Étiqueté : intervention

0

Texte – terrain université-migrations

Document de terrain : Vous trouverez ci-dessous un court texte faisant le point sur les actions entreprises par le comité de médiation auprès des exilé.e.s du bâtiments A.   Le 30 janvier 2018, des exilés et leurs soutiens (issus d’universités du centre de Paris et de Paris 8), ont occupé une partie du bâtiment A. Ils demandaient une régularisation collective des  personnes présentes sur place et, plus généralement, la fin des politiques migratoires européenne et française. L’université Paris 8 et sa...

0

Jaurès – y passer

Enfin hier, la possibilité de rejoindre le groupe/l’initiative des photos pour les exilés arrivés à Paris et lancés dans la course au statut. Parcours, combattant. Remarques : . le lieu ne se donne pas, puisqu’il se vole. Sa logique est d’être présent et repérable dans un code parallèle à celui de l’ordre public et d’en ses publicités. Où est-ce ? Je comprends que c’est autour de la porte de France Terre d’asile, for one. Je sillonne. Comment je comprends, par...

0

Recherche-action, contextes

La différence remarquable entre le développement de la recherche-action actuellement (master de création littéraire à P8, EUR ex-Labex ArTech, Arts, et al.), et l’histoire que j’en découvre mieux avec L’Institution renversée, des années 50 à 80 (début des bilans). Comique de cette comparaison. La signification étant toute dans le contexte. Sciences et actions dans l’Etat-Providence, projets décollés et « financés » d’un « art » qui est une fonction de la production capitaliste mode contemporain. Histoire de « l’art »,...

0

Ce qui s’est passé – Paris 8 printemps 2018

En CA, puis à nouveau dans ce très différent forum de la réunion hier de l’UF interpellée spécifiquement par le saccage de son bâtiment : question posée de comprendre ce qui s’est passé. « Faire une analyse ». Il s’agit bien, je le comprends dans le déroulé (qui est ma formation, ma lente compréhension, et l’étonnante réalité d’une réflexion collective), de nous fabriquer un récit « commun », malgré les positions divergentes exprimées. Vif plaisir de me sentir dans cette...

0

Sciences de l’Etat-providence, France / UK 1950-60s

L’inventivité critique des années 60, qui vient bien des bouillonnements d’après-guerre. Impressionnnante au regard de la situation actuelle. Le travail sur l’instituant ici, critique de l’institué bureaucratique ou jusqu’à concentrationnaire. Les commandes de recherche de l’Etat, les réponses des sciences sociales et expertises du travail social. Castoriadis Mothé et maintenant, avec la présentation qu’en fait L’Institution renversée, Lapassade et Guattari, et tous ces collectifs, trans-analysants, d’étudiants, sociologues, psychologues, pédagogues, éducation spécialisée, Recherches (nom d’époque pour les revues de ces groupes)...

0

Romances révolutionnaires – l’analyse institutionnelle

Je lis comme des romances des récits théoriques, ou aventures de la théorie dans le « champ social » (V Schaepelynck), ces multiples séquences, je les chercher partout. Ces actions et activismes et réalisations : Révolution haïtienne, geste de Bandung et intellectuels-politiques anticolonistes, nationalistes indiens et combattants dalits, inventeurs critiques, fondateurs logothètes, bifurcateurs décisifs… ici, l’activité fourmillante, effervescente, des années 1950 en France, avec tout ce tissage imaginatif, fraîche énergie libérée d’une génération de la Libération,  entre critiques de l’école, de...

0

Inventer / trouver la critique. Le contemporain de la critique

Conversation avec CS hier, « en rage », « on va se faire bouffer », dont l’évolution de la situation à Paris 8. Discussion sur le commentaire d’EL, si rarement démuni devant les situations de contestation : sa lecture de l’impuissance nouvelle où nous enseignants chercheurs contestataires nous trouvons devant la signification de l’occupation étudiante et ses modes d’attaque, la convergence exceptionnellement impossible : « signe des temps », dit EL. Je lis : état des forces, lié au développement...

0

En guerre : pragmatique – Stéphane Brizé, Vincent Lindon

Parmi de nombreuses remarques à noter : . allant voir le film sans information préalable autre que le rapport à La Loi du marché et autres, j’étais dans la meilleure condition pour me laisser faire par le jeu de l’incertitude auquel le film invite énonciativement : documentaire ou fiction ? introduction d’un acteur (connu, lisible) sur une scène historique ? Jeu avec toute cette zone de bordure entre acteur et acteur social, scène politique et scène chorale (on y répète...

0

Appris à la radio – # 2

Enregistrement à Fréquence Protestante hier, Clarisse Herrenschmidt, « Entre les langues ». Sur le globish et le postcolonial mais aussi FEU!! encore une fois. ( https://frequenceprotestante.com/diffusion/midi-magazine-du-25-04-2018/ ) Nouvel apprentissage, après la première leçon concernant la parole à conduire par rapport aux questions posées. La nature happenstance du dialogue, la texture des malentendus multiples possibles, l’improvisation dans – le saut assez vertigineux – dans le présent de l’énonciation. Qu’il y ait un propos à vouloir faire entendre, dont poser au moins quelques jalons,...

0

Sidérer, considérer, Marielle Macé

Migrants en France, 2017. Verdier. Comment on ose, ce sentencieux. Se prendre pour ; entonner en voix publique. Et l’indécence particulière de la priorité à la poétisation. En passant par le fétichisme étymologique, à contre-poème – « sidérer » & « considérer », avec quelle grossièreté politique (éthique même si on veut), pour le prix de l’emphase. La question de la publication, qui me taraude gentiment ces temps-ci par sa radicalité (quelle évidence qu’une valeur de la parole se forme...

0

Savoir et dêmos – expérience IAL

Les interfaces entre savoir et action. C’est théorie et praxis, mais aussi théorie (ou sens) et émancipation. Les savoirs du social, organiques ; la Politics of knowledge top-down ; le savoir et le dêmos. L’expérience, tout à fait garbled encore jusqu’ici, du cours de L1 (IAL, Introduction aux études littéraires anglophones) où je projetais de réfléchir en pratique au savoir de L1, malheureuse. Et alors, un peu amèrement (après l’euphorie du cours Litteartures du monde musulman cet automne), instructive. Y...

0

Interventions théoriques – analyses de la critique

J’aurais envie de prendre le temps d’une étude du texte de Catherine Coquio, intervention dans le cadre du colloque sur la Syrie cet hiver dont elle a été l’initiatrice. Et avec lui, d’autres interventions d’intellectuels et scholars et théoriciens – me vient en été Who Sings the Nation-State -, pris avec ces textes dans les situations d’enonciation qui m’intéressent : le point où « l’intellectuel » « se mêle de ce qui ne le regarde pas », selon la formule...

0

Théorie et « Que faire ? »

Ces articulations si cruciales et délicates, du « que faire ? », du diagnostique  du présent comme inédit, du travail de théorie sur la situation et la conception de stratégie. Passion, de ce lieu interface déictique, car lieu de dissolution même de ma constitution subjective. Car je n’y suis pas. M’étant faite théoricienne, par minutie analytique et par vague vertigineux de l’ethique, c’est exactement où j’en ne suis pas. Reste l’espoir que cette absence soit activable comme force de la...

0

Recherche et public – International Women’s Day 2018

Fait un peu tourner la tête, la multiplicité des fils sur lesquels je vais aller jouer en me glissant dans les positions qu’ELB a programmées pour moi à Jakarta. Le rapport aux différents espaces de parole, eux-mêmes superposés en jeux de langage sociaux et spécificités culturelle. Plus l’articulation, toujours à refouiller, entre discours universitaire et parole « publique », au « public ». Interfaces et délicatesses de la critique, particulièrement. Parler en Indonésie si inconnue, et parler dans la sphère...