Étiqueté : institution

0

Lordon – condition anarchique et fondation institutionnelle

Lordon suite, 280, alors, radicalement sur toutes les conséquences, en dérivations pratiques comme en racines de principes, sur « la condition anarchique » et la mise en forme institutionnelle de la multitude : « nul ne s’en tirera en pensant s’exonérer du mensonge collectif, car le mensonge collectif est la condition fondamentale de la vie de tout collectif. » Juste plus haut, discutant de l’option maximaliste de l’orphisme chez Giani Carchia : Car fonder, c’est proférer un mensonge inaugural :...

0

Lordon : auto-transcendance et illusoire-et-réel

Parmi les intuitions & propositions que j’en retiens de Lordon, dans – en effet, VS, une pensée de l’institution ; bifurcation (pensées de la destitution, sujet du livre) et recapture : (« Les institutions évident, pétrifient, fabriquent des colins froids, des monstres même parfois, c’est leur pente. Les faire bifurquer est un devoir, mais ça ne peut pas être un régime … » (273) . une formulation lumineuse de quelque chose qui m’importe, qu’il réfère lui aussi à Durkheim sur...

0

F. Lordon et la « hauteur de l’époque »

Vivre sans ? Institutions, police, travail, argent…, 2019. À La Fabrique, organisation énonciative : entretiens, « conversation avec » Félix Éwanjé-Épée. Un contexte énonciatif qui justifie, invite peut-être, légitime en tout cas, un mode moral (question de « dégoût éthique », 20, en italiques dans le texte), mode dénonciateur et ses affects et lancés d’affirmations, balayantes. Lecture de week-end, l’actualité et la critique. C’est pour ma propre disposition, légitimité, mode énonciatif, et affirmatoire. La question pratique est, émerge rapidement être...

0

Mauss : penser le sujet collectif

Mauss cherche, en fait, à construire la compréhension d’un sujet collectif : le social. J’ai eu du mal à en comprendre la logique fondamentale, qui ne m’apparaît, tentative, qu’a la fin du parcours, 350 pages into La Nation. J’ai dû en passer par pas mal de méfiance, développements sur Rousseau et l volonté collective, toujours suspecte, et autres « conscience ». Mais je crois, au prix d’une reconstruction par lecture systémique, par poétique de sa pratique conceptuelle autour de «...

0

Mauss – formation des nations / contexte Conférence de la Paix

Le contexte dans lequel la nécessité de penser la nation pour mener à bien l’invention de la sociologie, ses nouveaux frayages et territorialisations : tout à fait évidemment celui de la WW1 et « les haines des nations » (108). Mais aussi par conséquence : la Conférence de la Paix comme instanciation des nationalismes 19e, soit « les nationalités », 109 : «  Il est presque comique de voir des faits de folklore mal connus, mal étudiés, invoqués devant la...

0

Philology of power – Gyan Pandey on Communalism

Guyanenda Pandey’s perfect methodology in The Construction of Communalism (1990, 2006) : . the colonialist stereotype, from governmental and police archives, underlining the thin crust of modern historiography, as it pretends to invent traditions and reach back to the essence of castes, tribes, religious groups. Late construction. . study of the construction – from earliest occurrences to relays and settling into a doxa, a discourse. The “communal riot narrative”. Historicisation. . décomplété par : l’historicisation des groupes par le détail de...

0

Institution – interrogation des 70s

Note : Castoriadis sur L’institution imaginaire de la société en 1975 (et phase réidentifiée, comme moment des post-marxismes français, par Les Équipements de pouvoir du CERFI en 1976), et Benveniste, Problèmes 2 en 1974. Et le Vocabulaire des institutions i-e, 1969.

0

Institution, commun, c’est-à-dire

C’est-à-dire : que le commun soit une proposition de construction théorique du peuple au même titre que le débat autour de l’institution(exploration des peuples critiques, en contexte de guerre froide, Décolonisation et prospérité occidentale keynésienne), et avec la même puissance analytique du bloc hégémonique actif. Pour commencer à répondre, il faut aussi un rappel des autres pôles conceptuels de réflexion sur le politique et la réimagination’ du peuple dans les 50s et 60s et 70s. Décolonisation, one major one et avec...

0

L’institution now – le commun

Valentin S hier soir présente son livre à la librairie l’Humeur vagabonde. Il revient sur un lien transhistorique où je crois localiser une proposition, que je recherche dans son travail ou en prolongement de celui-ci : ce débat sur l’institution, si effervescent et si intense dans son époque politique et sociale, comment se transforme-t-il dans des formes reconnaissables aujourd’hui ? Dilué dans la mondialisation, et le tournant / la falaise de 1980 ? Ou bien prolongé en transforme, sous quels...

0

Texte – terrain université-migrations

Document de terrain : Vous trouverez ci-dessous un court texte faisant le point sur les actions entreprises par le comité de médiation auprès des exilé.e.s du bâtiments A.   Le 30 janvier 2018, des exilés et leurs soutiens (issus d’universités du centre de Paris et de Paris 8), ont occupé une partie du bâtiment A. Ils demandaient une régularisation collective des  personnes présentes sur place et, plus généralement, la fin des politiques migratoires européenne et française. L’université Paris 8 et sa...

0

L’ « institution » de 2018

Je sais l’importance, la pertinence élucidatrice, de la réponse à la question : qu’est-ce qui, now, peut équivaloir à l’institution comme cible de la réflexion (objet produit-trouvé par la réflexivité sur la critique, ses moyens- ses directions, ses exigences en nouveau contexte) sur le pouvoir dans les années 60 sorties des 50s. Le problème posé est ouvert. Les réponses ne se présentant pas dans l’évidence, c’est justement que l’équation entière a bougé, et qu’il faut trouver tous les paramètres qui...

0

Dynamiques de l’institution/instituant

Excellentes articulations. Si bien tombées à lire au moment de telle perplexité à l’université, de telles contradictions vécues. L’Institution renversée, rapportant la réflexion de René Lourau sur L’Etat-inconscient (1978) : Les 4 modes d’action : institutionnel, anti-institutionnel, non-institutionnelles, contre-institutionnel. Et leurs glissements et chevauchements : ou quand des formes de délinquance ou de banditisme s’amalgament à des formes de contestation politique … (ou) lorsque le refus  de toute institutionnalisation et « la surpolitisation du gouvernement direct » fait « place à...

0

L’institution : question des 60s

L’Institution renversée, et tout le travail de présentation des expériences et débats et auteurs et concepts par Valentin Schaepelynck, fourmille de ces brillantes propositions, ces points de vue pénétrants, forts en liberté intellectuelle et chemins originaux. La qualité de ces apports –  et leur contexte historique de possibilité. Mais vu globalement aussi : pourquoi l’institution, comme objet si commun, si travaillé, par de tels points d’entrée disciplinairement et socialement divers ? Objet, question, d’époque. Époque de la décolonisation – je...

0

Recherche-action, contextes

La différence remarquable entre le développement de la recherche-action actuellement (master de création littéraire à P8, EUR ex-Labex ArTech, Arts, et al.), et l’histoire que j’en découvre mieux avec L’Institution renversée, des années 50 à 80 (début des bilans). Comique de cette comparaison. La signification étant toute dans le contexte. Sciences et actions dans l’Etat-Providence, projets décollés et « financés » d’un « art » qui est une fonction de la production capitaliste mode contemporain. Histoire de « l’art »,...

0

Peuples critiques – l’instituant

Toujours la reprise d’un désir, d’un tropisme, de l’intégration. Rêve du peuple. Auquel je travaille à petit pic dans l’exploration de situations de réinvention du peuple, soit génération de peuples critiques : ce que L’institution renversée désigne comme geste du renversement, peut-être. Comment la crise fait critique. Attention à la nostalgie du peuple. Crainte d’y être happée. Rassurer celle-ci par la sûreté de mon réflexe d’absence. Absence à. Le « peuple », thème insistant, est une nostalgie ; est ce dont...