Étiqueté : Humanités numériques

0

Altérité dans le numérique

Un composé qu’il faut déterminer, cerner : comment les mythologies numériques – le cyborg, les limites ou extensions augmentations de l’homme par la face machine et la face animale – sont des variations de la question de l’altérité. Quel mythes de l’altérité elles re-fabriquent, rélarticulent : une métaphysique directement branchée en transcendance, une chimère horizontale des-Sixties (elle sera sans doute la plus fine des trois à saisir, même si proche de la version Haraway, dont elle est une source généalogique)...

0

Humanités & humanité – Chakrabarty now

Tiens, note alors : il s’avère que l’une des questions au travail, sous couvert de CC et de la discipline historienne, non forcément explicitée comme telle (il y a déjà fort à faire avec les “gros concepts” mis dans le jeu, dont la dure réarticulation du marxisme postcolonialiste, pour cause de CC), projette ici aussi la question de l’humanité (“species” potentiellement critique de toute “humanist history” et donc de “Humanities” issues de la modernité capitaliste et de ses critiques marxistes), de...

0

Les suites du mondial postcolonial : Mbembe, Baucom, Chakrabarty, anthropocène

Spivak avait posé “planetary” depuis longtemps – devant le rapide prolongement du postcolonial dans les formes de la mondialisation. Du postcolonial au mondial. Époque de la World Lirerature, et de la Littérature comparée – nouvelles vocations. ELB m’a remis entre les mains le nouveau Dipesh Chakrabarty, The Climate of History in a Planetary Age (2021, U of Chicago P) – je commence par ses Acknowledgments pour situer, prendre le cours de la conversation. Australie, et nouvelle articulation, formation projection vers,...

0

Eva Illouz – subjectivités numériques, sociologie de l’Internet

Tout le laborieux d’Eva Illouz, y compris des directions difficiles à saisir ou à faire entièrement conférer (les chapitres semblent juxtaposés, études, plutôt que construction narrativo-conceptuelle, désorientant) – pour ces pénétrations infiniment précieuses, au final. On les a vues au fil, mais le point d’aboutissement est éclatant. Épilogue : If there is a non-academic ambition to this book, it is to “ease (quoting Emily Dickinson) the aching” of love through an understanding of its social underpinnings. The cruel therapy of...

0

Décoloniser les humanités numériques

J’en arrive là. Je peux s’il faut l’appeler de manière moins grossière ou in your face. Et éviter alors de glisser dans l’ornière de l’audibilité actuelle – champ magnétique des “observatoires” de la réaction – cf 🔍 . Où on doit porter le pesant amalgame entre Decolonizing the Mind (situation discursive et conceptuelle de Ngugi 1986), postcolonial, et décolonial. – La lecture de l’étude sociologique de Laurent Afresne sur la réception de De Sousa Santos (Zilsel 2021/2) est à faire,...

0

DH : effets théoriques – remédiation !

DH et la théorie : un front de conflit dans l’ordre institutionnel de English (et voir les équivalents en contextes francophones). McGann en est un commentateur clé du point de vue sinon inusité au moins très minorisé (philologie, sciences des textes – Doueihi une figure placée un peu depuis les mêmes zones en francophonie). Il ne mâche pas ses mots sur son hostilité recuite contre “theory” et tout son sillage, Lyotard, linguistic turn, interprétation, philosophie (en archéologisant jusqu’à Nietzsche contra...

0

Marxismes with teeth – Brennan on DH, and McGann

Il me fallait bien un coup de Tim Brennan sur les Digital Humanities, pour ré-imaginer la dimension dans laquelle prendre l’amorce critique. Celle de l’Humanité est acquise, bien que toute à faire à construire. Celle des « Digital divides » est localisée, dans le sillage par exemple de la DHARTI 🔍 Mais le « Digital-Humanities Bust » 🔍 publié en 2017 par Brennan dans le Chronicle of Higher Ed  est un bon shot in the arm, et une bouffe de rire....

0

Ingénierie numérique littéraire : Frédéric Glorieux

Contribution remarquée dans Critique 819-820 (août-sept 2015), Des Chiffres et des lettres. Les humanités numériques (dir. Alexandre Gefen). Son carnet de recherche sur Hypothèses, Résultats : lien. Plus exactement : « J’attends des résultats. Fouilles de documents, expériences réussies et ratées. »

0

Objet pour les humanités numériques : “humanités”

Commencer par ça ! Faire levier comparatiste ordinaire de la position francophone dans les études numériques, et leurs régions littéraires ou sciences-humaines. Généalogie du phénomène du calque de l’américain. C’est ma propre génération qui a vécu (a fait) cette réintroduction dans les termes courants opératoires, français. Enjeux ? Retraductions évidemment ; effacements ? Bien d’autres processus exacts et conséquences. Bon objet d’analyse du discours par traitement de corpus. Pourrais en faire un projet de pratique, apprentissage et approche des techniques...

0

Le numérique comparé – of course

Pourquoi cet éclat n’était pas encore apparu ? Son effet d’évidence fait partie du sentiment, joie hier pm, d’éclat. Évidemment, la prise est simplement celle d’un comparatisme des discours – anglophones et francophones suffiront, comme souvent, pour tout mobiliser – sur le numérique. Poser les discours comme objet – trouver comment faire ça ; l’opération n’est elle pas évidente, ça se diagnostique, se work out, se prolonge par homothétie ou transforme dans les devenirs discursifs, reconfigurations conceptuelles et institutionnelles. Et...

0

Marshall McMuhan – fabulateur

Encore un doux fou ! Je n’ai pas fini Simondon, je continue à m’engouffrer dans sa suite de fabulation puissante et de plus en plus fantasmagorique – nous en sommes à des hylémorphismes, aristotélismes, libres et échevelés, toute prudence de référentialité thrown to the wind depuis un bon moment de pages – que j’entame avec le week-end l’approche de la planète McLuhan : écarquillante. Beaucoup de charme, mais la respiration qu’il faut tenir, la confiance donner encore et encore, avant...

0

Culture numérique et culturologies de la culture numérique

Comment “une culture” change : bascules, transitions d’époques, blocs historiques, épistémès, ère à ère, âge à âge, âge de. “Ere numérique” – alors qu’on a peut-être laissé filé un mot d’ordre mot d’époque, “société de la connaissance”, “société de l’information”. Mais aussi : comment la culture, le culturel, est pensée. Anthropologie des cultures successives, diverses, chevauchantes, quelles que soient leurs mobilités. Cultures, culturologies, idéologies anthropologiques – et épistémologiques – des cultures. Ici les effacements, et les marquages discursifs et conceptuels...

0

Chantiers mai 2021

Tour d’horizon des zones actives : . « culture numérique » (cf D Cardon pour l’appellation, mais aussi creux creuset : toute la question d’une pensée de l’acculturation, par ex selon la variante des media et autres médiations). Implique l’anthropologie (et vécue Goody, comme avec les suppositions de l’évolutionnisme cognitiviste, la paléontologie), l’histoire des théories de la culture, … Prise croisée par la problématisation comparatiste du culturel (merci YC pour cette évidence pas encore vue), et alors le trope de...

0

*How We Think*, who’s we ?, et pratiques critiques

Je m’étouffe en lisant Hayles, How We Think. Digital Media and Contemporary Technogenesis. (Surtout ayant en parallèle Simondon on the go, et son élégance épistémologique, qui a ses complaisances philosophiques quasi cosmologiques, utopie conceptuelle so far, mais la densité et la fermeté de chaque chaînon.) Donc : patience à traverser et noter, comme matériau et simple fait des propositions qui sont actives comme références dans un champ que je vois se dessiner avec étonnement page à page, la qualité critique...

0

Du mondial à l’humain : parcours

Tiens, un profil de suite se révèle à l’instant (et comme déjà répété, installé, intégré) : cessant le travail sur le mondial, avec la curiosité de la combinaison particulière que forme l’idée du « culture numérique », un objet semble se distinguer, qui se met en effet en série, homogène par un biais qu’il reste justement à identifier : l’humain. De l’anthropocène, du transhumanisme, « humanités » numériques avant tout, « retour des humanités » (j’avais déjà tiqué à l’époque),...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search