Étiqueté : Humanités numériques

0

Humanités du numérique : *humane*, *humanisme*

Je lis, Bruno Patino, La Civilisation du poisson rouge (2019 seulement, mais déjà le “monded’avant”), 135 : “Echanger, sans regret, la fiction transhumaniste (il en est bien à Ray Kurtzweil et la Singular University de Google) pour un nouvel humanisme numérique.” Le mot est aussi introduit dans la bataille (sur un ton moins féroce, du lettré, et pour une visée plus organisée et programmatique) par Milan Douehi. J’ai aussi trouvé, par deux fois au passage ces “derniers temps” (mesure d’écoute...

0

Agenda : rapide tour, automne 2022

Combien je me rends mieux compte, 30 years into it as noted, que les objets sont historiques et changeants, mobilités diverses et stratifiées : “urgences” médiatiques, “problèmes sociaux”, mots d’ordre disciplinaires, pressions culturelles de plus long terme, conditions matérielles, bien évidemment, de génération des problèmes scientifiques (Merton ici). Le travail critique, je me rends mieux compte, a à se relier à, se placer devant (lire, faire contexte), ces temporalité, en choisissant ses rythmes, le choix est stratégique. Et scientifique. “Actualité...

0

Ruminations : mutations du savoir, d’OTSOG aux DH

Intéressant de me voir buter (“ramer”, “pédaler”, labourer, tread) devant le champ, la matière pleine, ouverts par OTSOG et les lectures exploratoires, tous azimuts, sur le numérique et les DH. Un écart, écarquillage, sans doute déraisonnable, caractéristique d’une “faute” pratique de ma libido perso, qui essaie d’embrasser les deux projets dans une même vaste rumination autour des savoirs – au mieux, les jours de flatteusement, je dirais “une anthropologie“. Et histoire longue. Still: je peine, par exemple dans l’espace circonscrit...

0

Boucle des classiques – “humanités” numériques

Je continue à m’émerveiller, maintenant en suivant C Jacob pas à pas, conquise et attentive, prête au détail, moisson, par tous apports qu’il choisira. Beaucoup à apprendre, d’un regard frais sur l’hellénistique, française, et à cogiter, du rapport bousculé aux classiques dans le cours de ma propre vie de “travail savant”. J’ai appris à situer les Classics dans Arnold et puis dans l’ironie des modernistes, Woolf, Strachey, Hulme & Lewis, Eliot. A me situer dans les ornières en place, au...

0

“Pratiques lettrées ” – jubilation, et actualisation

Aïe quel bonheur, toute l’articulation dont dispose et que met à disposition Christian Jacob, sur les minutiae matérielles et intellectuelles du travail bibliothécaire et bibliographique, “stratégies de visibilité et de contrôle, … préserver cette mémoire totalisante [collection du Musée à Alexandrie] du risque de saturation en l’organisant et en l’activant selon multiples procédures” (31, Des Mondes lettrés). Une jubilation : ces prises, explicitées, sorties, mises en relief, et en effet en corps (malgré le rictus automatique quand l’ombre d’une mystique du...

0

Actualisations de Christian Jacob : HumNum, technique, comparatisme

Helléniste, les travaux de C. Jacob, tels que remis en récit aligné dans la préface de Des Mondes lettrés aux lieux de savoir, l’ont mené à deux pôles d’actualisation des “études anciennes”, “les humanités grecques et latines”, “aux questionnement les plus fondamentaux, les plus contemporains, de l’anthropologie des savoirs, des pratiques et des traditions savantes” (13) – certes. Mais donc deux pôles que je distingue, dans ce flux très large (témoignage de la puissance de recherche, carrière CNRS, EHESS, et...

0

2015, 2016 : de quoi le temps ?

Il semble y a voir une ponctuation, sur divers plans, autour de 2015 et 2016. Je lis ce matin dans IA et AB, Liberté universitaire et justice sociale, le rappel de ces deux publications, The Rise of Victimhood Culture (Campbell & Manning) et Coddling (Haidt & Lukianoff). Subjectivités néolibérales. Je note depuis un bon moment l’inflexion dans le discours des Digital Humanities, indexée aux nouvelles formes technologiques et tech-industrielles, vers Elon Musk, Meta, TikTok. Revoir exactement les termes. Changement du...

0

Agenda – des devenirs du langage, été 2022 📌

digital humanities, the “debates”, the nexus of discourse, the collective, dissensual and dominant saisies of contemporary cultural stakes. How shaped, problematised, thematised, mots d’ordre, institutionalisations, incarnations in actors and actions and representations. In different language games, some mutually décomplétant. > DH as expression (specialised, localised, but also cristallised, at the focal point of academia) of neoliberal : globalization. Ce qui poursuit le fil comparatiste, poétique de l’étranger dans ses décennies successives de contexte, actualisation, horizons matériels recherche-création : et les évolutions de...

0

AI : genealogies of

Méthode critique de Kate Crawford : “excavating AI” (title, 257), “research an archive” (181). Annotations, collection, labels. She says “genealogies” somewhere – concerning how data training sets are reused, hypotexts, by different projects (and in contest settings, curiously, a from in this tech history) and in cases different generations of. Also why, or how, history of science and history of tech are so relevant. They too, predating in their epistemology the new objects of contemporary tech, and thereby avoiding the...

0

Anthropology of AI – “digital culture”, problem interface

A point of interest, which resurfaces regularly : anthropology, as angle to discuss, question, décompléter, AI and digital culture myths. In its core capacity as critical tradition on both human sociality and cultural diversity – or, diversity as culture. Here Paul Ekman‘s classic and grounding, matriciel work on coding and measuring facial expressions (structurally claimed as universal, biological – produced for ARPA initially and later used and patronized by various security agencies and the automation of deception detection for post...

0

TS in contexts of DH

Note après table ronde au colloque EAST4 : East Asia Translation Studies de la semaine dernière, Université Paris Cité (ex 7), Florence Zhang aux manettes, et Cécile Sakai pour la table ronde en particulier : en effet, air du temps, faveur institutionnelle, et inscriptions matérielles des plateaux “postcolonial” et “mondialisation” dans les traductologies, mais où voir les traces éventuelles d’intersections possibles entre Translation studies et Digital Humanities ? On pose le pied sur une ligne de fracture peut-être, simplement :...

0

Two cultures and polemics : Snow, Leavis, Williams

Do love a good controversy, and the exercise of polemic, its rhetorical animus, its spitting performativity. The so-much it illustrates, as elegance gets a back seat. The Two Cultures and the classic sandwich : Snow, Leavis, Snow. With some historiographic insight and contextualisation by Stefan Collini, as fine as ever, and also not exhaustive – some missing lines where suggestion (some in literary history among others) can roam pleasingly. At a time when Raymond Willams was shaping the new terrain...

0

Numérique et traduction : objet obligé

A la faveur de la 4th East Asian Translation Studies Conference, programmée à Paris 7 à la fin du mois : apparaît à saisir, ligne de mire nette vers laquelle il y a en effet à se tourner, objet tout donné pour moi : les thèses et idéologies actuelles sur le rapport entre numérique et traduction, dans l’horizon de la mondialisation. Après théories, histoires et pratiques la premier année 2014, après interrogation de la notion de “East Asia” (langue véhiculaire...

0

Archéologie de la littérature – remédiation en âge numérique

Une archéologie de la littérature est à (re)faire, dans le contexte de la tâche culturelle globale d’élucider les enjeux de la mutation numérique. Oui l’archéologie des médias, nouvel intérêt sur, retard mais pertinence français/e, très éclairante, méthodologique très saine et recompositrice – hygiène devant présentisme et technicisme. Histoire des sciences, histoire des techniques, histoire culturelle matérielle. Mais un travail de reprise archéologique profonde des repères pour penser et placer historiquement la formation culturelle “littérature” (“Devenir des lettres“, toujours : se...

0

Ethnographie, philosophie – affect universitaire, et B Stiegler

Il faut beaucoup aimer la réalité (let’s just let the term stand for this). Prise ethnographique, qui soulève les récits et les représentations illusoires, avec ces instants de retouche, respiration, embrassade de l’histoire, toujours exultante. Un recueil dans. Ces décrochages, apprentissages, peuvent s’amenuiser, se miniaturiser, leurs effets érotiques s’amaigrir, aussi. En ambiance de lutte. Libido sciendi précieuse et fragile. Minima scienta. Mais aussi le savoir comme pratique éthique de base – sublimation ordinaire, “curiosité”, désir même. * Je termine B....

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search