Étiqueté : mondial

0

TS in contexts of DH

Note après table ronde au colloque EAST4 : East Asia Translation Studies de la semaine dernière, Université Paris Cité (ex 7), Florence Zhang aux manettes, et Cécile Sakai pour la table ronde en particulier : en effet, air du temps, faveur institutionnelle, et inscriptions matérielles des plateaux “postcolonial” et “mondialisation” dans les traductologies, mais où voir les traces éventuelles d’intersections possibles entre Translation studies et Digital Humanities ? On pose le pied sur une ligne de fracture peut-être, simplement :...

0

Numérique et traduction : objet obligé

A la faveur de la 4th East Asian Translation Studies Conference, programmée à Paris 7 à la fin du mois : apparaît à saisir, ligne de mire nette vers laquelle il y a en effet à se tourner, objet tout donné pour moi : les thèses et idéologies actuelles sur le rapport entre numérique et traduction, dans l’horizon de la mondialisation. Après théories, histoires et pratiques la premier année 2014, après interrogation de la notion de “East Asia” (langue véhiculaire...

0

Grève dans la fonction publique de la souveraineté

Gradations toujours étonnantes et immédiatement reconnues comme logiques et TINA : grève des diplomates français, maintenant. Mediapart,et Mediapart 2 Le Monde dit : première fois depuis 20 ans. Voir l’épisode précédent, et mesurer les évolutions. Les tropes sont là, dans l’énonciation des causes et motivations, dans la sociologie, dans les moyens de protestation. Zone critique de la nation et des modalités de l’international avec la mondialisation, évidemment. Moment de la guerre en Ukraine, et des repositionnements rapides de tout le...

0

Mesure États du numérique – politique des savoirs, NPE en Inde

Texte clé, qui fait venir en sillage d’autres études contemporaines, alors que l’Inde examine un projet de loi NEP, New National Éducation Policy : Rohan D’Souza, qui travaille depuis l’université de Kyoto : “Coming Disruption in Higher Education in India” – 🔍 Travailler sur Global DH, et sur le Global South, c’est aller voir dans ces courroies du néolibéralisme de l’Inde émergée, et celle de Modi. Dans une histoire longue, et portée à une dimension moderne et brûlante par le...

0

Seniority – histoire des savoirs, ici

Ce serait, ce sera (quel futur conditionnel ?) intéressant de retracer, rassembler pour en compter la succession chronologique et en lire les sémantiques historiques, les objets et références, ensembles bibliographiques, que j’aurai travaillés en d’ores et déjà 36 ans de lecture écriture enseignement. — L’enseignement, décisif dans ces évolutions et formations, thankfully. Perception de l’histoire du contexte, université française et changements sociaux et culturels dans l’histoire ; mais aussi situation d’une individue dans, placée dans une position d’acteur culturel et...

0

Bribes et trait – exploring DH

Beaucoup de flou, flottement, désir et savoir diffus – un aspect de la fatigue professionnelle, qui tourne vers des envies de développements légers, locaux, aphoristiques peut-être (si tant est que c’est ce qui sortirait d’un refus de la couverture, bibliographique, de contextualisation), poétiques (ne pas expliquer, s’expliquer, nécessité propre). Bribes, entre autres : sur la motivation de ce chantier infini sur les humanités numériques – “les humanités du numérique” finalement tracé, tout récemment, comme proposition pour le séminaire de l’an...

0

Culturalisation – *nouveaux* statuts & fonctions du culturel

Sociétal vs social – propos, argument, de diverses discussions de l’état de la gauche (F Culture, dossier Diplo janvier 2022. Vers la notion d’une culturalisation, culture wars le coup stratégique de la révolution droitière néolibérale, et depuis, suivre ? Il faut reprendre le cadre gramscien et voir comment, traduit au fil des décennies récentes, il donne à comprendre. Hégémonie, dans un espace politique “de la connaissance”, de l’information et la communication, de la tertiarisation médiatisation etc. Question sociale question raciale,...

0

Humanist takes on planet – Chakrabarty

How a humanist – he insists on the qualification – deals with, articulates with, CC and its own generic discursive formations. Look at The Climate of History this way. He philosophises. In the phenomenological line – Heidegger Arendt Jaspers Gadamer (should late-Adorno be included here exactly?), Schmitt another extension.* Recourse, quite flat, to the language of ESS (Earth System Science – an interdisciplinary array from geology to –) – with now and again a discrete evocation of its function as...

0

Les suites du mondial postcolonial : Mbembe, Baucom, Chakrabarty, anthropocène

Spivak avait posé “planetary” depuis longtemps – devant le rapide prolongement du postcolonial dans les formes de la mondialisation. Du postcolonial au mondial. Époque de la World Lirerature, et de la Littérature comparée – nouvelles vocations. ELB m’a remis entre les mains le nouveau Dipesh Chakrabarty, The Climate of History in a Planetary Age (2021, U of Chicago P) – je commence par ses Acknowledgments pour situer, prendre le cours de la conversation. Australie, et nouvelle articulation, formation projection vers,...

0

Décoloniser les humanités numériques

J’en arrive là. Je peux s’il faut l’appeler de manière moins grossière ou in your face. Et éviter alors de glisser dans l’ornière de l’audibilité actuelle – champ magnétique des “observatoires” de la réaction – cf 🔍 . Où on doit porter le pesant amalgame entre Decolonizing the Mind (situation discursive et conceptuelle de Ngugi 1986), postcolonial, et décolonial. – La lecture de l’étude sociologique de Laurent Afresne sur la réception de De Sousa Santos (Zilsel 2021/2) est à faire,...

0

Du mondial à l’humain : parcours

Tiens, un profil de suite se révèle à l’instant (et comme déjà répété, installé, intégré) : cessant le travail sur le mondial, avec la curiosité de la combinaison particulière que forme l’idée du « culture numérique », un objet semble se distinguer, qui se met en effet en série, homogène par un biais qu’il reste justement à identifier : l’humain. De l’anthropocène, du transhumanisme, « humanités » numériques avant tout, « retour des humanités » (j’avais déjà tiqué à l’époque),...

0

Fourmis de l’analogie : Covid life

Information, analyse, réactions, nouveaux culturèmes, internationaux. Nouveaux rapports internationaux, d’ailleurs. Leadership de la Chine et modèle de la Corée. Tous par fourmillement du travail sémantique-culturel d’analogie. Avec les séquences passées (des étapes de paupérisation de l’hôpital dans la dernière décennie aux temps de Décameron). Avec les enjeux du temps : mondialisation devant climat et biodiversité, avec l’état des inégalités sanitaires et des migrations hors parapluie (si tant est) d’État, et des conflits (Syrie ! Yémen !…), disaster capitalism (N Klein)…...

0

Frontières : fabrique, et sollicitation actuelle

On reparle des frontières, de l’Europe en particulier, ces jours de pandémie (ou activation, instanciation, du mondial, sous un nouveau mode exploratoire). Une remarque glanée au hasard des flots de la radio, citation d’un penseur actuel : que les frontières actuelles de l’Europe sont des lignes de front qui ont été pacifiées. Très éclairant, très belle remise en perspective du résultat historique ; ce temps écrasé visible aujourd’hui, et radiographiable dans ses couches constitutives. Tout à fait évidemment : les clivages...

0

Questions nouvelles : humanités, 2020

Comme les questions tournent. Soudain. Comment cette sensation ? Cette certitude, sa netteté, même encore tout en tâtonnement, et il s’agit de comprendre, écouter, suivre, ce qui s’est passé, faire sens du nouvel horizon. Il faudrait même regarder à partir de quand cette sensation s’est introduite. J’y travaille, en écho avec ELB, depuis invitation au séminaire FK et ALF au CiPh. Reprendre par ici. Je le remarque fortement en reprenant le début d’un cours de licence sur les littératures du...

0

Quoi – de la culturalité du pouvoir ?

J’aimerais bien savoir, tiens. Cette intuition, ou forme qui se présente à ma faim d’imagination : que la « culturalité du pouvoir » (tiens, je remarque que vient également sous la plume un assemblage de mots dont il faut comprendre en fait la différence : culturalité du politique), que je retiens de la pensée postcolonial en particulier mais aussi de tout le mouvement réactif de l’academic pride des « humanités » (mot de la mondialisation, tiens ; anglicisme de combat, déjà...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search