Étiqueté : nation

0

Mauss sur nation et nationalité

Mauss sur la nation (« adhésion consciente », processus d’intégration, sécularisation, nationalisation et par conséquence démocratisation) et sur la nationalité (« fétichisme national », « de sa littérature, de sa plastique, de sa science, de sa technique, de sa morale, de sa tradition, de son caractère en un mot », cité p. 32.) A situer donc entre le débat 19e sur le caractère national (dont Humboldt, libéral devant qui, ligne Fichte ? Long débat, long cours de ce terme, orientant,...

0

Mauss : la nation donc l’international(isme)

Tiens, is there a connection here? Entre chercher les articulations entre sociologie et psychologie, pour cerner « le sens du social » (p. 9, cité de Mauss même), et aboutir . à la nation pensée en série avec le socialisme, la nationalisation, la critique du bolchévisme, . et enfin, même série, avec l’international et l’internationalisme, et/ou « l’intersocial ». « Le milieu de milieux », les niveaux articulés qui forment un « système intersocial de systèmes sociaux » (cité p....

0

Marcel Mauss – sociologie et psychologie

Début dans Mauss sur la nation – « ou le sens du social », édition de Jean Terrier et Marcel Fournier, dans le cadre d’une ambitieuse « série Mauss » de Florence Weber aux PUF, 2013/2018. Il s’agit du rapport entre sociologie et psychologie qui m’importe et me titille – depuis Benveniste et Meschonnic, et les limites de la poétique sur le rapport qu’elle permet précisément de problématiser, avec foi, quant au carrefour du sujet transsujet. Ce fil depuis Saussure,...

0

Amsterdam – visiter le pouvoir

Retour de quelques jours à Amsterdam, très accueillant et sympathique. Atmosphère de culture protestante et libérale contemporaine. Plus le folklore Amsterdam drogue et sexe, une couche bonne enfant donnée à voir pour le récit aux visiteurs. Journée au Rijksmuseum hier, avec les confirmations nettes, plutôt à partir du 18e, de l’imagination nationale bien à dimension mondiale (par connexions commerciales, routes) et coloniale. Autres inscriptions dans les toponymes de la ville vers les quartiers de l’est. La question est : où...

0

Linguistes et géopolitique – 1895, 1915

Assez étonnant de voir les linguistes passer au commentaire politique. Renan (1888), Bréal (1895) et Meillet (1915), ici, rassemblés par le volume Lambert-Lucas de circonstance (2009). Bréal évoqué l’antisémitisme au moins (69), et se plaint de la dominance du « principe des nationalités » dont il date l’emergence à 1848 – au nom de l’humanité, de la liberté et du progrès ; contre tous les naturalismes linguistiques. C’est 1895. Meillet écrit en 1915 et il s’agit de « l’hégémonie allemande...

0

Pakistan, politique et religion

The Struggle for Pakistan, Ayesha Jalal, exactement l’espace d’observation pour les variations du rapport politique/religieux, et la variation de l’Islam même sur le territoire indien puis indo-pakistanais. Communalism and politics, or political interests; the contradiction of community and territory (Jalal’s main thesis). J’essaie d’apprendre comme projeter l’attention à ça. Prendre les gestes, intégrer les mouvements historiques structurants. Bien noter que le nationalisme pakistanais est comparable historiquement au sionisme, 1947, 1948, pour ce qui est de la conjoncture internationale. Etonnant, et...

0

La démocratie, les démocraties, la politique étrangère

C’est tellement une évidence qu’elle est difficile à saisir et cerner : qu’il n’y a pas la démocratie mais les démocraties – et justement la coexistence et l’interaction avec les territoires qui restent dans d’autres régimes de souveraineté et ceux qui deviennent des potentiels de colonies pour lesdites démocraties. Elias y revient 154 : en soulignant la distinction entre les “great secular social beliefs of the 19th and 20th century societies … such as conservatism, communism, liberalism and socialism” (nice...

0

Nation à l’Etat – Norbert Elias sur la sociogénèse du nationalisme

Elias, toujours impressionnant, sa “Digression sur le nationalisme” dans The  Germans. La double discipline, d’historiciser et de socialiser (passer par l’étude des classes dans leur processus de sociogénèse), toujours au travail, et passant de question à question (un peu dans un désordre essayistique tout de même), corrigeant les vues, discutant les prises de l’histoire des idées, de la philosophie, de l’historiographie, de “l’histoire politique”, de l’économisme marxiste… Autour de nationalisme, par touches, par rappel de séquences dans le “changement des...

0

Nation et peuple, contd.

Rappel : que le nationalisme \ le sentiment national (“national pride” et ce qu’Elias regarde ici) est indissociable de la démocratie libérale, et de la souveraineté du peuple. C’est-à-dire que l’international dans l’époque des démocratisations reste associé, par contraste, avec “the international culture of the nobles” (Elias, 18). Histoire des valeurs de l’international, de ce cosmopolitisme (dans l’est limites de l’Europe) à l’internationalisme, en démocratisation beyond liberalisme etc. Ces variations. Il faut vraiment replonger dans ce qui fait pivot avec...

0

Usages de l’islam, après 1950

Ici les questions sont tressées très serré. Arkoun dans les dernières pages de La Pensée arabe, sur l’absence – sa thèse et partant son projet – d’une pensée islamique contemporaine, recherche théologique nécessaire, appelée par la situation des pays arabes depuis 1950. Et les besoins politiques, nationaux et sociaux – et économiques, et décolonisateurs. Le point de regard ici est obligé de porter vers les usages politiques de l’islam, à la fois dans le projet de libération nationale/décolonisation, et dans...

0

Steinhal contra Renan, 1860 – et Nibelungen & Homère

Renan devant Saussure en 1883. Mais déjà devant Steinhal, au début de la Völkerpsychologie : recension des Nouvelles  considérations sur le caractère général de peuples sémitiques, et en particulier leur tendance au monothéisme, dans ZfVS vol. 1, 1860.     Et : Steinhal et la méthodologie de la variante et de la circulation, pour l’étude des « forme poétiques populaires, collectives » (107, C Trautmann-Weller), et la visée de « description d’un ‘esprit collectif’ (Gesamtgeist) ». C’est dès 1860, et construit en...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search