Étiqueté : journal

0

Traduction – affects du langage

©️ exposition Le Goût de la Renaissance, Hôtel de la Marine Traduction. Comme la génération du langage passe par un tout autre canal à la traduction qu’à l’écriture – où elle s’impose, forme au passage, coule, et faire venir la pensée, en bousculant les formes convenues, au plus grand plaisir sémantique. Je m’émerveille des trouvailles naturelles des traductions faites, les plus unassuming. Qui tombent juste, sans victoire particulière.

0

Étranger et âge – diversité des langues et rapports de générations

Je continue à me rendre compte, lent et sûr, cohérent, cumulant – que la séniorité est une libération comme l’est, l’a été, si généreusement pour moi, l’étranger. Targette, translation, mobilité de l’échelle des valeurs, quel soulagement. Il en va d’un comique, quotidien ; d’un exercice, quotidien, du savoir (mon éros de choix), apprentissage. D’une expérience collective aussi, infiniment rassurante également. Les Années, d’Ernaux. Il y a eu – il y a donc – de l’histoire, où : j’y ai été.

0

De quoi le nom – mes

De quoi sont le nom mes réactions spontanées. Elles mesurent une position de classe, entre autres. Et de trajectoire sociale (pas bien loin – mais pourtant dans la targette des générations). Par exemple à trouver “à la mode” des mots d’ordre militants, ou nouvelles propositions universitaires ou intellectuelles. Soit légèrement invalidé, suspects, une fausseté un faussage, à mettre en examen. À situer. Faussage, signe même de l’altérité qui touche, de soi, du devenir – contre l’altérité nationale, facile à vivre...

0

Traduire, tous les jours

Tous les jours, pratiquant la traduction, au ras, du bas, je parcours l’histoire de mon rapport avec l’autorité dans la langue, ma langue, (de roman familial),  mes sorties dans les langues étrangères. Tous les jours ces savoirs légers, insaisis, circulent – qu’il s’agit tellement peu de mots ; que des familles de notions sémantiques entières ont des histoires si hétérogènes dans les différentes langues ; que le rapport à la langue maternelle est chargé, d’obscurités et d’histoires sourdes, impensés rarement...

0

Ruminations : mutations du savoir, d’OTSOG aux DH

Intéressant de me voir buter (“ramer”, “pédaler”, labourer, tread) devant le champ, la matière pleine, ouverts par OTSOG et les lectures exploratoires, tous azimuts, sur le numérique et les DH. Un écart, écarquillage, sans doute déraisonnable, caractéristique d’une “faute” pratique de ma libido perso, qui essaie d’embrasser les deux projets dans une même vaste rumination autour des savoirs – au mieux, les jours de flatteusement, je dirais “une anthropologie“. Et histoire longue. Still: je peine, par exemple dans l’espace circonscrit...

0

Séniorité – premières explorations

Naïveté des nouveaux seniors. Émerveillement aux effets de relativité, qui viennent naturellement sous l’œil, dans l’expérience continue du passage et de la transformation. Mots d’ordre émergents et désagrégeants ; bascules d’ordres hégémoniques ; modes, et manières. — Dont traductèmes, en époque de mondialisation. La relativité est confondante et traumatique ; elle est libératrice ; euphorique. Ride that, autre etrangèreté. Elle est : comique. OTSOG mood. Oh découverte du travail d’Anthony Grafton ce matin. Et finalement on est dans l’histoire. Qui...

0

Reste le conatus, cognitor

Reste le conatus, cognitor. Curieux, notable. Après tant d’arasement, attrition, patience néolibérale et disruptive par assauts successifs, en logique droite – la résistance de cultures culturelles, professionnelles, scientifiques. Sans doute le passage des générations fera le travail que les réformes ne performent pas selon leurs termes, produisant plutôt des formes multiples, souples, “stratégie des dominés” et des vaincus – en-passe-d’être vaincus -, négociations, formes imprévues (ou sont-elles prévisibles dans leurs hybridations mêmes ? Sans doute le fin du fin, le...

0

Traduction et champ comparé

Enfin du comparé ! – ironique, après des années déjà dans OTSOG, en solitaire. La traduction de R. Kaiser avec moi, en compagnie au fil, sur la table de travail ; et maintenant l’étrangeté intime de celle de Mendras pour le volume des Éléments de théorie et de méthode sociologique, faite avant que Merton n’écrive OTSOG. Avec une note, minimale, sur ses questions et décisions de traduction – et lui-même son environnement de références, compagnonnage en traduction. Étrangères pour moi...

0

Carrière histoire fil – récit et recul – j’attends du comique

Il faudra s’en occuper : commencer à tracer les successions et morphes des objets, mots d’ordre, buzz, injonctions, réactions, dans une vie de recherche. Une ligne d’histoire, traversant un bloc de paysage/s, en période de transformation houleuse, rapide. Laquelle ne l’est pas ? Sensible en repassant dans des textes qui ne sont pas de maintenant mais pas des classiques : d’un alors intermédiaire, qui est devenu historique alors même que j’étais à la tâche. C’est formé en : c’est comique...

0

Bribes et trait – exploring DH

Beaucoup de flou, flottement, désir et savoir diffus – un aspect de la fatigue professionnelle, qui tourne vers des envies de développements légers, locaux, aphoristiques peut-être (si tant est que c’est ce qui sortirait d’un refus de la couverture, bibliographique, de contextualisation), poétiques (ne pas expliquer, s’expliquer, nécessité propre). Bribes, entre autres : sur la motivation de ce chantier infini sur les humanités numériques – “les humanités du numérique” finalement tracé, tout récemment, comme proposition pour le séminaire de l’an...

0

Écrire ; voix

Je crois qu’il manque, vraiment, la part ou séquence de la recherche qui se joue dans la publication, ou dans l’écriture qui mène à elle – dans mes décisions récentes. La mise au clair, l’élucidation qui retisse tous les (possibles) fils impliqués, pointe et inscrit. Une aérophagie de beaucoup de lecture (lectures), et beaucoup de brouhaha ambiant aussi, et ses injonctions multipliées. Alors que les traits, à tirer. C’est fait dans les lignes narratives, explicatives, qu’on trace en concevant un...

0

Lectures de weekend : vacances & débrayages

Rituels dans les grands paysages de la lecture qui forment le fond de vie : les lectures hebdomadaires, en « campagnes » souvent, en esprit épique et obsessionnel. Et les lectures de débrayage, également nécessaires également centrales : tenir une poétique, comparer les discours, et les cultures. Tenir et sauter, bifurquer : les poétiques sont chaque. Et à faire œuvrer, mettre au travail, mettre au sens, comme telles. Vacances du tenu, articulation, déport. Diverses directions pour les débrayages – qui...

0

Traduction – expérience d’habitation

Immersion, longueur du temps vécu dans un texte et ses prolongements résonances échos étendus distendus – souplesses étonnantes de ces rapports, vertige d’élasticité, les possibles de l’histoire dans ses parcours pourtant fermes, déterminés, doubles par les clôtures des deux langues – par l’espace de la traduction. Vivre avec un texte, l’habiter longtemps : c’est ce désir-là qui m’a amenée à l’idée de traduire. OTSOG. Délicatesse des apprentissages, compréhensions, pénétrations, qui se forment et émergent, évoluent et circulent, dans ce long...

0

Public, audience, interlocuteurs de la « recherche » : Autres

Tiens, une note. Après lecture un peu ébahie de Merton écrivant avec Lazarsfeld sur la propagande (point de vue de l’État, contrôle, pouvoir) – mais soulevant la question des effets (comiques) inattendus de la recherche-contrôle dus aux ingrats mouvements et complexités des publics… Question donc des publics. La note : peut-être le poids devenu insupportable est-il celui du public implicite, épistémologiquement (institutionnellement I mean) orthodoxe, de la « recherche » (dans les conditions où je la poursuis : université française...

0

Écrire – lubies

Peut-être ?, faut-il ?, projeter d’écrire les lubies. Finalement retrouvées, ou légitimitées. Et laisser écrire par tâtonnement de goût, aveugle au sens. Infra. Par le dedans de l’experience, par le bas de la raison. Ici une ethnographie du savoir. Savoirs dominés ? Savoirs … quels adjectifs, justement ? (Oui, NB : ethnographie : ses rapports, doubles aussi, avec les positions dominées.) Le dominé et ses attentions, ses savoirs. Ses positions positionnellement critiques, marges. Par exemple ce matin : l’intimidation, la...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search