Étiqueté : différence culturelle

0

La sainte ignorance : culture et religieux, éclairage

Excellent point de vue, et donc pespective, d’Olivier Roy sur le rapport, historiquement varié, de religieux au culturel. Toutes les conséquences de ça, une fois qu’on commence à l’examiner dans l’histoire : nécessairement géopolitique puisque il s’agit du rapport entre religion et État, puis entre mission universelle et colonialisme. Je prends par exemple cette pastille, 112 dans La Sainte Ignorance, donc : Dans la vision protestante du XIXe siècle, qui n’est plus calviniste et pas encore évangélique, la civilisation signifie...

0

Religion et culture – Olivier Roy

Olivier Roy y va aux discussions des masses : religion et culture, ici. La Sainte Ignorance, de 2008. Voir comment il fait pour engager ces plans entiers, à partir de problématiques situées, et choisies par l’actualité. Lire Roy avec Asad (et donc avec Geertz).

0

La démocratie, les démocraties, la politique étrangère

C’est tellement une évidence qu’elle est difficile à saisir et cerner : qu’il n’y a pas la démocratie mais les démocraties – et justement la coexistence et l’interaction avec les territoires qui restent dans d’autres régimes de souveraineté et ceux qui deviennent des potentiels de colonies pour lesdites démocraties. Elias y revient 154 : en soulignant la distinction entre les “great secular social beliefs of the 19th and 20th century societies … such as conservatism, communism, liberalism and socialism” (nice...

0

Politiques de l’étranger en Islam : empire

Des techniques de règne, dans le contexte des empires et de leurs contraintes dans l’histoire islamique : Abbassides, Ottomans, et les recrutements d’armées à l’étranger, contre les pressions et divisions politico/régionales (ethnismes, provinces toujours détachables du centre). Armée au service direct des monarque, presque privées, d’Etat quand l’Etat est autocrate. Turcs, et toute l’histoire, eurasienne, des Turcs. Les techniques d’acculturation des recrues étrangères, observables et comparables entre différentes séquences impériales : type janissaires, inventé bien avant les Ottomans. Politiques impériales,...

0

1990s et problématique de l’Islam / UK

olitLes années 90 au Royaume Uni, sédimentation des 80s, leur visage maintenant déclinéé. Décennie précédant le 11 septembre aussi : les repères sont les Versets sataniques et la guerre du Golfe. Années de ce que je me trouve en train de lire, sans hasard : décennie de production critique conceptuelle, analytique – de consolidation et diffusion des perspectives des Cultural Studies, thème du multiculturalisme, luttes et transformations du jeu politique, mûrissement après les heurts des 80s, digestion et complexification du...

0

Unlikely Islam – ce que fabrique un.e angliciste

L’islam m’intéresse parce qu’il y a culturalité du pouvoir à propos de lui : épaisseur de la différence culturelle à réintroduire dans l’histoire croisée/connectée des discours et savoirs (les implications de cette opération, déjà largement engagée, restent infiniment calculables, à sonder), et état actuel des logomachies à thème civilisationel – ethnicisation du politique & du géopolitique.

0

De l’administration de la sauvagerie

: l’étape la plus critique que franchira la communauté des croyants, Abû Bakr Nâjî (pseudo, sans doute égyptien), écrit entre 2002 et 2004. 1. « démoralisation et épuisement » 2. « administration de la sauvagerie » 3. « proclamation du califat » Voir aussi les textes des proclamations de Al-Baghadi, 2014. Et les compétences rhétoriques (« bricolage idéologique » dit N Mouline, et littéralisme), stratégiques explicitement.

0

L’Europe comparée par l’Islam

Important, pour parler en comparatisme de l’Europe et du monde musulman – pour exercer la perspective d’une critique islamique -, de laisser le vocabulaire de la démocratie à sa place correcte d’horizon idéal, califat de la modernité, et de parler, comme fait N Mouline, de constitutionnalisme. On peut dire aussi libéralisme, d’autres pans que le politique s’y articulent, il y a des avantages aussi. C’est l’option de Asad. ZS, étudiante de cours Litts du MM, répond à mes questions sur...

0

Intellectuels exilés – recherche sur, recherche avec

Question, avancée en CA de Paris 8 cette semaine, des initiatives de recherche « sur » (car c’est avec) les Universitaires pour la paix, les « réfugiés », les « exilés », enseignants, chercheurs, étudiants. Comment « intellectuel » se reproblématise avec ce cadre. Doit être problématisés. Il n’y a pas qu’une sociologie des savoirs et de leurs acteurs à exercer : bien aussi la dimension géo/politique du social. . Solidarité UP ! Turquie.   . Pas seulement : développer des savoirs...

0

Exceptionnalisme musulman

Premiers échanges écoutés ce matin de Marc Saghié avec Ghaleb Bencheikh, Questions d’Islam FCu de la semaine dernière : Courrier international, et « L’Islam en débat ». Première note sur la symétrie qui se résout en une unanimité entre jihadisme et trumpisme, quant à l’exception (my term), la séparation musulmane dans le commerce du monde. A part, également que ce soit par prétention (avec un vieux rêve d’empire, dit Saghié) ou par othering radical et simple, exclusion diabolisation. La question...

0

The problem with Barber

Où la tension tendue partout dans le texte par l’allégorisation de l’antimodernisme ethnique sous la figure du « Jihad » arrive à son point de rupture, c.-à-d. à son explicite « libéral », plantant Barber dans sa place idéologique nette (la « démocratie », démocratisme) 207, dans le chapitre « Essential Jihad : Islam and Fundamentalism » : Jihad has been a metaphor for anti-Western antiuniversalism struggle throughout this book. The question here is whether is more than just a...