Étiqueté : culture

0

Littératures françaises – culture de tuffeau

Envie des littératures de tuffeau, soit renaissantes ou en constellation autour de la Renaissance, prolongées à l’âge classique : d’un lointain Rabelais à Montaigne, Ronsard Du Bellay, La Rochefoucauld ensuite. On basculera dans Balzac ensuite. Les Lumières sont déjà parisiennes, et urbaines. Les provinces d’histoire littéraire, royales encore. La Loire. Et le françois. Des lectures d’âge mûri (comique de se retrouver à cette place sérieuse, et pourtant de l’habiter) de lecture, retours, boucles. Une tendresse, aussi. Qui est folklorique, fétiche,...

0

Émotions populistes, Eva Illouz : sentiment sociologique, inconscient social

Comme toujours assuré dans les travaux d’Eva Illouz : tout le champ bibliographique qu’elle fournit, d’interlocuteurs et compagnons de travail, sociologie des émotions sociales ici. On fait toujours une visite entière et cartographie d’un champ de problème, qu’on voit au travail, collectivement. Euphorisant et assurant. Ici : du social du politique ; des émotions et des affects en psychologie politique et toujours si fermement en pénétration sociologique. Il s’agit de désentimentaliser les émotions sociales – et d’abord en les associant...

0

Le Bon Coin : ordre et trajectoires, corpus

Le Bon Coin : ordre culturel (goût), socialement et territorialement distribué, et désordonnements. Corpus pour une étude flottante, et exercice flottant, indigène, du sentiment sociologique. Sentiment culturologique ? Quels seraient ses contours ?

0

Pankaj Mishra – “The Shoah after Gaza”

Creuse large le contexte des relectures – et instrumentalisations – de “la Shoah” dans l’histoire post-45, les contextes cumulés intriqués, au Moyen Orient mais en Europe réunie, aux Etats-Unis de la guerre froide (puis de l’engagement en Corée, au Vietnam), tournant aux 60s. Histoire des positionnements juifs, et des générations historiques scindées, des survivants de l’Holocauste aux neocons états-uniens, entre autres. LRB mars 2024. Met en série un nombre impressionnant d’auteurs et de voix – des auteurs et penseurs juifs...

0

“Sous-culture” : décompléter la Culture

Tiens, note : la notion de “sous-culture“, prend son relief, ou du relief, conceptualisée, dans Le Savant et le populaire (1989), intervention de Claude Grignon, p. 156, dans le contexte d’une analyse critique extrêmement articulée (the hyper-articulate reflexivity here, ère du soupçon sur l’épistémologique, en sociologie fin des 80s, nota – auto-surveillance terrible, acérée, collective, one-upping, de la sociologie de la sociologie) des pratiques et des exigences de la sociologie de la culture. Un texte à plusieurs voix, issu d’un...

0

Intimité du langage – philologie, logophilie

Étrange intimité de la langue et des philologies – d’être si caressantes, et piquantes. J’ai en ressource, trésor actif, sur la table ou planche ces jours-ci l’Oxford Dic of English Etymology, et le gros, glossy Bulletin de la SAV : ravissement. La qualité de proximité justement. Le langage aussi intime, aussi du sujet direct et au ras, à la peau. Trilled in translation.

0

“Cultural void” et conversion politique : politics of culture chez Ambedkar

Il me revient en tête, un passage et une question plus anciennement rencontrés dans Ashok Gopal, sur les souffrances culturelles inattendues, mal anticipées et peu ou pas abordées théoriquement ou dans les mots d’ordre de militance, des groupes intouchables qui avaient fait les conversions, déracinements, réformes radicales, proposés au fur et à mesure de l’avancée des luttes. “Cultural void“, écrit Gopal il me semble, et peut-être en citant d’autres commentateurs ou témoins. Une fois les distances prises avec les festivals,...

0

Sociologie des sociologies du peuple : Grignon et Passeron

J’en suis encore là, 90 pages into Le Savant et le populaire, dont je continue à m’étonner qu’il n’ait pas (que je ne lui connaisse pas ?) un statut de classique phare : c’est étincelant, de maturité critique. D’élaboration critique, critique sur critique, sociologie des stades critiques. D’une épistémologie hyper-articulée, sociologisée avec un soin redoutable. Réflexivité à un niveau de précision, d’élaboration, toujours émerveillante. J’en suis là : à m’exclamer, à passer d’un éclat à un autre, sans encore digérer,...

0

“Leurs moments savants” – savance et intermittence, JC Passeron

Très vif plaisir à la qualité d’articulation (distinction, critique) posée dès les premiers propos par Jean-Claude Passeron dans Le Savant et le populaire, Misérabilisme et populisme en sociologie et en littérature, 1989, avec Claude Grignon, époque intenses de la culture critique. Il place par exemple très vite (juste il pose ; au lecteur de se tortiller à cette place sur la crête) les ambiguïtés ou plus des positions des intellectuels lettrés et autres savants, “les fractions intellectuelles des classes dominantes...

0

“No hugging no learning”

Interesting guideline, for Seinfeld, Jerry Seinfeld & Larry David, in the early times of “The Pilot” : “no hugging, no learning”. Interesting insight, internal, on American cultural media morality. A rare, precious, and yet traditional strain of irony and self-irony. “You old bag!” shouted at an old lady outside the bakery after snatching her “chocolate rye”. Culture of consensus, union and communion, and edification. How to manœuvre off it – with no superiority, edification of that kind either. Culler from...

0

Lundimatin : nommer

Lundimatin, pour autant que inégal et sans projet de substantiel, riche, vitrine, de nouveaux objets politiques, fourmillants, pénétrants, parfois expérimentaux et sans félicité nécessairement établie ou confirmée, au moins immédiatement. Un repère, un espace existant, disponible, actif. Laboratoire, de qualité collective en effet (d’où un épars, qui a sa qualité et ses rôles), des nominations (“de quoi est le nom”), politisations, identification, dessin du devenir politique. Des devenirs. Mots d’ordre mots de passe. Il s’agit de mots de possibilité :...

0

Quelle “littérature” ? Qu’est-ce qu’enseigner, DELA now

Encore un coup de l’évidence : frappée de rencontrer cette année de nouveau la différence de rapport aux discours artistiques (esthétistes) du modernisme anglophone qui s’installe au sein d’un groupe d’étudiants anglicistes de fin de licence – le contexte étant celui, très déterminé mais lequel l’est moins, de Paris 8 – et au sein d’un “salon de lecture” de littéraires capables de lire en anglais, langue acquise dans-et-hors de leurs études – capital culturel formé par d’autres ressources. Combien un...

0

Socialités de la traduction – exercice de la logomachie

Intéressant, notable : les démarches, sociales, qui sont nécessaires quand il s’agit de rentrer dans un champ scientifique ou culturel (de production culturelle), et surtout de projeter d’y intervenir. Immédiatement happés dans un milieu – logomachique, à angles donc, et en tension. Il s’agit d’apprendre à repérer les zones et les lignes d’argument et de position qui régissent leur géographie. “Violence de la traduction”, et ses philiai aussi : ici. Plus simplement : ses négociations, âpres, évidemment. Lutte. “Lutte dans...

0

Devenirs de la culture ; sociologie de la subjectivité – Nicolas Duvoux

Nicolas Duvoux, sur les inégalités sociales, recherches et théorisation renouvelées. Et dans L’Avenir confisqué en particulier. C’est qu’une nouvelle ère du social a affaibli certains des grands outils forgés aux Trente Glorieuses, au keynésiasnime et au capitalisme fordiste – les CSP en cœur de cible là-dessus. Ce déplacement, indexé à La Décennie (F Cusset) : il s’agit toujours de compléter son tableau, et de percevoir ses effets de système, longs et larges, et déterminants pour la situation présente. Individualisation, insécurisation,...

0

Jankélévitch sur l’ironie (1936)

Qui peut lire Jankélévitch – aujourd’hui au moins ? Càd : comment le contrat culturel d’époque (des temps de lecture de Jankélévitch, que j’ai traversés) permettait-il et appréciait-il ce rapport de lecture hyperculturel, soit extrêmement exclusif, soit imaginé comme survol dans une bruine de culture ? Au moment où je suis dans les questions du Vraisemblable éditorial, cette prose – si doucement entraînante, malgré sa diffusion en Culture supposée, du bout des doigts et dans une touche délicate toute en...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search