des légitimités pour l’action sur les normes. Plutôt laminante, ici. Navigation et modelage des normes, pour l’institution de recherche et pour le faisceau disciplinaire concernés. Rapport feuilleté ici à l’Etat, la tutelle, et donc la politique des sciences, à une gradation d’échelles, et donc selon des injonctions contradictoires : c’est la tâche d’un tel corps conservateur et évaluateur. Échelles externes, jusqu’à mondialisation (ses dimensions multiples, mobiles mais aussi fantasmatiques, dans le...

0

Discovering seniority

Je note beaucoup en ce moment, je l’ai déjà repéré par le terme “seniority”, des effets d’histoire auxquels je ne m’attendais pas si riches, frais, étonnants. À aborder, maintenant : et il y a donc une jeunesse ici, dans la carrière senior, avec ses ressources de perspective, d’historicité, et même – bonheur alors – d’en avoir été, participé, d’y être incluse, incontestablement, pour le meilleur et le pire, mais en possession de ce bagage à interroger ; bagage d’interrogation. “Transmettre”? Pas tant...

0

Simondon, cybernétique : libération et médiation

Simondon m’impose du chemin ce matin. Il fraye fort et dense dans « Signification de l’encyclopédisme » (circa 140s). Pour poser sa proposition sur la cybernétique comme forme contemporaine de la libération par, dans, la technique. (Dans la technique puisqu’il pose également, par un petit lyrisme historique, le bloc alénation-libération comme un invariant propre à chaque époque, 144). Il propose : histoire graduée des encyclopédismes, ou universalismes réacquis contre les figements des ordres « civilisationnels » en pouvoirs (ex. le...

0

Seniority – in neoliberal culture

A mon âge dans la recherche, et dans les générations sociales, culturelles et politiques, il va falloir nouvellement gérer les questions de conservatisme. An interesting one that. Stupidly unexpected. Soupçons de, doute de, interrogation sur. C’est brûlant sur une multiplicité de fronts actuellement. Et sans doute c’est aussi lié aux renversements (« pervers » dit je ne sais plus quel essai de critique dans La Vie des idées, tâchant de s’opposer aux agressions rhétoriques de la désinformation, scientifique en l’occurence,...

0

Recherche- création : comment on devient conservateur

Gros effort de penser, qui m’a troublée ces derniers jours, autour de la recherche-création – d’où l’intégration de ce champs de discours (discipline ou para, trans, mais aussi jeu de langage, ethos, et classe sociale) parmi les questions à prendre. Autour d’un projet de thèse, qui plus est – soit avec toute la complexité, du type d’énonciation : qui y parleNT, comment le jeu de langage a été bricolé, jumbled-up ensemble, dans l’état flou d’un à-problematiser, à situer. Thèse :...

0

Chantiers mai 2021

Tour d’horizon des zones actives : . « culture numérique » (cf D Cardon pour l’appellation, mais aussi creux creuset : toute la question d’une pensée de l’acculturation, par ex selon la variante des media et autres médiations). Implique l’anthropologie (et vécue Goody, comme avec les suppositions de l’évolutionnisme cognitiviste, la paléontologie), l’histoire des théories de la culture, … Prise croisée par la problématisation comparatiste du culturel (merci YC pour cette évidence pas encore vue), et alors le trope de...

0

Charme, moralité, critique

Trop fin et évanescent, en passages rapide, pour espérer le ficher, mais affectant pourtant avec fort effet (de joie, d’assurance, de possibilité) : quelque chose de saisi ces tout derniers jours sur une, la, une, bonne place critique. Sentiment de se trouver sur la bonne verticale, colonne alignée. Par la distinction sensible, repérée dans le cours local des événements, thèmes, et lectures, entre critique, moralité, et charme – entre autres figures reconnues. Charme : des adhésions, croyances, naïvetés (prendre pour...

0

Recherche-création (après et avec Culture numérique)

Bon, libido de touche à tout, peut-être à surveiller, souci du « je suis partout ». Mais. Au moment où je commence à mettre en forme l’écheveau « culture numérique » (ou plus précisément discours formés sur, soit Comparative media studies projet Hayles, media studies ((génération au sein des culturales studies avec la rupture Popular Arts)), Digital Humanities et translation française, lieux sociaux et culturels d’ancrage, configuration reconfigurations des rapports avec histoire des techniques – conception et histoire des sciences-...

0

*How We Think*, who’s we ?, et pratiques critiques

Je m’étouffe en lisant Hayles, How We Think. Digital Media and Contemporary Technogenesis. (Surtout ayant en parallèle Simondon on the go, et son élégance épistémologique, qui a ses complaisances philosophiques quasi cosmologiques, utopie conceptuelle so far, mais la densité et la fermeté de chaque chaînon.) Donc : patience à traverser et noter, comme matériau et simple fait des propositions qui sont actives comme références dans un champ que je vois se dessiner avec étonnement page à page, la qualité critique...

0

Du mondial à l’humain : parcours

Tiens, un profil de suite se révèle à l’instant (et comme déjà répété, installé, intégré) : cessant le travail sur le mondial, avec la curiosité de la combinaison particulière que forme l’idée du « culture numérique », un objet semble se distinguer, qui se met en effet en série, homogène par un biais qu’il reste justement à identifier : l’humain. De l’anthropocène, du transhumanisme, « humanités » numériques avant tout, « retour des humanités » (j’avais déjà tiqué à l’époque),...

0

Pans de lecture – agenda printemps

Les beaux pans de lecture qui s’ouvrent, avec ce manifeste printemps de l’humeur sciendi : . Ong plus détaillé (rhétorique, romance, Ramus, dialogue), Zumthor s’il faut, en suite de Goody sur la da . plus d’U. Eco en suite de travail éditorial, culturel finalement, sur OTSOG, (philologie et sémiotique ?) . tout le pan Merton, reprise de Serendipity, Social Theory, et la collectif de Calhoun sur, et prise de contact avec A. Saint-Martin . tout le pan Hayles, bien réouvert...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search