Étiqueté : genre

0

I. Théry située : Mauss, Castoriadis

Tiens, je ne l’attendais pas jusque là, mais I Théry plante son discours ici, en fin d’introduction : après la sévérité méthodologique de Mauss proposée comme limite du point de vue “naturel” (il prend le caractère de “naturel” – terme assez peu naturel à lui seul dans cet espace de débat d’ailleurs – en relation avec “social”, “relationnel”, et “institution” au fil des paragraphes), l’appui après de Castoriadis (Œdipe relu “autour de la notion clé de ‘maître des significations‘”, 39)...

0

I. Théry : périodisations de la modernité sexuelle

Wow avec seulement deux jours et 40 pages de découverte d’Irene Théry, tout l’ajustement, le recentrage, et le repère appris et immédiatement approprié à mes vocabulaire, fils de théorisation en poétique, corpus de référence en histoire culturelle (et donc coloniale). I. Théry, “la nouvelle civilité sexuelle du consentement” : avec une mise en relief de la “voix” à laquelle que je évidemment tout de suite sensible (elle m’intrigue comme horizon et grand possible, seulement, pour le moment, il faudra en voir...

0

Irène Théry maussienne – le civique devant le victimaire

Irène Théry sur “une redéfinition du mariage lui-même” (et tout ce qui est appelé à changer en système, dans les transformations actuelles de sexualités, genre et famille), de même que Campbell et Manning dans The Rise of Victimhood Culture (2018) : prennent appui sur un account des nouvelles tensions nouvelles expressions et leurs effets de division ou même polarisation méthodologiquement similaire : explication par la transformation d’une culture. Et les affres, malentendus créant des fissures abîmes de dissensions, conflits, éclats,...

0

Peuples du genre – civilité sexuelle

Irène Théry sur #MeToo en France, et Vanessa Springora en particulier. L’assurance et la clarté avec laquelle, forte de son sillage de réflexion et d’écriture, elle pose les termes, prend les questions, les notions, place les espaces sémantiques ou plus encore tire les traits signifiants. “Qualifications pénales, incriminations, civilité“. Cisèlement, évidemment, du langage du droit. C’est aussi celui de la perspective libérale, politiste. (IT se pose nettement devant la catégorie sexe, sexuel, rapports des sexes.) Qui a ses qualités, et pour...

0

* Moi aussi *, Irène Théry

Bon, je m’informe. L’expérience de la bêtise, à laquelle je suis immédiatement renvoyée, heureusement immédiatement addressed alors que j’entre dans la lecture, et me mets au diapason d’un questionnement. Autant avec La Fabrique du crétin digital qu’avec la Civilisation du poisson rouge qu’avec maintenant (et enfin) le sillage de #MeToo. Que j’ai laissé flotter jusqu’ici, objet très difficile à aborder, amorcer. Très intéressée d’avance par la sociologisation proposée sur “sexuel” (Irène Théry active cette catégorie là, voir comment). “La nouvelle civilité...

0

Sujets contemporains : “civilité sexuelle”, Irène Théry

Prise d’Irène Théry, 👉 Moi aussi : La nouvelle civilité sexuelle, Seuil, coll. « Traverse », 2022. Civilité sexuelle ; prendre les phénomènes interpellations, revendicatifs, de genre et de sexualités par une perspective politique, politico-éthique sans doute (il est discuté des mœurs il me semble, et peut-être, plus lointainement, des normes ?). Antoine Garapon la recevait FCult cette semaine. Plus, question des pratiques sociologiques en France ces années : pratiques d’écriture, réflexivement, explicitement pratiquées comme telles. Ici, interludes, ou postscripts aux chapitres, d’ordre biographique, hors...

0

RH et identité – subjectivités néolibérales suite

Il y a à examiner l’équation : capital humain / identités atomisées. Logique des sujets ressources humaines, et logiques militantes (there’s a point : militantes, ou requérantes, interpellantes, challenging, nature des mots d’ordre exactement, à cerner) des positions de genre, sexualité, ethnicité, ability, âge, toutes gradations de statut. “Stock de ressources privées” – puis on s’éloigne parce qu’on passe la barrière politico-économique – “duquel (chacun) pourra tirer dans le futur des profits individuels à la fois monétaires – en augmentant...

0

Moral culture of “victimhood”

In Erehwon : Campbell & Manning, m’emmènent dans une démonstration inattendue, à la quelle je me fie volontiers le temps d’encore 200 p. or so. Qu’il y a des cultures morales, typifiées autour des trois modèles honneur, dignité, victimhood (propos de type Elias, sur le privé et le public, et l’évolution historique qui fait basculer de l’un à l’autre dans le cours de la modernité européenne, par ex. (ou par excellence, ou par… eurocentrisme malgré les considérations comparatistes, assez exotiques...

0

Bob, look : now Robert Burton

Vif plaisir à entrer dans la langue de Gisèle Venet, qui me rappelle Line, Charlotte, toute la culture des lettres classiques de l’anglais disons (c’est à la louche), travail historien, et dans la couche de l’episteme (c’est précis, ici, le terme choisi en indigène). Édition collective de l’Anatomie de Burton, 2005 ; la préface me fournit une toile de fond dense en information et substance, en repères exacts de noms, titres, figures culturelles – et en unités de traduction, chaînes,...

0

Emergent subjectivities – neoliberal

Contemporary, emerging, subjectivities. Anxious youth and students in the field, the “coddled” children of evaluation (Lukianoff & Haidt), the ruins of love in the online market (Eva Illouz), … RH. I’ll get back to Victimhood shortly: The Rise of Victimhoood Culture, Campbell & Manning. Along with the emergent activist personalities and groups: gender & sexuality, race & ethnicity defensive, morality ethics and indignations. “Identity“. And the shapes of digital subjectivity, intersubjectivity, and socialities. And AI formats of individuals and social...

0

Morales néolibérales – états de la critique

Les morales, les polices, vérifications d’identité, exigences et aboiements (NB, cancel, geste énonciatif à regarder de près, il a une histoire déjà, précise et en tache d’huile très rapide, social-médiatique, avec une proposition critique singulière, à retracer avec attention), mots d’ordre – je dis “néolibérales” dans le sens d’un bloc historique, qui inclut dans ses déterminations les termes de ses pôles critiques. Identités pédagogiques. Cultural identity 1 chez S Hall ; Bhabha je crois dit précisément “pédagogique”. Identités produites par...

0

“Pionnières” – expo Musée du Luxembourg

Retour aux années modernistes – “Artistes dans le Paris des Années folles”, commissaires Camille Morineau et Lucia Pesapane. Bienvenu rappel des mobilités de l’époque, dans de si nombreuses directions, remobilisant la mémoire de toute cette zone culturelle, et historique (époque plateau du féminisme, Paris une station majeure, cosmopolite). Intéressant que ce soit maintenant tellement en phase avec des segments d’en-valeur qui font pôles pour les luttes culturelles actuelles – fluidités des genres et “troisième genre”, la garçonne et “les deux...

0

Eva Illouz sur les subjectivités néolibérales : contd.

C’est moi – non pas elle – qui qualifie ces effets de sujet sous le label lieutenan “néolibéral”. Elle dit plutôt “moderne”, et alors avec un sens sourcé dans Giddens mais aussi Weber (économie et société) – tiens et d’ailleurs aussi Polanyi on dirait, bien qu’elle ne le cite pas je crois : sur l’opération analysée comme “dis-embedding” (Why Love Hurts, 174), de l’érotique et de l’émotion. Pourtant : elle en est bien aux formulations telles : Like no other...

0

Eva Illouz contd. Sociologie des subjectivités néolibérales

Toujours en suivi du travail serré, parfois laborieux (et parfois productif de matières limitées) mais à la hauteur de la tâche, et surtout éclairant toute la difficulté, l’exigence droite, de la tâche : exercer une sociologie (ex. par la perspective stricte d’une écologie des choix sexuels et amoureux) sur les conditions contemporaines de subjectivation, et les parts amoureuse, intime et sexuelle des processus de subjectivation en late modernity. Presque une pureté méthodologique, examen strict, des divergences de chemins interprétatifs, entre...

0

Subjectivités néo-libérales – écologie

J’y pense, je tiens ce fil, de la question des identités active – activée –  dans les contextes universitaires et articulation avec les milieux et développements actuels de militante (nouveaux sujets politiques, émergences de, formation de, façonnement de) – mais aussi, c’est un continu qui me paraît certain, caractéristique, et donc à reconstituer dans sa logique, avec les nouveaux sujets du désir, du sexe et de l’amour tels qu’anatomisés par la sociologie d’Eva Illouz. Ici Why Love Hurts, A Sociological...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search