Étiqueté : diversité des langues

0

Écrire et traduire : voice and exit

Je ne sais pas à qui je m’adresse.  Aussi simple que ça, et aussi structurellement incapacitant. Condition existentielle, lestée par une douleur sociale et personnelle. Non qu’il y ait grand mystère à la nature et aux coordonnées de cette rupture de culture, de milieu, de socialité ; de communauté discursive. Pourtant, par enseignement-recherche et par l’étranger, au moins travaillée en trans-espaces, trans-classes culturelles. En temps de LPR et de laïcisme républicaniste d’Etat qui cherche à s’imprimer sur le territoire des...

0

Traduire en français : la langue ici

Aimer aussi l’entanglement, la brasse, dans la langue française, que constitue l’entreprise de traduction (OTSOG, depuis profond dans l’automne dernier). Être ici : l’expérience est à front renversé de décennies de pratique, elle a son exotisme, et certainement sa curiosité et sa saveur. Fraîcheur aussi, de retrouvailles peut-être – c’est plus compliqué que ça. « Plus d’une langue », toujours. Et les feuilletages de « ici ». Mais aussi son aimant, centripète. Amour. Délice, surprise, de retrouvaille et de verfremdung....

0

Traduction : savoir en passant

Plaisir de ce savoir latent et circulant, de la traduction, qui parcourt large, du micro syntaxique, inflexions de ton, couleurs et façons de prendre les détours de la langue, un texte, aux larges intuitions toujours en un instant nourries d’ici, de par-là, dans les profilages des histoires entières des langues et des cultures de siècles, tout les sillages littéraires et culturels. Aperçus. Nouvelles considérations, passages d’habitation dans. Qui font aussi passer dans l’enfance des premiers et anciens parcours dans :...

0

Traduction : physique de la

Dans la position inattendue, reconnue (une carrière d’angliciste avance sous mes pas), d’avoir en moi les mouvements du sens (OTSOG en cours) et d’alors pouvoir observer ce qu’en marquent, comment s’en sortent, les dictionnaires et autres outils. Dont aussi : comment ils sont eux-mêmes portés par une histoire, les coulisses de la lexicographie, où je reconnais avec salutation joyeuse les interventions de Dr. Johnson et d’Onion dans son introduction à l’OED qui a fait mon éveil en la matière. Un été...

0

Inventions de la nation

Note intéressante glanée ce matin, chez Brice Couturier FCulture, sur la décomposition de la mondialisation, de G20 à G2 US-Chine en trade war maintenant : retours de la nation ? D’où commence la nation les nations ? Traités de Westphalie, 1648, index traditionnel, mais je n’avais pas noté : nations-pouvoirs protestants, obtiennent ce settlement contre aux dépens de l’impérialisme – il dit, l’universalisme impérial – catholique européen. Oui nation, composé politique protestant, je vois assez bien. Que la nation est une...

0

Parry et l’intercourse épique

Parry sur le continu d’équivalence poet = poets = tradition = people. 441, dans l’étude sur Cór Huso : We can learn ont only how the singer puts together this words, and then his phrases, and then his verses, but also his passage and themes, and we can see how the whole poem lives from one man to another, from one age to another, and passes over plains and mountains and the barriers of speech, – more, we can see...

0

Agenda : Milman Parry, « peuple », poétique de l’histoire

Ça vaudrait le coup de passer un moment à tirer le fil synonymique et cognate de « peuple » et « populaire » dans Parry, dans les études homériques, le texte méthodologique sur l’histoire de la critique littéraire (ici au sens, 1934, de philologie, science du texte), et maintenant les notes de terrrain sur Cór Huso, poésie sud-slavique. On y verra les équivalences théoriques, poèmes de théorie, entre populaire et tradition, poète = poètes=tradition (avec un statut, une qualité particuliers...

0

Mauss, nationalité, caractère: « fanatisme linguistique »

J’aime, chez Mauss sur nation, formation de la nation, nationalisation et nationalité, la prise en compte sérieuse, à titre de partie intégrante (c’est le cas de la dire, concept clé de l’intégration, reprise à Kuener), des langues et du langage. « Ensuite une nation croit à sa langue », parfait, 102 – et alors « elle fait effort pour la conserver encore plus que pour la faire vivre » etc. Et alors, « fanatisme linguistique », 103 ; « sont...

0

Mauss sur nation et nationalité

Mauss sur la nation (« adhésion consciente », processus d’intégration, sécularisation, nationalisation et par conséquence démocratisation) et sur la nationalité (« fétichisme national », « de sa littérature, de sa plastique, de sa science, de sa technique, de sa morale, de sa tradition, de son caractère en un mot », cité p. 32.) A situer donc entre le débat 19e sur le caractère national (dont Humboldt, libéral devant qui, ligne Fichte ? Long débat, long cours de ce terme, orientant,...

0

Zones cambouis, francophonies – décompléter « le pouvoir »

Suites impliquées de la réflexion sur les francophonies (comme proposition alternative et corrective à la notion, l’idéologème, de la Francophonie), colloque du 29 mars DILTEC – . que les zones « cambouis » – celles du ELT, FLE, didactiques ; celles d’une pédagogie de la situation des étudiants étrangers ; celles d’un Paris 8 de Guy Berger – sont non pas seulement des zones à éclairer et à intégrer dans l’étude du pouvoir. Mais des pôles impratiqués, depuis lesquels faire autre...

0

Milman Parry entre les langues scientifiques

Satisfaction de me mettre à travailler sur Milman Parry : thèses françaises sur Homère et l’épique, Classics et philologie disciplines intereuropéennes,  français et anglais sur le grec, et enfin les premiers scientifiques américains du langage, encore ceux qui cherchent leur formation dans l’Europe des sciences philologiques, linguistiques, et orientalistes. Parry et Meillet, moins directement qu’avec non pas l’intitial Victor Bérard mais Aimé Puech, avec accompagnement de M. Croiset et donc Meillet comme « primarily a linguist » (xxiii, The Making...

0

Peuple et -phonie – on englishes

Ping, morning clarity, while sitting down to Kachru et al. Encore je retrouve sous la langue “peuple” et le désir, freiné par prudence mais insistant as working term et qualité de l’intuition à écouter, de toucher ce que je sens autour de “peuple”. Quelque chose de la libération propre au langage, et la possibilité, l’utopie ?, d’un social vivable. Mais ping, avec Kachru, Mufwene, Trudgill, Todd, Singh (“Views on englishes”, ed. David Prendergast, 1998) : il s’agit des phonies. Avec...

0

« A wonderful superfluity of speech » – Hodgson

Bréal en 1895 (année des conférences de Saussure à Genève je crois ?), sur la lutte et la critique contre naturalisme et mystique du verbe dans la linguistique (« Le langage et les nationalités », repris pas Lambert-Lucas en 2009, intervention éditoriale sur Langue française et identité nationale) : cite l’indianiste anglais Hodgson, en énumérant les mille ou douze cent dialiectes parlés sur la surface du globe : What a wonderful  superfluity of speech ! 36 Trésor, soit inventivité, anthropologique : la...

0

Théorie et conditions historiques : familles historiques

. Penser depuis Hitler, “Auschwitz”, Arendt, N. Elias, encore Agamben, et les nouvelles lectures de Scpitt . penser depuis Hiroshima, 1945 et les conditions de la paix : toute la ligne géopolitique, Relations internationales, Area Studies, American research university and militaro-industrial-academic complex . penser depuis la Décolonisation, soit la colonisation : critique, pour commencer, de la ligne précédente. Et plus loin : critique de la modernité, civilisme, nationalisme et cultural difference . penser depuis la Révolution française : démocratie moderne,...

0

Heinz Wissman, Penser entre les langues

2012. Herméneutique. Confusion sur la linguistique, en tout cas (lexique et syntaxe…). Et pan sur le nez à Saussure dès les premiers pas. Encore une lecture entreprise à contrariété garantie, mais à traverser pourtant. Parce que CH, et FK, et la cause du langage certainement. Lui la prend par Benjamin (relecteur de Kant, entre autres). Et ma foi une (rare) proposition sur le langage et l’étranger de ces temps-ci. La germanitistique comme condition, bonne comme condition parce qu’on peut y...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search