Étiqueté : discours

0

DH : effets théoriques – remédiation !

DH et la théorie : un front de conflit dans l’ordre institutionnel de English (et voir les équivalents en contextes francophones). McGann en est un commentateur clé du point de vue sinon inusité au moins très minorisé (philologie, sciences des textes – Doueihi une figure placée un peu depuis les mêmes zones en francophonie). Il ne mâche pas ses mots sur son hostilité recuite contre “theory” et tout son sillage, Lyotard, linguistic turn, interprétation, philosophie (en archéologisant jusqu’à Nietzsche contra...

0

Théorie de la culture, re – pour le numérique

Il y a une théorie du code, théorie du sens, et donc théorie de la culture ultimately, dans l’un des fonds logothétique des media studies puis digital studies (pris au sens très lax – vaste brouillard de discours sur le numérique, vase commun pris ici comme flottant) : “extensions of man“, comme l’indique Jerome McGann si philologue, sceptique et humaniste-européen, s’appuyant pourtant sur la puissante suggestion de McLuhan (lui si peu méthodique). Qu’il y a bien une proposition sur la...

0

Disinformation : a Mother Jones clarification

Il faut ces travaux. Et pourquoi me paraissent-ils si difficile à trouver dans le brouhaha du commentariat courant ? Parce que c’est dans l’immédiat actuel et que personne n’a encore pris le champ de temps pour en dégager un récit critique ? Global Debates on DH, par exemple, – ouf fait souffler. 🔍 Ah, looking into this : this initiation, 2017 (CUNY based? Of only CUNY relayed? A voir) : 🔍 De même donc ici, travail de veille et d’analyse...

0

Nouvelles subjectivités : peuples de qui ?

Je continue à beaucoup retourner les questions parcourues, organisées, interprétées, démarquées, & acted-upon, par IA et AB dans « Liberté académique et justice sociale ». J’en suis à regarder, considérer, les nouvelles subjectivités qui se manifestent, sur les campus états-uniens oui, dans les universités en France oui (Paris 8 is a case in point, trust it to, touch-paper quality constitutive here – ailleurs ? J’en sais moins), dans la culture des générations étudiantes aux Etat-Unis oui, je l’ai directement rencontré,...

0

Lectures autour des libertés académiques / nouvelles subjectivités identitaires

Parcours absorbé dans les travaux d’Isabelle Arseneau et Arnaud Bernadet, dans le contexte québécois et la situation universitaire singulière de McGill University (et plus précisément le DLTC, département des littératures de langue française, de traduction et de création – on which no comment for now) : interventions dans la presse canadienne au cours de l’hiver 2020-2021, Mémoire déposé auprès de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire, audience devant la...

0

Lectures de weekend : vacances & débrayages

Rituels dans les grands paysages de la lecture qui forment le fond de vie : les lectures hebdomadaires, en « campagnes » souvent, en esprit épique et obsessionnel. Et les lectures de débrayage, également nécessaires également centrales : tenir une poétique, comparer les discours, et les cultures. Tenir et sauter, bifurquer : les poétiques sont chaque. Et à faire œuvrer, mettre au travail, mettre au sens, comme telles. Vacances du tenu, articulation, déport. Diverses directions pour les débrayages – qui...

0

Zotero expression – biblio graphie, lecture

Tiens : peut-on rendre public un document / base Zotero ? En faire un espace ou objet (càd un objet espace, wip et chronique) de publication ? La question est très certainement une évidence grossière pour les sachants des humanités numériques, et les outils et expériences multiples et même industriels. C’est à voir. Dans le processus dont je suis l’observatrice : détournée de l’écriture explicative, et toute versée dans l’écriture pour-savoir, artisanale et laborantine et infans (incommunicada), cette nouvelle disposition,...

0

Généalogie de « média » – John Guillory

Certainement il faut tout ce travail, en détail, en lignages discursifs aussi précis et denses que possible. John Guillory, as Renaissance scholar and we understand and thank him for the initiative, a ébauché certaines des lignes ; au moins surtout proposé la vision de ce travail nécessaire. Il faut que je le reprenne, j’en suis restée aux premiers stades de son ébauche d’histoire trop longue pour être autre chose qu’une trame de propositions, très vraisemblablement sa généalogie se densifie ensuite...

0

Les fous – logothètes et tabula rasa

McLuhan, bien sympathique bricoleur (réarticulateur de tropes théoriques et culturels d’époque, sans timidité, sans censure – comment peut-on être canadien ?), p. 13 into Understanding Media. Il me fait, par shifter chronologique, penser à l’innocence et jubilation des possibles en Mécano intellectuel d’YC. Il y a l’irritation des effets de domination, dans les discours solaires du numérique (et ses épigones en parasites), dûs à la tabula rasa. Que je m’apprête à regarder, par exemple dans Hayles. Et autres enthousiastes –...

0

Écrire et traduire : voice and exit

Je ne sais pas à qui je m’adresse.  Aussi simple que ça, et aussi structurellement incapacitant. Condition existentielle, lestée par une douleur sociale et personnelle. Non qu’il y ait grand mystère à la nature et aux coordonnées de cette rupture de culture, de milieu, de socialité ; de communauté discursive. Pourtant, par enseignement-recherche et par l’étranger, au moins travaillée en trans-espaces, trans-classes culturelles. En temps de LPR et de laïcisme républicaniste d’Etat qui cherche à s’imprimer sur le territoire des...

0

Studies in propaganda, US – and now post-truth

Strikes me as I come to the last paras of « Studies in Radio and Film Propaganda » by Merton and Lazarsfeld (exact date to be checked but during the war is likely) : . that this new field – constitutive for the concurrently institutionalizing social science – of propaganda, public opinion, media, mass observation studies was a solid arsenal built in the context. Quite an armed infantry. So what now in homothétie : pourquoi si démunis, la presse critique...

0

Traduction : la parole

La pratique ne se dément pas dans sa saveur. 27 pages (!) into it, but months too. Phase, epistémè idiomatique, forme actuelle de la libido : pas envie de dire, rien à dire, grande-fatigue d’expliquer – mais grande envie de parler, m’enrouler dans la parole, me glisser dans le courant de subjectivation qu’est la parole d’un auteur, d’un texte.  Entre les langues, c’est encore plus jouissif et découvrant. La jouissance de l’attention, à l’infime du sens, ses électricités, ses physiques.

0

Mettre des mots sur : ce que c’est que dire, exprimer

Toute la question de la justice, celle de l’histoire, celle de la conduite de vie quand il y a à soigner des névroses inscrites ; celle de la morale sociale, celle du combat politique. Ces temps-ci, la lutte anti-racisme et ses nouvelles expressions. La lutte féministe des derniers mois, #metoo et feminicides etc. Des travaux, pratiques, tentatives, à la fois telles que Philippe Lançon dans Le Lambeau (2018), et l’exercice d’ « auto-analyse » de Bourdieu, si comiquement, touchamment personnelle...

0

OTSOG ! Merton intemfestif

Merton, Robert K. – nom fantaisiste, américain au sens immigré du terme, texturé en Europe dense d’histoire – tout à faire happily (la félicité est de performativité : associée dans les premières pages des Autobiographical Reflections à la fin de Serendipity, autour du Père OTSOG Bernard de Chartres, p. 231) intempestif pour cette saison de tangente scientifique et politique. La jubilation est irradiante, elle se projette partout, éclaire tous azimuts. Peut-être avant tout, zone focale, centre nerveux : le décrochage de la...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search