Étiqueté : journal

0

Écriture écoute histoire commune – thésaurus

Ah la beauté du premier moment de retour à la composition, ici dans mon anglais chéri et en projection vers un auditoire inouï (Indonésie, espace public de nations en rapports diplomatiques, espace civique du discours culturel et géopolitique du côté de la putative global civility) : retrouvailles avec le dictionnaire thésaurus. Ces temps de fouissement dans le langage, qui sont le petit exercice de l’invention de la pensée, dans les pas de tous les parleurs passés d’une langue et de tous...

0

Séminaire : désaliénation

Le sentiment d’aise, le monde rétabli, généré par un séminaire qui amène des interlocuteurs. Où la pensée se remet à fluer, à travers le tapis serré des distractions et des fatigues intellectuelles cumulées du quotidien universitaire, et par l’effet étonnant du dialogue, ce traversé, traversant. C’est aussi un effet de : your tribe. The comfort in it. Le sentiment qui fait son pendant – embattledness, et l’harassement aux conditions de lutte pour tenir des significations, des discursivités – n’en est...

0

Rodinson : récit de l’Islam, tissage du savoir

Vraiment le Mahomet de Rodinson qui me donne un plancher sûr. Sans doute par sa présentation structurellement articulée de l’invention idéologique (religieuse), de la formation communautaire, et de la construction politique. Avec les ingrédients narratifs – vertu épistémologique du narratif toujours surprenante – du personnage (personnage conceptuel possible alors), du récit de vie, des mobilisations des empires. Il faut noter que les travaux depuis ont apporté nouvelles matières et nouvelles perspectives, des lectures me préviennent ; donc précaution. Le temps...

0

Mondialités islamiques – état

Dans le tourbillon où je me suis mise avec cette nouvelle rentrée, et les projets multiples qui se poursuivent à travers sa phase – très prenant et très passionnant, l’anthologie théorique Internationale, entre autres – je ne saisis plus bien le fil du projet MI. Du mal à rassembler les idées et retrouver la simplicité problematique. Je sais qu’il s’agit du mondial et des luttes de savoir, comme toujours développe plus loin, mais quelle configuration du rapport exactement déjà ?...

0

Savoir, sens et apolitique – et pragmatique

La libido qui produit cet investissement intellectuel et professionnel dans une vie universitaire (Weber ne cesse de me rappeler aux qualités extérieures des – donc de mes – positionnements) : un drive pour l’importance. Toute la question de la valeur, dans ses irradiations de conditions personnelles soit sociales et institutionnelles (professionnelles, vocation-profession, au sens de la sociologie de Weber). Il est facile de croire que, en partie vrai, et allez – vrai, que la motivation est, dans son échelle individuelle, une...

0

Écrire après 50 ans

J’ai été intéressée par l’effort d’écrire simple, pour produire un projet de livre présentable à un regard éditorial non disciplinaire et non universitaire. Le calendrier serré n’a pas permis de faire tout le texte, 6 pages trop longues et compliquées et saturées, mais le goût de ce mode a été pris avec les quelques premières pages. Cassant les narcissismes, les coquetteries qui sont des parades. Laissant tomber dans les plis simples du sens suffisant à lui-même. Mais surtout cherchant le...

0

Écriture

Bizarre sensation de rédaction : c’est mauvais (tarte, connu, et avec un edge grandiloquent auquel il faudrait renvoyer un peu d’humour), et pourtant c’est bien ça que je veux dire. Et tous les éléments sont là. Et il est necessaire d’en passer par ce long préambule ou détour, toute cette préparation est juste. C’est elle qui fait la qualité de la problématisation. « Mondialisation, politique, peuple ».

0

Le fin, sous

Combien il y a, il y a beaucoup, beaucoup, à dégager pour descendre dans le fin où se font les mouvements de frayage. Les rentrées universitaires sont un bon moment pour observer cette zone, quand elle est au bord de l’enfouissement sous les « actions » (ton weberien de ces semaines de lecture) professionnelles. La zone du travail et de la jouissance : bon squelette des équations conceptuelles, nourries par bien de l’histoire ; et les pans de sens qui s’ouvrent, détente...

0

Rome et la forêt allemande

Weber, la crise psychique, et les apprentissages du thérapeutique : I Kalinowski note : L’été, partez vous reposer de longues semaines sans livres, (sans aucun livre) dans la solitude de la forêt allemande. Cf la Rome de Saussure.

0

Ecriture – pour savoir

Test de l’écriture, point où la qualité d’écriture s’éprouve : quand il se passe quelque chose, en traverse dans la succession des phrases posées. Quand rédiger devient travailler, éclaircir, distinguer, working out. Ici la prise. Qui donne une autre vue sur la lenteur, ahurissante toujours. Ça écrit en épaisseur.

0

Rome

Ah, just what I needed : Saussure à Meillet depuis Rome, 1904 : … get the necessary rest, not later, but if possible immediately. … I am trying the experiment at this moment, and regret not having decided sooner to interrupt my usual occupations and preoccupations completely. … I am very well as a result, but would feel better still, as I was saying, if I had done it sooner. (J Joseph, 481).