Étiqueté : identité

0

Identités et gouvernance – le savoir (univ.) pris en pince

Parmi les expériences que documente Arnaud Bernadet : situation de Martin Drapeau, professeur (? check) de psychologie à McGill. Les effets, inscriptions sociales, du néolibéralisme (comme le notait Tim Brennan dans “The DH Bust”, Chronicle of Higher Education, 2017), sur le double front : les sujets identités, et les bénéfices cyniques, commodité structurelle, du pôle néolib, de voir les prolétarisés du savoir se faire démonter, dé-institués, par les ailes gauches réactionnelles, produites par. Brennan identifiait un tel fonctionnement en pince...

0

Morales néolibérales – états de la critique

Les morales, les polices, vérifications d’identité, exigences et aboiements (NB, cancel, geste énonciatif à regarder de près, il a une histoire déjà, précise et en tache d’huile très rapide, social-médiatique, avec une proposition critique singulière, à retracer avec attention), mots d’ordre – je dis “néolibérales” dans le sens d’un bloc historique, qui inclut dans ses déterminations les termes de ses pôles critiques. Identités pédagogiques. Cultural identity 1 chez S Hall ; Bhabha je crois dit précisément “pédagogique”. Identités produites par...

0

Sujets néolibéraux – identités, précarité

Oui une nouvelle ligne, il me semble, se dessine, apparaît sous les pieds, au fil des lectures : la question de “l’individualisme” qui accompagne la “société de réseaux” (termes de Castells, maintenant en partie anciens), plan subjectif de ce qui s’articule avec, aux plans économique, politique, sociale médiatique, tout le bloc contemporain de la mondialisation la plus tardive. Je vois Bernard Stiegler s’énerver sur sa formation comme “minorité” des générations des médias technologiques et du consumérisme, États de choc (2012)....

0

Deux notes de recueil critique : figures du néolibéralisme – Solomon, Davies

Jon Solomon, écrit beaucoup sur Facebook ces jours-ci dans la guerre. Une note que je recueille : le couple qu’il évoque, dynamique systémique, hégémonie même, entre néolibéralisme et identitarisme. Que la situation ne laisse actif que ce couple. je copie ici le paragraphe, posté je crois hier dimanche 6 mars : From Yuliya Yurchenko, “Ukraine and the Empire of Capital: From Marketisation to Armed Conflict” (2018). Yurchenko’s analysis shows how the neoliberal transition pushed by the EU and taken up...

0

Subjectivités néo-libérales – écologie

J’y pense, je tiens ce fil, de la question des identités active – activée –  dans les contextes universitaires et articulation avec les milieux et développements actuels de militante (nouveaux sujets politiques, émergences de, formation de, façonnement de) – mais aussi, c’est un continu qui me paraît certain, caractéristique, et donc à reconstituer dans sa logique, avec les nouveaux sujets du désir, du sexe et de l’amour tels qu’anatomisés par la sociologie d’Eva Illouz. Ici Why Love Hurts, A Sociological...

0

Lectures autour des libertés académiques / nouvelles subjectivités identitaires

Parcours absorbé dans les travaux d’Isabelle Arseneau et Arnaud Bernadet, dans le contexte québécois et la situation universitaire singulière de McGill University (et plus précisément le DLTC, département des littératures de langue française, de traduction et de création – on which no comment for now) : interventions dans la presse canadienne au cours de l’hiver 2020-2021, Mémoire déposé auprès de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire, audience devant la...

0

Politiques de l’identité : conditions historiques (Castel 1981)

Comment l’identitaire devient politique ? Plutôt que de présupposer une qualité politique aux identités (puisqu’elles ne sont pas toujours émergées, ou politiquement signifiantes, évidence). Indice dans Robert Castel, dès 1981 (date de publication), mise au jour des nouvelles systematicités des subjectivités politiques/économiques néolibérales (le terme est déjà repéré et opératoire), dans La Gestion des risques : de l’anti-psychiatrie à l’apres-psychanalyse, qui débouche sur un état des lieux fonctionnel de la culture psychologique néolibérale : chap. IV. Pas loin de Deleuze...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search