Étiqueté : numérique

0

Culture numérique : espaces discursifs

Michel Desmurget, La Fabrique du crétin digital, 2019 également (et Prix Femina de l’essai) : j’ai commencé par me demander pourquoi cette dépense polémique, avec son mode assez grossier. Et me rends rapidement au projet : car il part sur une lecture systématique de discours, dont j’avais mal la culture (elle a cours en France, et dans l’espace ouvert du “débat public” si difficile à habiter) et qui est important à situer. Petite Poucette ; certaines voix pédago pour le numérique à...

0

Agenda : rapide tour, automne 2022

Combien je me rends mieux compte, 30 years into it as noted, que les objets sont historiques et changeants, mobilités diverses et stratifiées : “urgences” médiatiques, “problèmes sociaux”, mots d’ordre disciplinaires, pressions culturelles de plus long terme, conditions matérielles, bien évidemment, de génération des problèmes scientifiques (Merton ici). Le travail critique, je me rends mieux compte, a à se relier à, se placer devant (lire, faire contexte), ces temporalité, en choisissant ses rythmes, le choix est stratégique. Et scientifique. “Actualité...

0

Devenirs du langage : national à numérique

Combien la centralité du langage, dans la reconstruction culturelle d’après-guerre, dépend des nécessités reconstructives en effet mais aussi des exigences matérielles de la guerre-froide. Il faudra voir aussi comment ces dynamiques s’expriment sans doute aussi dans les versants décolonisation de la même période. Générations du langage. Qui n’est plus – la démarque est justement lisible, donnée historiquement – la ligne d’enjeux du langage du temps philologique qui atteint point d’orgue avec Saussure (disons – ici évidemment mon point de vue...

0

IA artiste

Vu hier pour la première fois (ce qui ne veut pas dire que d’autres ne me soient pas passées sous les yeux, sans être notées) une œuvre IA dans une expo d’histoire de l’art : Histoire de la nature morte, au Louvre (Laurence Bertrand Dorléac commissaire). Maintenant introduite, installée, intégrée dans l’histoire de l’art même – c’est dire. J’en suis les montées en culture par le fil des nouvelles et enthousiasmes de Lev Manovich sur Instagram et FBook.

0

Les boîtes noires – subjectivités néolibérales

A l’abord de la rentrée, et il faut dire, devant le léger malaise à l’idée de motiver un cours d’anglicistes de L3 autour de Joyce Woolf et Eliot : j’en reviens aux subjectivités néolibérales, sculptées par la précarité de l’emploi, la désagrégation des institutions du public, et le principe général de la boîte noire. Information au lieu du savoir, communication au lieu de la transmission, électrisation. Désappropriation de tous bords. L’un des repères que je garde, d’un auteur que j’aurais...

0

2015, 2016 : de quoi le temps ?

Il semble y a voir une ponctuation, sur divers plans, autour de 2015 et 2016. Je lis ce matin dans IA et AB, Liberté universitaire et justice sociale, le rappel de ces deux publications, The Rise of Victimhood Culture (Campbell & Manning) et Coddling (Haidt & Lukianoff). Subjectivités néolibérales. Je note depuis un bon moment l’inflexion dans le discours des Digital Humanities, indexée aux nouvelles formes technologiques et tech-industrielles, vers Elon Musk, Meta, TikTok. Revoir exactement les termes. Changement du...

0

Agenda – des devenirs du langage, été 2022 📌

digital humanities, the “debates”, the nexus of discourse, the collective, dissensual and dominant saisies of contemporary cultural stakes. How shaped, problematised, thematised, mots d’ordre, institutionalisations, incarnations in actors and actions and representations. In different language games, some mutually décomplétant. > DH as expression (specialised, localised, but also cristallised, at the focal point of academia) of neoliberal : globalization. Ce qui poursuit le fil comparatiste, poétique de l’étranger dans ses décennies successives de contexte, actualisation, horizons matériels recherche-création : et les évolutions de...

0

AI : genealogies of

Méthode critique de Kate Crawford : “excavating AI” (title, 257), “research an archive” (181). Annotations, collection, labels. She says “genealogies” somewhere – concerning how data training sets are reused, hypotexts, by different projects (and in contest settings, curiously, a from in this tech history) and in cases different generations of. Also why, or how, history of science and history of tech are so relevant. They too, predating in their epistemology the new objects of contemporary tech, and thereby avoiding the...

0

Anthropology of AI – “digital culture”, problem interface

A point of interest, which resurfaces regularly : anthropology, as angle to discuss, question, décompléter, AI and digital culture myths. In its core capacity as critical tradition on both human sociality and cultural diversity – or, diversity as culture. Here Paul Ekman‘s classic and grounding, matriciel work on coding and measuring facial expressions (structurally claimed as universal, biological – produced for ARPA initially and later used and patronized by various security agencies and the automation of deception detection for post...

0

AI : cartographie des problèmes

Points à retenir de l’Atlas of AI de Kate Crawford (Yale, 2021) : . les corpus et data training sets forment bien sûr des “généalogies“. Sont des archives, étudiables selon des catégories déjà travaillées. Et les productions contiennent des classiques. Archives, collections, data sets. “Benchmarks”, et “training sets“, dont pratiqués en “compétitions” entre systèmes d’AI, et leurs “performances”. Il y a – il n’y a que – des corpus de datasets, dont certains sont des classiques et des matrices. WordNet (base...

0

Numérique et traduction : objet obligé

A la faveur de la 4th East Asian Translation Studies Conference, programmée à Paris 7 à la fin du mois : apparaît à saisir, ligne de mire nette vers laquelle il y a en effet à se tourner, objet tout donné pour moi : les thèses et idéologies actuelles sur le rapport entre numérique et traduction, dans l’horizon de la mondialisation. Après théories, histoires et pratiques la premier année 2014, après interrogation de la notion de “East Asia” (langue véhiculaire...

0

Archéologie de la littérature – remédiation en âge numérique

Une archéologie de la littérature est à (re)faire, dans le contexte de la tâche culturelle globale d’élucider les enjeux de la mutation numérique. Oui l’archéologie des médias, nouvel intérêt sur, retard mais pertinence français/e, très éclairante, méthodologique très saine et recompositrice – hygiène devant présentisme et technicisme. Histoire des sciences, histoire des techniques, histoire culturelle matérielle. Mais un travail de reprise archéologique profonde des repères pour penser et placer historiquement la formation culturelle “littérature” (“Devenir des lettres“, toujours : se...

0

Ethnographie, philosophie – affect universitaire, et B Stiegler

Il faut beaucoup aimer la réalité (let’s just let the term stand for this). Prise ethnographique, qui soulève les récits et les représentations illusoires, avec ces instants de retouche, respiration, embrassade de l’histoire, toujours exultante. Un recueil dans. Ces décrochages, apprentissages, peuvent s’amenuiser, se miniaturiser, leurs effets érotiques s’amaigrir, aussi. En ambiance de lutte. Libido sciendi précieuse et fragile. Minima scienta. Mais aussi le savoir comme pratique éthique de base – sublimation ordinaire, “curiosité”, désir même. * Je termine B....

0

Culture – milieu sémantique, scientifique

Intérêt autour du terme “culture” ces temps-ci : il me semble que c’est une formation de compromis, confortable & comforting actuellement, qui a renégocié, très certainement temporairement, fragilement, un rapport au travail théorique, philologie du social, réapproprié, détoxifié. Qui englobe le plaisir retrouvé (ou neuf, remotivé par un âge culturel toujours nouveau, accru et complexifié, 57 ans) des visites aux expositions (les acteurs de Paris en fraîcheur en ce moment, je pense à un post Covid), des livres de photo, des...

0

Numérique et écriture, à partir de technique et culture : Stiegler

Stiegler, dont il faut apprendre à situer, et mettre dans un côté de l’oreille lectrice, la rhétorique narcissique d’une part et dramatique d’une même-autre – le genre de États de choc le permet, essai, invocation, manifeste, et écrit de chef d’école, Epineuil et Ars Industrialis constamment évoqués, la parole est explicitement en ce nom : une proposition, la seule que j’ai trouvée composée exactement sur l’articulation nécessaire, entre la technique et la culture (en développant Simondon vers la philosophie générale...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search