Étiqueté : linguistique

0

Cracking Meillet : de linguistique à anthropologie

At last it’s sinking in a little : c’est la table des matières de cet étrange volume, Linguistique historique et linguistique générale (1921). Ordonnancement non chronologique, problématique donc, et j’ai enfin décrypté l’évidence : le passage est nettement de la grammaire comparée comme passée à la linguistique historique oui à la générale, avec ensuite tous les développements et « conséquences » vers une anthropologie du langage, soigneuse, précautionneuse, évitant les inflammations de Max Müller dans les années 1850, explicitement. Avec...

0

Sociologique de Meillet – Saussure sans classes

Le mot concept de Meillet dans « Comment les mots changent de sens » est groupe : groupe particulier, qui pratique une « langue particulière », avec son « autonomie ». Très singulier par rapport à Saussure. Qui pense en termes de peuples quand même, encore ?. Même dans la théorisation de l’intercourse, où il isole bien l’action de clercs portant leur propre culture et en chargeant la légende qui leur passe entre les langues. Ici on est sur la...

0

Meillet situe Saussure

Quand Saussure se met aux Légendes, de même qu’aux Anagrammes et aux cours de linguistique générale, à contre cœur et après latence ( ayant quitté Paris), Meillet en est déjà aux classes sociales, groupes, changements sociaux imprimés dans les « langues communes ». Qui ne sont plus des nationalités, mais des groupes, professions, genres même (esclave et maître, devant les mots du müssen, 245 – ici Schuschardt). Et déjà dans une interaction avec la sociologie, « études sociologiques », «...

0

Meillet et Benveniste : sémantique sociale

Très clairement, le découlé de Meillet à Benveniste, dans un texte précoce, 1905-1906, donné dans l’Année sociologique d’ailleurs, « Comment les mots changent de sens ». On est déjà dans le Vocabulaire des institutions IE : « l’action des causes sociales » (233), « la structure sociale ayant changé, la famille patriarcale indo-européenne ayant disparu », 241, « les développements de sens reflètent l’organisation sociale, l’organisation domestique », 243. 242 : « c’est ainsi que la variation de sens de beaucoup...

0

Antoine Meillet – linguistique science sociale

Bon correctif, bonne mesure, de découvrir Meillet dans ses termes, ou dans  sa situation dans la formation de la linguistique. On y rabat un peu sur l’originalité de Saussure, il y a donc des consensus et bons sens théoriques d’époque, et des buzz words (car les générations se succèdent très vite et les modernistes sont déjà rangés pour passer les Victoriens et Edouardiens au passé). Meillet a déjà passé dans Durkheim, (extériorité et coercition des faits sociaux sur l’individu) quand...

0

Agenda – projet pour IUF ?

Peut-être, est-ce que, : . Saussure et peuples . épopée, Parry et Meillet – avec CT, P3. Auquel, en anglophonie, il faudrait voir à ajouter TS Eliot, “Tradition and the individual talent”, which also means the whole specter of Modernism and linguistics and the venerable philology, from Wolf on according to Parry. Et alors Frazer. Duh : Joyce. Wow that’s a tall order. That’s were it’s at. A Modernist turn in the epic, and it’s rhapsodic making. And the contemporary...

0

Mauss incertain – les implications du social

Il y a contradictions et ambiguïtés chez Mauss sur la nation – soulignées, just a little apologetically, par Terrien et Fournier. Comme si le modèle durkheimien et le modèle socialiste n’avaient pas encore finit de calculer leurs implications sur la critique de la science politique, de la philosophie (politique), et autres discours dominants auxquels couper la parole au tournant du 20e siècle.  Le social, comme concept-coupe dans les discours nationalistes, libéraux-capitalistes, colonialistes, historicistes, géopolitiques, du 19e. Un modernisme de la...

0

Mauss sur nation et nationalité

Mauss sur la nation (« adhésion consciente », processus d’intégration, sécularisation, nationalisation et par conséquence démocratisation) et sur la nationalité (« fétichisme national », « de sa littérature, de sa plastique, de sa science, de sa technique, de sa morale, de sa tradition, de son caractère en un mot », cité p. 32.) A situer donc entre le débat 19e sur le caractère national (dont Humboldt, libéral devant qui, ligne Fichte ? Long débat, long cours de ce terme, orientant,...

0

Marcel Mauss – sociologie et psychologie

Début dans Mauss sur la nation – « ou le sens du social », édition de Jean Terrier et Marcel Fournier, dans le cadre d’une ambitieuse « série Mauss » de Florence Weber aux PUF, 2013/2018. Il s’agit du rapport entre sociologie et psychologie qui m’importe et me titille – depuis Benveniste et Meschonnic, et les limites de la poétique sur le rapport qu’elle permet précisément de problématiser, avec foi, quant au carrefour du sujet transsujet. Ce fil depuis Saussure,...

0

Zones cambouis, francophonies – décompléter « le pouvoir »

Suites impliquées de la réflexion sur les francophonies (comme proposition alternative et corrective à la notion, l’idéologème, de la Francophonie), colloque du 29 mars DILTEC – . que les zones « cambouis » – celles du ELT, FLE, didactiques ; celles d’une pédagogie de la situation des étudiants étrangers ; celles d’un Paris 8 de Guy Berger – sont non pas seulement des zones à éclairer et à intégrer dans l’étude du pouvoir. Mais des pôles impratiqués, depuis lesquels faire autre...

0

Milman Parry entre les langues scientifiques

Satisfaction de me mettre à travailler sur Milman Parry : thèses françaises sur Homère et l’épique, Classics et philologie disciplines intereuropéennes,  français et anglais sur le grec, et enfin les premiers scientifiques américains du langage, encore ceux qui cherchent leur formation dans l’Europe des sciences philologiques, linguistiques, et orientalistes. Parry et Meillet, moins directement qu’avec non pas l’intitial Victor Bérard mais Aimé Puech, avec accompagnement de M. Croiset et donc Meillet comme « primarily a linguist » (xxiii, The Making...

0

Épopée – poétique du culturel

Ce que je cherche avec l’épopée : concevoir une poétique du culturel. Distincte des anthropologies, ethnologies, romantisme et folklorisme, cultural studies ensuite, amonts orientalistes, etc. À distinguer sans doute aussi, précisément, des linguistiques et des philologies avant elles. C’est toute la question de Saussure dans les légendes.

0

The fruits of polemics – Quirk, Kachru, Singh

The critical thrill of learning from plunging into a debate. The grey literature of debates,  polemics, responses. Here Prendergast – why how ? – entrepreneur of a debte on « Views on englishes », 1998, ie at the end of what seems to be a 1990s decade of world englishes as emergent theme in linguistics and sociolinguistics. What you learn from those edges. Once you have familiarised yourself with the genre – my initiation with Wyndham Lewis was a salutary...

0

Peuple et -phonie – on englishes

Ping, morning clarity, while sitting down to Kachru et al. Encore je retrouve sous la langue “peuple” et le désir, freiné par prudence mais insistant as working term et qualité de l’intuition à écouter, de toucher ce que je sens autour de “peuple”. Quelque chose de la libération propre au langage, et la possibilité, l’utopie ?, d’un social vivable. Mais ping, avec Kachru, Mufwene, Trudgill, Todd, Singh (“Views on englishes”, ed. David Prendergast, 1998) : il s’agit des phonies. Avec...

0

Braj Kachru – World Englishes are fun

At last, broaching this. Major hill to climb up and see out on the landscape from. Pleasure of getting back to English, to language and a language. And to mettre mon nez dans les discours, les pratiques, les coulisses, les fabrications toujours. Les « cultures du langage » – je vais retenir ça de JL Chiss. Rigolo de voir se découvrir ce petit monde de discours (à grandes enjambées mondiales, en thème comme en pratiques associatives savantes et autres braindrain),...