Étiqueté : écriture

0

D’eau fraîche : essai, Mona Chollet, publication

Mona Chollet. L’essai, espace – où méditer sur les possibilités et les pouvoirs de l’essai. Génériquement, il semble, si on part par Montaigne, Woolf, Adorno et al. Voir. Mais aussi – l’essai dans ses efforts de situation culturelle, distance, singularité ; et insertion, introduction. Dans le publiable et le publié. L’essai, dans le cas de Mona Chollet qui a derrière elle une série d’essai appréciés (et une participation au Diplo qui a apporté sa part réelle de légitimation aussi), et...

0

“Écritures du réel”

J’ouvre Moi aussi. La nouvelle civilité sexuelle, Irène Théry (Seuil 2022), et un premier repère est lui-même noteworthy : le livre est publié dans la collection “Traverse” (tiens, ce choix de titrage), dirigée par Ivan Jablonka, qui doit écrire : des chemins de traverse, une traversée des genres pour dire le monde et le transformer. Un espace de création ouvert aux chercheurs, écrivains, journalistes, enquêteurs. Un lieu accueillant toutes les écritures du réel, pour relever ensemble les défis du XXIe...

2

Je ne sais pas à qui je parle – état culturel

Voilà, un cœur. Expérience individuelle, idiosyncrasique, mais aussi sociale, dans une évolution sociale : j’essaie de naviguer entre ces deux pôles d’explication, de sociologie en psychologie, négociant la responsabilité et la contrainte des deux côtés. Par les deux côtés, est en jeu une question de culture et d’institution de savoir ; presque d’institutionnalisation savante du biographique, du subjectif. Surmoi scolaire projeté sur le familial. Aussi, les devenirs de l’école, de l’université, du livre et de la visibilité légitimité institutions sociales...

0

Sujets contemporains : “civilité sexuelle”, Irène Théry

Prise d’Irène Théry, 👉 Moi aussi : La nouvelle civilité sexuelle, Seuil, coll. « Traverse », 2022. Civilité sexuelle ; prendre les phénomènes interpellations, revendicatifs, de genre et de sexualités par une perspective politique, politico-éthique sans doute (il est discuté des mœurs il me semble, et peut-être, plus lointainement, des normes ?). Antoine Garapon la recevait FCult cette semaine. Plus, question des pratiques sociologiques en France ces années : pratiques d’écriture, réflexivement, explicitement pratiquées comme telles. Ici, interludes, ou postscripts aux chapitres, d’ordre biographique, hors...

0

Ruminations : mutations du savoir, d’OTSOG aux DH

Intéressant de me voir buter (“ramer”, “pédaler”, labourer, tread) devant le champ, la matière pleine, ouverts par OTSOG et les lectures exploratoires, tous azimuts, sur le numérique et les DH. Un écart, écarquillage, sans doute déraisonnable, caractéristique d’une “faute” pratique de ma libido perso, qui essaie d’embrasser les deux projets dans une même vaste rumination autour des savoirs – au mieux, les jours de flatteusement, je dirais “une anthropologie“. Et histoire longue. Still: je peine, par exemple dans l’espace circonscrit...

0

Boucle des classiques – “humanités” numériques

Je continue à m’émerveiller, maintenant en suivant C Jacob pas à pas, conquise et attentive, prête au détail, moisson, par tous apports qu’il choisira. Beaucoup à apprendre, d’un regard frais sur l’hellénistique, française, et à cogiter, du rapport bousculé aux classiques dans le cours de ma propre vie de “travail savant”. J’ai appris à situer les Classics dans Arnold et puis dans l’ironie des modernistes, Woolf, Strachey, Hulme & Lewis, Eliot. A me situer dans les ornières en place, au...

0

La “masse culturelle de la pensée” – Schlanger

Par contre ceci absolument (je sais lire Schlanger, après séjours répétés, comme je ne sais pas encore lire Stengers) : Ceci est un livre sur la pensée, sur la masse culturelle de la pensée. Dans l’horizon intellectuel l’intéressant déborde de toutes parts le savoir ; c’est cet excès qui est la substance de la culture. Il y a trop à perdre à décider que l’histoire culturelle est dans son ensemble insignifiante. Trop à perdre en arrière, dans la dimension du...

0

Stiegler invoque Sylvain Auroux : problématisations numériques de l’écriture

Sylvain Auroux, machine scientifique impressionnante, et heureusement autour du langage – objet précaire dans l’horizon critique : fait le trajet, fabrique le chemin la passerelle ; tire le signe jusqu’à la “grammatisation” : la “vie du langage” saussurienne jusqu’aux socialisations avancées des outillages réflexifs, grammaires et dictionnaires. Stiegler tire au-delà, amène l’écriture (qu’il prend dans Derrida relisant Platon) jusqu’au pied de la technique généralement. Extension (plus) maximale de l’appréhension de l’inscription comme externalisation du sens, “hypomnemata”, formation culturelle du social et...

0

Numérique et écriture, à partir de technique et culture : Stiegler

Stiegler, dont il faut apprendre à situer, et mettre dans un côté de l’oreille lectrice, la rhétorique narcissique d’une part et dramatique d’une même-autre – le genre de États de choc le permet, essai, invocation, manifeste, et écrit de chef d’école, Epineuil et Ars Industrialis constamment évoqués, la parole est explicitement en ce nom : une proposition, la seule que j’ai trouvée composée exactement sur l’articulation nécessaire, entre la technique et la culture (en développant Simondon vers la philosophie générale...

0

Beauvoir – contd.

Deuxième soirée de lecture, now “connaître et écrire“. Et toujours l’étonnement : la “liberté”, le “hasard”, la “société” et les déterminations (my word this). L’interrogation de “compte fait” semble se poser, dans ces premières dizaines de pages, sous la forme songeuse d’une discussion philosophique, “praxis” et “pratico-inerte”, relations d’objet et rapports miroir de sujets pleins – un mur tranquille insonorisant à l’histoire et au social dans aucune complexité de plus. J’y tire un état contradictoire – sputéfaction, mais aussi plaisir...

0

Simone de Beauvoir sujet – “lire et exprimer”

Extraordinaire expérience de décalage, ou recalage : replongée après un si long et diversement lointain parcours dans Beauvoir, que je prends à Tout compte fait, paru en 1972. Il me faut un temps pour passer un choc de seuil, et me laisser prendre dans le rythme assuré et intelligent des périodes. Comment cette subjectivité est-elle, a-t-elle été, imaginable !? Quelle époque de la subjectivité a été vivable, imaginable, possible à générer, dans ces termes ? Humanismes successifs du premier XXe,...

0

Écrire ; voix

Je crois qu’il manque, vraiment, la part ou séquence de la recherche qui se joue dans la publication, ou dans l’écriture qui mène à elle – dans mes décisions récentes. La mise au clair, l’élucidation qui retisse tous les (possibles) fils impliqués, pointe et inscrit. Une aérophagie de beaucoup de lecture (lectures), et beaucoup de brouhaha ambiant aussi, et ses injonctions multipliées. Alors que les traits, à tirer. C’est fait dans les lignes narratives, explicatives, qu’on trace en concevant un...

0

Zotero expression – biblio graphie, lecture

Tiens : peut-on rendre public un document / base Zotero ? En faire un espace ou objet (càd un objet espace, wip et chronique) de publication ? La question est très certainement une évidence grossière pour les sachants des humanités numériques, et les outils et expériences multiples et même industriels. C’est à voir. Dans le processus dont je suis l’observatrice : détournée de l’écriture explicative, et toute versée dans l’écriture pour-savoir, artisanale et laborantine et infans (incommunicada), cette nouvelle disposition,...

0

Écriture – avec qui ? / pour savoir

Ah, une résolution possible, la détente d’une question qui s’apaise, petit à petit dernièrement. Cette figure paisible passe et repasse, semble s’installer. La laisser se poser donc. Le souci, le scrupule, a souvent accompagné l’écriture ici, depuis longtemps (2006, premier investissement de l’espace public sans public du weblog je crois) et avec une nouvelle charge un peu plus pressante, à peine plus pressante grâce à l’absence continuée de public : à qui je m’adresse ? Qui m’écoute ? Mystères (facilement décryptables...

0

McLuhan rapidement illisible

Au-delà de la première partie qui pose les thèmes – thèmes plutôt que propositions, ou propositions plutôt que processus de problématisation, restitution et épreuve critique – la seconde, répertoire, roule sur des riffs, répétitions lyriques. Emphases, « dramatique » (son terme, je l’entends picked from Burke ?). Rien à développer, exercer, éprouver, discuter même, si le mode est celui de la déclaration, emphatique. Affirmation, exjection, prise de parole – par mosaïque de brico-braconnage. McLuhan sauvage, certainement : c’est un atout,...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search