Étiqueté : critique islamique

0

« Nouveaux intellectuels islamistes », Roy

Les savoirs subalternes, acquis en autodidacte et dans la vulgarisation, fragmentaires, sans « universel » cognitif, hors institution de savoir, contre-institutionnel (ni les universités occidentales, ni les madrasas d’oulémas compromis dans les régimes d’Etat en jahaliyya). Mémorisation, de l’hétérogène. De la part de « lettrés » « éduqués » du secondaire et non plus du supérieur, théorie de la lumpenisation, pour Roy. Lumpen et subalterne, pas facile à articuler. Peuples troubles et trans, souvent idéologiquement équivoques. Ces caractères marqués dans...

0

Intellectuels islamistes – sociologie, et politique des savoirs

Très important : Intellectuels et militants (Kepel et al. dir.) des islamismes, à partir des 50s aux 80s. Puis tournant, dont libéralisation et désétatisation, FMI, arabisation, et surpopulation universitaire – à partir des 70s les profils islamistes changent, moins occidentalisés et moins formés. Savoir et islamismes. Cadres, urbain. Savoir comme structure de classe (ici, rapport à l’Etat et au fonctionnariat, à la politique d’étatisation post-indépendances, soit avant les libéralisations des 70-80s en effet. Savoir comme profil politique (projet révolutionnaire islamique,...

0

Critique islamique – Shariati

Noter que j’hésite à parler de critique islamique, hors l’espace du blog, alors que j’ai intitulé un séminaire La Critique noire avec aise et même auto-satisfaction il y a quelques années. La légitimité n’est pas encore acquise, l’état du Clash of Civis encore trop topique (alors que le consensus bien-pensant est fait sur l’histoire noire : modernité diasporique  de l’Afrique, commisérations du racisme). Je note pourtant l’occasion de ma première rencontre avec l’expression telle qu’elle : Ali Shariati, Marxism and...

0

Young Muslim Change-Makers, William Barylo

Grassroots Charities Rethinking Modern Societies, Routledge 2018. Commence par une : « What sociology for Islam ? ». A placer en résonance avec l’anthropologie de l’islam / de securalism développée par Asad.

0

Mondialités islamiques : visée

Excellente séance des Mondialités islamiques hier soir, Thomas Brisson, parcours croisé de T Ramadan en GrandeBretagne et en France. Je retrouve le fil du travail engagé avec le projet de ce séminaire, facile à perdre dans le calendrier haché de la vie universitaire. La qualité, l’histoire distinctives, plurielles bien sûr, des transnationalités du monde musulman et le concernant. Comment ces séquences à relire dans l’histoire, y récupérer (avec les débats et discours qu’elles ont généré), viennent faire levier sur les interprétations...

0

Mernissi sur le Prophète – méthode

Dans tout Le Harem politique, et donc, sous-titre, Le Prophète et les femmes,  Mernissi exprime admiration et amour pour l’homme Prophète. Je ne m’y attendais pas forcément, qualité de critique islamique donc, sans sortie ou rejet de l’islam, hors position séculariste. Un rapport, aussi, un peu enchanté à l’égalitarisme musulman originel. Non seulement une admiration historique pour les acquis de son vivant, où je suis en ce moment dans sous (presque) le même charme qu’elle, mais amour de culte, contemporain,...

0

Mernissi : méthode

L’aplomb d’une lecture, une lectrice. La question de l’aplomb étant seulement l’indication de la situation discursive tendue de pouvoirs, car elle confirme en pratique douce, progressive, attentive, très soucieuse des chaînes des savoirs et des termes anti-inflammatoires. Méthodes de Mernissi donc : . poser rappeler d’abord l’autorisation islamique de lecture, puis : . se glisser dans la position de tradition de la glose, de l’exégèse, des sciences religieuses, prendre les chaînes (et y prendre sa place femme, justifiée par des...

0

Mernissi : « Levons les voiles ! »

All righty : Levons les voiles ! Ceux du vaisseau-souvenir, mis d’abord ceux de nos contemporains qui maquillent le passé pour nous voiler notre présent. (Plus haut : « Ce livre-navire ») 20. Il va en être d’une licence mémorielle contre l’histoire, donc. Mernissi prend sa marge de manœuvre, du côté du rêve, du fabuleux, du plaisant. Mode proposé pour la critique : contre la « surveillance » politique, une licence de la lecture, et de l’écriture, sous référence à...

0

Leila Slimani, Sexe et mensonges

La vie sexuelle au Maroc, 2017. Il faut que je fasse la manœuvre pour la bifurcation vers les femmes et les politiques des sexes, et les féminismes en islam, en préparation du 8 mars à Jakarta. Mernissi en commande. Très frappée par la présence de la sexualité dans Driss Chraïbi, et al, dont homosexualité – le drama de la modernité passant entre la référence à Gide et le Maroc, « « tradition ». Voir aussi Tahar Ben Jelloun sur les...

0

Passion de l’Islam : transformation critique

Passion de lecture tous azimuts sur l’Islam, persistante depuis maintenant longtemps, alors même que je tente d’en décrocher de temps à autre par crainte de défraîchir le désir – tenace manifestement. En particulier la lecture blue-sky, reprenant bien le grand récit de l’Histoire (mais dans les termes d’historiens modernes et critiques, travaux impressionnants, perspectives travaillées et pointues, de Rodinson à Robinson et Mervin et Mouline) – passion de laisser se faire la transformation du point de vue sur l’histoire du...

0

Saba Mahmood sur le discours de la civility

Oui : la force critique de Mahmood est dans la qualité de manoeuvre dans le discours de la civility, connaissance des logiques historiques profondes et scholarship ici, très sûr. Histoires du droit. Qui lui permet les opérations d’historicisation des concepts et conceptualités juridiques libéraux importantes – sans doute importantes, j’ai encore du mal à digérer et à calculer les résultantes. Conceptualités : elle y va par les discours, par les cadres discursifs en leur effets, pragma, idéologiques. En tout cas...

0

Asad, Saba Mahmood : réenchanter la religion ?

Première lecture de Saba Mahmood, dans Is Critique Secular. La communauté de projet avec Asad est à noter. La critique du libéralisme, ici dans sa logique juridique (discours légal – concept du blasphème saisi dans ce cadre), et la thèse pragmatiste. Renflouer le côté islamique mal traité par la situation idéologique contemporaine par une pragmatique du religieux, pratiques, incorporation, hexis habitus et ici schesis (Aristote, do we really need…), affects, non identités mais relations, critique du signe (oh god, totem Saussure...

0

Critique islamique : Saba Mahmood

Dans Is Critique Secular, simplement : critical rethinking of secular goods. historicising the truth of secular reason and questioning its normative claims. 65 et alors : how we might reflect on the presumed secularity of critique in the academy today. 67

0

Programme d’Arkoun : critique de l’islam

comme la pensée chrétienne, (la pensée arabe) doit accepter le cheminement inverse de celui qui, pendant des siècles, a érigé en essences transcendantales des réalités transitoires. Travail critique comme travail d’historicisation : sur le processus de transcentandalisation de la Révélation. Il couple cette tâche avec, 123 : « elle doit affronter l’homme dans sa positivité sans renoncer à développer les grands débats ouverts par le phénomène coranique. Rappeler sans doute ici la maille avec : la distinction historique où Arkoun...