Étiqueté : culture

0

Two cultures and polemics : Snow, Leavis, Williams

Do love a good controversy, and the exercise of polemic, its rhetorical animus, its spitting performativity. The so-much it illustrates, as elegance gets a back seat. The Two Cultures and the classic sandwich : Snow, Leavis, Snow. With some historiographic insight and contextualisation by Stefan Collini, as fine as ever, and also not exhaustive – some missing lines where suggestion (some in literary history among others) can roam pleasingly. At a time when Raymond Willams was shaping the new terrain...

0

C.P. Snow : fait revoir l’enjeu de la science dans la sociologie – Merton et contexte

Je continue à louvoyer, interroger, perplexifier, quant à la position et la pratique critiques de Merton dans OTSOG. Les humeurs “Sterne” et “Tristram” de la comédie narrative anti-autoritaire ; le pathos d’un moment universitaire et scientifique (j’aime tirer sur ce thème naturellement, point d’invite et d’appropriation pour moi). Une part de l’ambiguïté (la mienne d’abord) est dans l’ethos sociologique affiché et campaigned for, un travail appliqué, considered, auto-réalisateur et auto-réflexif, sur l’institutionnalisation de la science sociale et son assise, son...

0

Culture – milieu sémantique, scientifique

Intérêt autour du terme “culture” ces temps-ci : il me semble que c’est une formation de compromis, confortable & comforting actuellement, qui a renégocié, très certainement temporairement, fragilement, un rapport au travail théorique, philologie du social, réapproprié, détoxifié. Qui englobe le plaisir retrouvé (ou neuf, remotivé par un âge culturel toujours nouveau, accru et complexifié, 57 ans) des visites aux expositions (les acteurs de Paris en fraîcheur en ce moment, je pense à un post Covid), des livres de photo, des...

0

Numérique et écriture, à partir de technique et culture : Stiegler

Stiegler, dont il faut apprendre à situer, et mettre dans un côté de l’oreille lectrice, la rhétorique narcissique d’une part et dramatique d’une même-autre – le genre de États de choc le permet, essai, invocation, manifeste, et écrit de chef d’école, Epineuil et Ars Industrialis constamment évoqués, la parole est explicitement en ce nom : une proposition, la seule que j’ai trouvée composée exactement sur l’articulation nécessaire, entre la technique et la culture (en développant Simondon vers la philosophie générale...

0

Technique et culture : B. Stiegler philosophe

Oui Bernard Stiegler pour penser où aller chercher l’articulation entre technique et culture. Il faut descendre très profond, certainement. Par exemple largement plus profond que “littérature”, et c’est ma première remarque aux Digital Humanities “centrées”, dans l’anglosphère, autour des départements de English. La question est : comment et où — “mais il est souvent plus aisé de découvrir une vérité que de lui assigner la place qui lui revient”, Saussure dans le CLG p. 100, page fétiche à “conséquences innombrables”....

0

Peuples du numérique – vox populi – 📌

Well blow me down, this : folksonomy, since 2004, Thomas Vander Wol 📌. Ma curiosité des effets singuliers de la vox populi, celle de la wiki n’étant pas celle de DeepL et Big Data, etc. (Peuples populations, prédictifs, biopolitiques – the analytic trop still pertinent. Gérés, alors, par l’Etat statistique.) Elyse Graham sur “Joyce and the Graveyard of Digital Empires” (Debates in the DH 2019 je crois) m’apprend beaucoup, plusieurs clés dans l’état contemporain, post plusieurs épates historiques et dans...

0

Traduction et champ comparé

Enfin du comparé ! – ironique, après des années déjà dans OTSOG, en solitaire. La traduction de R. Kaiser avec moi, en compagnie au fil, sur la table de travail ; et maintenant l’étrangeté intime de celle de Mendras pour le volume des Éléments de théorie et de méthode sociologique, faite avant que Merton n’écrive OTSOG. Avec une note, minimale, sur ses questions et décisions de traduction – et lui-même son environnement de références, compagnonnage en traduction. Étrangères pour moi...

0

États du savoir, entre générations – avec B. Stiegler

Bon, Stiegler conduit son propos en manière wild, et animus de pamphlet (se prendre pour…), mais : . oui, générations, sensible dans la pratique de l’enseignement, spécialement cette année de retour à l’université après la fracture Covid. Les étudiants de licence à leur niveau ; les doctorants au leur. Sur cette ligne toujours : les subjectivités contemporaines, jeunes, et les identités néolibérales – précarités dans le travail intellectuel. . dévaluations du savoir, dues à bien des poussées toutes reconnaissables à...

0

Science fiction, and inspiration for cybertech : culture in tech

Good On the Media reminders, on the occasion of this weekend’s podcast commenting on Elon Musk’s purchase of Twitter. The Ghost in the machine, episode. Linking the tech (giant-tech, a product of tech-giants) imagination to SF of the 1950s, and a structural misreading to boot, hooking on to “the gadgets” and ignoring the social analysis and stock-taking, a generic feature : SF not a poetics of the future but a treatment of the present and past. Paratopias. Snow Crash, Neal...

0

Anthropologie du cyborg & cyberculture

Beaucoup à noter, fixer pour repères historiques (philologiques, généalogiques), dans Escobar sur “Cyberia” — tout un programme, avec cette mise en crête de titre. 1994. Je lis en même temps, ce qui n’est pas forcément futé car l’époque commune encourage les confusions, Manuel Castells vol. 1, 1996 en v.o., La Société en réseaux. humeur, état de Zeitgeist, environnement de références théoriques culturelles et idéologiques, vocabulaire, des 90s (dont retour des “identités premières”) temps, en particulier, des discussions chaudes sur le postmoderne,...

0

“Pionnières” – expo Musée du Luxembourg

Retour aux années modernistes – “Artistes dans le Paris des Années folles”, commissaires Camille Morineau et Lucia Pesapane. Bienvenu rappel des mobilités de l’époque, dans de si nombreuses directions, remobilisant la mémoire de toute cette zone culturelle, et historique (époque plateau du féminisme, Paris une station majeure, cosmopolite). Intéressant que ce soit maintenant tellement en phase avec des segments d’en-valeur qui font pôles pour les luttes culturelles actuelles – fluidités des genres et “troisième genre”, la garçonne et “les deux...

0

Bribes et trait – exploring DH

Beaucoup de flou, flottement, désir et savoir diffus – un aspect de la fatigue professionnelle, qui tourne vers des envies de développements légers, locaux, aphoristiques peut-être (si tant est que c’est ce qui sortirait d’un refus de la couverture, bibliographique, de contextualisation), poétiques (ne pas expliquer, s’expliquer, nécessité propre). Bribes, entre autres : sur la motivation de ce chantier infini sur les humanités numériques – “les humanités du numérique” finalement tracé, tout récemment, comme proposition pour le séminaire de l’an...

0

Mutations numériques – présents culturels

Tiens un instant de pivot de vue p, ces derniers jours : oui, venant en cours de feuilletage dans Télérama et le catalogue replay d’Arte, ça semble avoir eu besoin de l’espace de légitimité traditionnel & de telle sociologie générationnelle et néanmoins, je vois enfin : multiplication inventive en effet, créative, vivante pétillante intelligente, de nouvelles formes, hybridations, accommodations, habitations, appropriations, dans les formats numériques et entre eux et les formats audio, texto, plastiques de plus longue histoire. Croisement des...

0

Culturalisation – *nouveaux* statuts & fonctions du culturel

Sociétal vs social – propos, argument, de diverses discussions de l’état de la gauche (F Culture, dossier Diplo janvier 2022. Vers la notion d’une culturalisation, culture wars le coup stratégique de la révolution droitière néolibérale, et depuis, suivre ? Il faut reprendre le cadre gramscien et voir comment, traduit au fil des décennies récentes, il donne à comprendre. Hégémonie, dans un espace politique “de la connaissance”, de l’information et la communication, de la tertiarisation médiatisation etc. Question sociale question raciale,...

0

Eva Illouz – subjectivités numériques, sociologie de l’Internet

Tout le laborieux d’Eva Illouz, y compris des directions difficiles à saisir ou à faire entièrement conférer (les chapitres semblent juxtaposés, études, plutôt que construction narrativo-conceptuelle, désorientant) – pour ces pénétrations infiniment précieuses, au final. On les a vues au fil, mais le point d’aboutissement est éclatant. Épilogue : If there is a non-academic ambition to this book, it is to “ease (quoting Emily Dickinson) the aching” of love through an understanding of its social underpinnings. The cruel therapy of...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search