Étiqueté : littératures monde musulman

0

Énoncés musulmans : étudiants des Littératures du monde musulman

Deux travaux so far sur les Versets sataniques, un sur les femmes. . ‘Musulmans exagérés’ . ‘une catégorie faussement rigoureuse de musulmans’ . ‘Lorsqu’on entend vaguement parler de notion de littérature du monde musulman, cela laisse penser a priori à la littérature de textes religieux avec une approche sérieuse , restreinte et assez fermée plutôt conservatrice abordant des sujets strictes . Grâce au bon nombres de textes que nous avons étudiés en classe avec différents poètes (et) auteurs ces derniers...

0

Le Passé simple, Driss Chraïbi

1954. Puis Succession ouverte. « Théocratie » / « Liberté, égalité, fraternité », mis en récit par l’épisode du bac, sujet du bac, Joseph Kessel « bouovizour ».

0

Littératures du monde musulman, suite, ex post

Nota : les étudiants ont très largement répondu de manière clairement identificatoire / subjectivante – s’y sont retrouvés – avec les extraits d’Abduh. Une claire spécificité à l’intérieur d’un corpus varié. Une autre question à poser à ceux qui viendront ce jeudi pour un debriefing informel, pour le plaisir. La première qui m’intéresse étant leur propos sur le point de départ de leur engagement dans le cours, première remarque à émerger des débats au cours du semestre : l’étonnement de...

0

Actes/carrefours énonciatifs dans « islam »

Points critiques, points de conversion, par l’islam ou par la religion : . la conversion comme invention birfucatoire de libérations : shudras indiens (modèle Kabir et Kabir Panth), Afro-américains (dont prisons, cf R Dannin dans Making Muslim Space) …  – placer ici, aussi, les convertis européens attirés aux jihad, . la réforme, le changement social et ses pensées – placer ici la ligne fondamentaliste qui amène aussi bien Abduh que Qutb (le tournant ici est WW1) – prototypiquement aussi, l’invention...

0

Littératures du MM, the week

Petit bougé parmi ceux que je guette pour cette semaine, qui conclura le cours : il faut commencer par – la fin d’un cours est bien ça, savoir comment il faudrait commencer, trouver l’entrée, l’entame, et pourtant jamais reproductible parce qu’un cours est avant tout un groupe (ou au mieux collectif) énonciatif. il faut commencer, donc, par : la question de l’adresse d’un tel cours. Ce qu’il fait reprendre avec une précision spéciale la question structurelle : qui sont les...

0

Littératures du monde musulman : a crunch week

Voilà, j’ai la semaine pour laisser mûrir ce qui peut se construire de la question du blasphème, prise de front avec les Versets sataniques, dans le cours sur les littératures du monde musulman à Paris 8. Comprendre ce qui s’est passé dans la chaleur de la discussion en cours, dont ma propre pression, vers quelque chose que je ne comprends pas, ne localise pas entièrement. Comprendre comment transformer, problématiser, les termes du débat pour y illustrer les outils de la...

0

« Littératures du monde musulman » : a posteriori

Enfin je commence à voir ce que j’ai proposé en cours, avec « Littératures du monde musulman » ; il a fallu tout le parcours pour en entendre les premières résonances, soit : contextualisation suffisante permettant appréciation de valeur. Les préjugés, assumptions, qui deviennent visibles. (Les félicités aussi, nota.) Le centre de gravité vers le persan, la centralité automatique, pour autant, du cadre arabe (aucune place pratiquement pour le Maghreb non arabe, auquel les étudiants de Paris 8 répondent souvent...

0

« Littératures du monde musulman » – essai

Cours « Littératures du monde musulman » (Paris 8, littérature comparée, licence) : textes étudiés Eléments de chronologie – histoire du monde musulman Table des matières de la section « Islam », éditée par J. Damenn McAuliffe, Norton Anthology of World Religions (2015) Abou Nowas (8/9e siècles, Baghdad) : « Epigramme » et « L’amante maternelle » (trad. de l’arabe par René R. Khawam. Ghazals : Hafez (14e siècle, Perse), Mir (18e siècle, Inde moghole), Muhammad Iqbal (19/20e siècle, Inde puis Pakistan), Faiz Ahmed Faiz (20e siècle, Pakistan) Kabir, Iqbal, l’interculturalité...

0

Post-orientalisme – enseigner et apprendre

Très intéressée par le, et très attentive au, décalage dans la position de parole (position du maître) que me fait prendre nécessairement le cours sur les « Littératures du monde musulman » auquel je m’essaie ce semestre. Parler depuis un apprentissage et un balbutiement, plus que jamais, et avec toute l’utilité d’un surmoi social incarné : le chez culturel sera celui des étudiants (et celui que je partage avec les étudiants en société française postcoloniale), auprès desquels j’ai déjà appris, de multiples signaux...