Étiqueté : Humanités numériques

0

Déplacements sur le numérique

Je croyais que ça avait à voir avec les forces concentrées dans les champs InfoCom – à P8 aussi, Art/s. Lieux de certains pouvoirs culturels, non-coincidés avec leurs objets. Intérêts de savoir, lisibles dans ces décalages. (Sensations du type “sentiment sociologique“, sentiments des relégations, et de l’état des flux du pouvoir dans le champ universitaire et culturel.) Et ensuite sciences sociales : entreprenant la critique des marques du numérique dans l’économie politique, et dans les transformations, locales et enchaînées, des...

0

États du savoir, entre générations – avec B. Stiegler

Bon, Stiegler conduit son propos en manière wild, et animus de pamphlet (se prendre pour…), mais : . oui, générations, sensible dans la pratique de l’enseignement, spécialement cette année de retour à l’université après la fracture Covid. Les étudiants de licence à leur niveau ; les doctorants au leur. Sur cette ligne toujours : les subjectivités contemporaines, jeunes, et les identités néolibérales – précarités dans le travail intellectuel. . dévaluations du savoir, dues à bien des poussées toutes reconnaissables à...

0

Généalogies des DH : points d’orientalisme parmi questions ling & cult mat

Je n’oublie pas, dans le flot de suggestions ouvert par le projet “Les Humanités du numérique” (où je cherche suivant mon fil, en mes termes intimes : les peuples du numérique), deux touches orientalistes parlantes, à suivre : Amazon’s mechanical Turk (2005) – reprise de géopolitiques du XVIIIe, fort des splendeurs des XVI et XVIIe depuis François Ier et le Grand Turc (lettre ornementée en alphabet arabe il me semble exposée actuellement à la BNF dans le cadre de l’expo...

0

Anthropologie du cyborg & cyberculture

Beaucoup à noter, fixer pour repères historiques (philologiques, généalogiques), dans Escobar sur “Cyberia” — tout un programme, avec cette mise en crête de titre. 1994. Je lis en même temps, ce qui n’est pas forcément futé car l’époque commune encourage les confusions, Manuel Castells vol. 1, 1996 en v.o., La Société en réseaux. humeur, état de Zeitgeist, environnement de références théoriques culturelles et idéologiques, vocabulaire, des 90s (dont retour des “identités premières”) temps, en particulier, des discussions chaudes sur le postmoderne,...

0

Numérique et discours – prise critique

Car pas un ensemble de discours, ni une constellation ou feuilletage de formations discursives, mais le discours lui-même, condition de. Média. Situation méthodologique singulière. Elle demande, il semble, un effort de synthèse inédit, et de cartographie idem. Demande de sérier, rassembler, toutes les traditions méthodologiques pertinentes, qui s’étaient localisées dans des disciplines, champs, cernés. Et de les rebattre. Histoire des sciences et techniques, et philosophie desdites, histoire du livre et anthropologie de l’écrit, histoire des médias, études visuelles et médiatiques,...

0

Bribes et trait – exploring DH

Beaucoup de flou, flottement, désir et savoir diffus – un aspect de la fatigue professionnelle, qui tourne vers des envies de développements légers, locaux, aphoristiques peut-être (si tant est que c’est ce qui sortirait d’un refus de la couverture, bibliographique, de contextualisation), poétiques (ne pas expliquer, s’expliquer, nécessité propre). Bribes, entre autres : sur la motivation de ce chantier infini sur les humanités numériques – “les humanités du numérique” finalement tracé, tout récemment, comme proposition pour le séminaire de l’an...

0

Deux notes de recueil critique : figures du néolibéralisme – Solomon, Davies

Jon Solomon, écrit beaucoup sur Facebook ces jours-ci dans la guerre. Une note que je recueille : le couple qu’il évoque, dynamique systémique, hégémonie même, entre néolibéralisme et identitarisme. Que la situation ne laisse actif que ce couple. je copie ici le paragraphe, posté je crois hier dimanche 6 mars : From Yuliya Yurchenko, “Ukraine and the Empire of Capital: From Marketisation to Armed Conflict” (2018). Yurchenko’s analysis shows how the neoliberal transition pushed by the EU and taken up...

0

Altérité dans le numérique

Un composé qu’il faut déterminer, cerner : comment les mythologies numériques – le cyborg, les limites ou extensions augmentations de l’homme par la face machine et la face animale – sont des variations de la question de l’altérité. Quel mythes de l’altérité elles re-fabriquent, rélarticulent : une métaphysique directement branchée en transcendance, une chimère horizontale des-Sixties (elle sera sans doute la plus fine des trois à saisir, même si proche de la version Haraway, dont elle est une source généalogique)...

0

Humanités & humanité – Chakrabarty now

Tiens, note alors : il s’avère que l’une des questions au travail, sous couvert de CC et de la discipline historienne, non forcément explicitée comme telle (il y a déjà fort à faire avec les “gros concepts” mis dans le jeu, dont la dure réarticulation du marxisme postcolonialiste, pour cause de CC), projette ici aussi la question de l’humanité (“species” potentiellement critique de toute “humanist history” et donc de “Humanities” issues de la modernité capitaliste et de ses critiques marxistes), de...

0

Les suites du mondial postcolonial : Mbembe, Baucom, Chakrabarty, anthropocène

Spivak avait posé “planetary” depuis longtemps – devant le rapide prolongement du postcolonial dans les formes de la mondialisation. Du postcolonial au mondial. Époque de la World Lirerature, et de la Littérature comparée – nouvelles vocations. ELB m’a remis entre les mains le nouveau Dipesh Chakrabarty, The Climate of History in a Planetary Age (2021, U of Chicago P) – je commence par ses Acknowledgments pour situer, prendre le cours de la conversation. Australie, et nouvelle articulation, formation projection vers,...

0

Eva Illouz – subjectivités numériques, sociologie de l’Internet

Tout le laborieux d’Eva Illouz, y compris des directions difficiles à saisir ou à faire entièrement conférer (les chapitres semblent juxtaposés, études, plutôt que construction narrativo-conceptuelle, désorientant) – pour ces pénétrations infiniment précieuses, au final. On les a vues au fil, mais le point d’aboutissement est éclatant. Épilogue : If there is a non-academic ambition to this book, it is to “ease (quoting Emily Dickinson) the aching” of love through an understanding of its social underpinnings. The cruel therapy of...

0

Décoloniser les humanités numériques

J’en arrive là. Je peux s’il faut l’appeler de manière moins grossière ou in your face. Et éviter alors de glisser dans l’ornière de l’audibilité actuelle – champ magnétique des “observatoires” de la réaction – cf 🔍 . Où on doit porter le pesant amalgame entre Decolonizing the Mind (situation discursive et conceptuelle de Ngugi 1986), postcolonial, et décolonial. – La lecture de l’étude sociologique de Laurent Afresne sur la réception de De Sousa Santos (Zilsel 2021/2) est à faire,...

0

DH : effets théoriques – remédiation !

DH et la théorie : un front de conflit dans l’ordre institutionnel de English (et voir les équivalents en contextes francophones). McGann en est un commentateur clé du point de vue sinon inusité au moins très minorisé (philologie, sciences des textes – Doueihi une figure placée un peu depuis les mêmes zones en francophonie). Il ne mâche pas ses mots sur son hostilité recuite contre “theory” et tout son sillage, Lyotard, linguistic turn, interprétation, philosophie (en archéologisant jusqu’à Nietzsche contra...

0

Marxismes with teeth – Brennan on DH, and McGann

Il me fallait bien un coup de Tim Brennan sur les Digital Humanities, pour ré-imaginer la dimension dans laquelle prendre l’amorce critique. Celle de l’Humanité est acquise, bien que toute à faire à construire. Celle des « Digital divides » est localisée, dans le sillage par exemple de la DHARTI 🔍 Mais le « Digital-Humanities Bust » 🔍 publié en 2017 par Brennan dans le Chronicle of Higher Ed  est un bon shot in the arm, et une bouffe de rire....

0

Ingénierie numérique littéraire : Frédéric Glorieux

Contribution remarquée dans Critique 819-820 (août-sept 2015), Des Chiffres et des lettres. Les humanités numériques (dir. Alexandre Gefen). Son carnet de recherche sur Hypothèses, Résultats : lien. Plus exactement : « J’attends des résultats. Fouilles de documents, expériences réussies et ratées. »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search