Étiqueté : linguistique

0

Scott R. Stroud on Ambedkar – “reconstructive rhetoric”

Extraordinaire trouvaille, Scott R. Stroud sur Ambedkar et la réception du pragmatisme (Dewey original) “en Inde”. The Evolution of Pragmatism in India, An Intellectual Biography of B.R. Ambedkar (2023). Stroud est professeur en communication à Austin. Le système universitaire et intellectuel états-unien peut produire ce positionnement d’écoute et d’analyse, philosophique et rhétorique. Zone des Communication studies, et aussi de la tradition vivace de la rhétorique, qui a sa trajectoire historique singulière là. Et très nourri par, ou origines dans, la...

0

C.T. Onions on English etymology : langues et œuvres

(photo ©️, online) Je lis les Front matter du Oxford Dictionary of English Etymology, conçu par CT Onions après son travail pour l’OED (date ? La parution est annoncée à 1966, mais celle de qui ?). Avec en mémoire le texte fondamental d’Onions qui m’avait fait découvrir la ressource de la lexicographie, Bodliean library, some Oxford summer – quel texte mère ? Sans doute une préface au grand OED classique. Ici donc, on présente quelques conventions de présentation des items,...

0

Les modernes – entrée en culture

Les modernes ont à faire – refaire à mains nues – tout le travail par eux-mêmes, en passer pas, immense travail de tricotage, tressage, appropriation. Travail de linguiste, le b-a-ba harassant (et passionnant à chaque pas, la subjectivation qui y naît et ne cesse de se reprendre et de se grossir, se rendre puissante, se rendre compte de la puissance, du culturel), de l’apprentissage du discours, pour (et par) celle des discours. Toujours cette merveille (et forte, soit chargée de...

0

Caesar et la langue – loi et loi (Kant 1784)

Kant dans “Qu’est-ce que les Lumières ?”, rappelle (Concile de Constance, 1414-, fin du grand schisme – et à propos justement, reflexivement, du genre du mot “schisma”) de la part d’un cardinal voix du concile : Caesar non supra grammaticos. Ce matin dans Guillory, sur les genèses des formes universitaires américaines et les transformations (démarcations) de l’American college, citant un professeur de biologie du Colorado de la Progressive Era : “the beet root took precedence over the Greek root”. J’aime...

0

Pan sur le nez : 30 years into philology

Le travail, cumulé maintenant sur 30 ans, n’a cessé de me faire élargir l’horizon des objets, élargissement encore multiplié par la différence des langues – je ne prends qu’elle, pour dynamique emblématique (car incontournable, butée toujours salutaire, surprenante et vive, ah -) de l’infinité des discours. Simplement : du discours. Il y a une euphorie de cette déprise régulière, et encore surprenante. Càd instructive, précisément. Produit de la recherche et de la critique quotidienne, pédestre. Et puis la face plus...

0

Devenirs du langage : national à numérique

Combien la centralité du langage, dans la reconstruction culturelle d’après-guerre, dépend des nécessités reconstructives en effet mais aussi des exigences matérielles de la guerre-froide. Il faudra voir aussi comment ces dynamiques s’expriment sans doute aussi dans les versants décolonisation de la même période. Générations du langage. Qui n’est plus – la démarque est justement lisible, donnée historiquement – la ligne d’enjeux du langage du temps philologique qui atteint point d’orgue avec Saussure (disons – ici évidemment mon point de vue...

0

Stiegler invoque Sylvain Auroux : problématisations numériques de l’écriture

Sylvain Auroux, machine scientifique impressionnante, et heureusement autour du langage – objet précaire dans l’horizon critique : fait le trajet, fabrique le chemin la passerelle ; tire le signe jusqu’à la “grammatisation” : la “vie du langage” saussurienne jusqu’aux socialisations avancées des outillages réflexifs, grammaires et dictionnaires. Stiegler tire au-delà, amène l’écriture (qu’il prend dans Derrida relisant Platon) jusqu’au pied de la technique généralement. Extension (plus) maximale de l’appréhension de l’inscription comme externalisation du sens, “hypomnemata”, formation culturelle du social et...

0

Valeur – histoire du savoir et prolétarisation

Valeur d’usage, valeur d’échange. Toujours un repère, dans cette distinction qui est aussi une intelligence (invention du contemporain, pouvoir de Marx) de système, interdépendance, réciprocités, articulation. D’où certaines propositions sur les “économies” que je n’ai jamais trop aimées ou comprises, irritée de la métaphore : “aussi bien comme économie des substituances que comme économie libidinale”, Stiegler lisant Lyotard (157 dans États de choc). Goux, et sans doute toute l’époque où l’enjeu était de culturaliser, et linguistiser, le marxisme (époque de...

0

Orientation : les lignes de passion, libido sciendi

La vraie passion : . le relais si complexe, si difficile à observer, entre sujet et société. Ses courroie, toujours déplacées toujours recomposées, Mrs Brown that way, modernité. Ici tout ce qui reste pan aveugle, dessiné en geste d’augure mais jamais rempli, par Benveniste (le pouvoir aveuglé dans l’histoire philologique de l’anthropologique, culturologie) ou par Meschonnic (seulement chez lui l’espace de l’ironie, sarcasme, exigeant des autres une moralité politique et théorique, l’attendant). Or du langage, il faut aller jusqu’au pouvoir....

0

Institution – passion. Et pouvoir

Excitation intellectuelle, théorique, toujours : institution, publication, socialisation, culturalisation. Sur le mode : souffrance des constats du pouvoir, toujours plus affermis depuis les 1980s – et pourtant il y a de l’institution. Ses histoires, au moins, et même ses détricotages (qui en sont des analyses et des analyseurs), ses remplacements par ingénierie sociale, ses marketings, etc. Un très vieux conatus, socio-logique : famille d’instituteurs. Et le véhicule, le moteur ( ses cambouis partout) : le langage, les langues des cambouis...

0

Erving Goffman – l’interactionnel. 1970s

Tiens, Goffman, dont je suis curieuse depuis longtemps, référence épisodique dans la sociologie francophone, et alors dans le discours d’actualité. Et curiosité, plus ciblée, des modes du petit – modes d’analyse des effets/procédés intimes de socialité – qu’il propose. Quelque chose comme un plan de focale intermédiaire, trouvé entre, l’individu et le collectif – l’une de mes préoccupations conatus. Méthodologie « naturaliste », « éthologique », sur le social ; interaction symbolique (modèle proposé par GH Mead, je découvre) – contra...

0

Barthes sur la langue donc le pouvoir

Extraordinaire expérience, attendue mais dans ces dimensions ?!, de la relecture de la Leçon de Barthes, donnée en 1977. Crâne ! Tout tournant autour d’un thème du rapport entre langue, ou langage, ou discours, ou sémiologie (les flottements sont parfois reconnus et tracés, comme des propositions provocantes – « Je crois en effet aujourd’hui que, sous la pertinence qui est ici choisie, langue et discours sont indivis, car ils glissent selon le même axe de pouvoir », p. 30 –...

0

Emic, etic, et une linguistique de l’anthropologique

J’avais oublié ça : que le couple emic – etic en anthropologie, et de là en sciences sociales, outre l’anglicisme, provient de la linguistique. Américaine, années 40 ou 50 je crois, Pike ?, mais en tout cas sur la base de phonémique / phonétique. Qui relève donc plus de l’épistémologie que de l’axiologique, morale de l’observateur. Intéressant de retrouver une généalogie linguistique dans ces sondages de conscience des sciences sociales. Voir leurs circulations dans leur milieu francophone aussi. Ici Hamit...

0

Cracking Meillet : de linguistique à anthropologie

At last it’s sinking in a little : c’est la table des matières de cet étrange volume, Linguistique historique et linguistique générale (1921). Ordonnancement non chronologique, problématique donc, et j’ai enfin décrypté l’évidence : le passage est nettement de la grammaire comparée comme passée à la linguistique historique oui à la générale, avec ensuite tous les développements et « conséquences » vers une anthropologie du langage, soigneuse, précautionneuse, évitant les inflammations de Max Müller dans les années 1850, explicitement. Avec...

0

Sociologique de Meillet – Saussure sans classes

Le mot concept de Meillet dans « Comment les mots changent de sens » est groupe : groupe particulier, qui pratique une « langue particulière », avec son « autonomie ». Très singulier par rapport à Saussure. Qui pense en termes de peuples quand même, encore ?. Même dans la théorisation de l’intercourse, où il isole bien l’action de clercs portant leur propre culture et en chargeant la légende qui leur passe entre les langues. Ici on est sur la...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search