Étiqueté : histoire intellectuelle

0

Wiener – puissance de la v.o.

Énorme quantité d’apprentissage, à lecture de Cybernetics, de N Wiener, 1947 / 1961 (pour 13 ans de recul, considérés en préface). Non seulement le fourré de contextualisation (WW2, les émigrations scientifiques aux US, les savants et scientifiques juifs en personnages caractéristiques, ou simplement d’Europe centrale – Schrödinger ici aussi, Wittgenstein plus loin, les fondations, les situations universitaires changeantes, et alors la spécialisation disciplinaire que Wiener déplore (et alors encore, les projets interdisciplinaires, « boundaries », « between », ici forge...

0

Situer McLuhan

Encore sur ce bon casse-tête, qui me fait « comique des idées » : situer Understanding Media, 1964 (sur bourse de recherche 1959-1960 – bourse US d’ailleurs.) La Condition postmoderne, Lyotard : 1979. « Comiquement », rapport « sur le savoir au XXème siècle » commandé par le gouvernement du Québec ! (A story here. What the … ?) Je pense à, je teste, le postmoderne, avec le modernisme, comme premiers discours entrepris pour détricoter la modernité. L’un des premiers...

0

Média, communication – époque

Quelle époque, d’abord ? Hayles remonte la généalogie d’une culture des livres de code téléphérique, d’une épaisseur (états-unienne en particulier) étonnante et désuète. PostWW2, avec ses nouveautés techniques (cryptage, for one), et « l’âge électrique » (dit McLuhan). Les 1950s, 1960s ? Communications en France (poly-disciplinaire, E Morin et R Barthes et al. il me semble, en contemporain de la sémiotique), Media Studies rapidement au CCCS et découlant des Cultural Studies, les « mass média » (ma génération scolaire). Voir...

0

Les effacements du numérique : média et idéologie de la culture

Interesting one : tapant ici même numérique, je me vois proposer la correction homérique. On pourrait en faire une fable pour le point que j’allais poser ici : il me semble qu’on peut prendre – qui ? Le « sentiment linguistique », poétique, du malaise, du renfrogné, du pas-d’accord, prévention, hostilité, « vigilance » dirait une perspective de lutte pour la critique (si elle était à affect post-CNR, militante moralisante), ou encore réaction idéologique – qu’on peut prendre par : une...

0

Discovering seniority

Je note beaucoup en ce moment, je l’ai déjà repéré par le terme “seniority”, des effets d’histoire auxquels je ne m’attendais pas si riches, frais, étonnants. À aborder, maintenant : et il y a donc une jeunesse ici, dans la carrière senior, avec ses ressources de perspective, d’historicité, et même – bonheur alors – d’en avoir été, participé, d’y être incluse, incontestablement, pour le meilleur et le pire, mais en possession de ce bagage à interroger ; bagage d’interrogation. “Transmettre”? Pas tant...

0

Simondon, cybernétique : libération et médiation

Simondon m’impose du chemin ce matin. Il fraye fort et dense dans « Signification de l’encyclopédisme » (circa 140s). Pour poser sa proposition sur la cybernétique comme forme contemporaine de la libération par, dans, la technique. (Dans la technique puisqu’il pose également, par un petit lyrisme historique, le bloc alénation-libération comme un invariant propre à chaque époque, 144). Il propose : histoire graduée des encyclopédismes, ou universalismes réacquis contre les figements des ordres « civilisationnels » en pouvoirs (ex. le...

0

Système : homologies 1958, et

Un sacré nœud, qui m’apparaît à la lecture de Simondon, et donc indexé à 1958, mais il faut aussi l’attacher à 1948 : point de référence que donne Simondon dans la publication de Cybernetics, Norbert Wiener, « et qui est un nouveau Discours de la Méthode » (147, Du Mode). J’écarquille l’attention, et boude un peu à l’ingestion, pp. 148-149, quand apparaît la proposition sur la cybernétique, « et la théorie de l’information », comme technologique plutôt que technique et mode...

0

Recherche-création (après et avec Culture numérique)

Bon, libido de touche à tout, peut-être à surveiller, souci du « je suis partout ». Mais. Au moment où je commence à mettre en forme l’écheveau « culture numérique » (ou plus précisément discours formés sur, soit Comparative media studies projet Hayles, media studies ((génération au sein des culturales studies avec la rupture Popular Arts)), Digital Humanities et translation française, lieux sociaux et culturels d’ancrage, configuration reconfigurations des rapports avec histoire des techniques – conception et histoire des sciences-...

0

Pans de lecture – agenda printemps

Les beaux pans de lecture qui s’ouvrent, avec ce manifeste printemps de l’humeur sciendi : . Ong plus détaillé (rhétorique, romance, Ramus, dialogue), Zumthor s’il faut, en suite de Goody sur la da . plus d’U. Eco en suite de travail éditorial, culturel finalement, sur OTSOG, (philologie et sémiotique ?) . tout le pan Merton, reprise de Serendipity, Social Theory, et la collectif de Calhoun sur, et prise de contact avec A. Saint-Martin . tout le pan Hayles, bien réouvert...

0

Schlanger : l’affect philologique

Beaucoup à écrire, elle a, sur l’amour de la culture. Quelle position, ou pratique, philosophique cela lui fait-elle ? À brosser le tableau des résistances successives à la libido sciendi, et maintenant des polémiques successives à l’affect bibliophile, elle doit placer en face, à chaque temps de comparaison, la caractérisation de. « Pléthore philologique », par exemple, et structurellement « mémoire culturelle » (231) ; Caillois et sa conversion à la méditation de pierres, « en quittant les livres qui...

0

Judith Schlanger, George Eliot – et l’affection

La densité de bonheur de pensée de La Vocation me fait penser à celle de Middlemarch. Et on est bien dans des zones proches – de la situation de l’intellectuel, doublé d’une position femme dans un jeu de discours (roman dans sa grande période culturelle, invention des positions d’activisme intellectuel dans les échanges publics , journalisme, – philosophie dans ses repositionnements à affres et suspens post-80). L’intellectuel, l’acteur du pan intellectuel et culturel ; la question de l’histoire et de l’histoire...

0

Sanguine Judith Schlanger : )

Dans son chapitre X, « Contre l’érudition », Schlanger – que j’appelle depuis quelques semaines par distraction Schangler… what’s that about? – et toute l’humeur que je savoure dans sa manière intellectuelle : Ce dédain est intéressant [celui d’un Rutherford typiquement – mais « Cette critique, on l’entend depuis Descartes à la fois chez le philosophe spéculatif et chez le savant expérimental », 222], et on peut suivre, riche en formules et en anecdotes, toute la polémique du dédain. 223.

0

Et l’épisode scientiste, religieux : désir collectivisé

186 : Renan énonce ainsi la grande réponse du XIXe siècle savant au rêve de l’homme total et du savoir total, qui est la philosophie de l’histoire dans sa version scientiste. La totalisation de la science sera prise en charge par l’humanité dans son devenir, càd par un sujet collectif lié au temps. … La philosophie scientiste de l’histoire demande un acte de foi dans cette totalisation à venir qui désapproprie le savant. Cette totalisation impersonnelle et indéfinie à laquelle auront...

0

More precisely – Hayles and DigHum

Still in wonderment and impatience, a second morning in Hayles. So the – I want to say sociological, that’s as a caution and apology for my immediate distaste, hackles raised and still alert, feels like prejudice, use it then – my sociological reaction to the discursive mode practiced is now better identified, located : tech. Institutionally for instance ( and Hayles is innocent about the majoritarian aspiration, and the resident spirit of integration, which animated the whole) : King’s College...

0

Katherine Hayles : what obtuseness?

The recognition was immediate : a socio-cultural epidermic reaction to How We Think. Digital Media and Contemprary Technogenesis (2012, U of Chicago P). « Nerdy » an initial, prejudicated descriptor. Then the feeling along the walls to identify the characters of this reaction, the peculiar signals it responds to, the vocab, the tropes, the manners. De quoi ces objets, mal construits, ces propositions qui sont des oblitérations, pans d’ignorance déployés, notions écrans, sont le nom. « Obtuseness » is this...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search