Étiqueté : OTSOG

0

Bêtises en traduction – et piège de la langue

Apprentissages de la traduction – j’y observe, très modestement, car j’ânonne en praticienne, débutante, amateure. Je mesure avec attention le décalage des plans entre pratique et théorisation des enjeux, où je m’active depuis longtemps et ai accumulé un champ de dialogue, paysage des questions où je sais pick my way. J’aime beaucoup cette infans, dans les butées de mes langues, avec les raideurs et impasses et déserts de ressources, expérience d’impuissance ou d’océan devant les fluidités, les éthers continus, immenses...

0

Merton sur l’autonomie de la science – 17e s.

Merton sur l’histoire de l’autonomisation de la science comme sphère sociale, Science in Seventeenth Century England. Discute de la limite qu’impose à la science l’ “utilitarisme” extrémiste, et rappelle, en un de ses européanismes (et folklore partagé de la culture érudite) : Was this not the source of that possibly apocryphal toast at a dinner for sciences in Cambridge: “To pure mathematics, and may it never be of any use to anybody” (231).

0

Greek and Natural philosophy, 1663

Ancients, Moderns, and again new cycles of it. Isaac Barrow, Prof of Greek at Cambridge, before 1663 : I sit alone as an Attic owl, who has been thrust out of the companionship of all other birds; while other classes in Natural Philosophy are full. (Merton Science in 17th Century England, 95.) … for, as is well known, in 1663, he left this chair to accept the newly-established Lucasian Professorship of Mathematics, in which he was Newton’s predecessor. (96)

0

Traduction : chemin de recherche

Traduction, long séjour en. Je découvre, toujours. Combien les coordonnées bougent, au gré de forces variées rencontrées (dont celles qui sont recherchées) dans le cours du temps de la traduction. Les événements : penser seulement à enquêter sur les traducteurs, puis (il y a eu un temps, unaccountable after the fact) à plonger dans leurs traductions, leurs faire. Sur les conditions d’édition. De réception ensuite, et au long cours, visible maintenant. Effets sociaux vus de loin et vus de près,...

0

Curtius donne : la pensée et le savoir

Savoir, et penser, “la bouche pleine” – J. Schlanger. (Autant, Talal Asad, qui fait faire à “tradition” – dans le sens de réalité culturelle articulée et active, sur la force du discours dans ses lignes historiques – un travail d’un type de pénétration politique tout différent, s’agissant d’une reculturalisation vigoureuse, nécessaire et nécessairement, de l’Islam.) Curtius dit : “humanistic tradition“, 593 (discussed when challenged by the Scholastic moderns, who are themselves later attacked by Roger Bacon for having shelved the...

0

Curtius : littérature, lettres, école – culture

Curtius parle d’ humanisme avec un naturel difficile à percer, dans les coordonnées de langage où je suis (moderne et sémiotique, ma sociologie et ma génération historique). Il faut le déroulé de ses 600 pages pour imbiber, laisser infuser, ces notions effacées et surtout floutées. Humanisme – terme utilisable pour les Romains, peut-être même Alexandrie?, comme pour les renaissants du XIIe siècle comme pour la Renaissance et, sliding smoothly ahead, le temps contemporain de rédaction – comme pour les donne...

0

Traducteurs – Zweig, Trask

J’écoute les traducteurs. Au travail. Dans le long fil, la qualité du soutien d’un ton, registre, plan de discours, tact. Serge Niémetz pour Le Monde d’hier de Zweig (s’inventer une telle voix d’époque !) ; Willard Trask pour Curtius, sur 600 p. de tel détail. Oreille double (et avec Curtius tant d’autres feuilletées justement, tout l’espace du passage, “transfer”, translatio au sens le plus vaste : monde antique méditerranéen à Moyen-Age européen) : “delight in discourse” certainly! Philologie même.

0

Curtius – connexions, insu

Thrilling with the excitement of discovering the reconnections Curtius works out, as I start the long haul of a way through every astonishing detail of a 600p. volume – European Literature and the Latin Middle Ages (1948, English transl. Willard R. Trask 1953). Lacunae simultaneously denounced and rémunérées. Félicité. Lui-même parle de ce travail comme répondant à un étonnement ou scandale d’insu, oublié, ignoré, d’une part, et comme un frayage méthodologique de l’Historismus. La question est celle de l’Europe. On est...

0

Traduire, tous les jours

Tous les jours, pratiquant la traduction, au ras, du bas, je parcours l’histoire de mon rapport avec l’autorité dans la langue, ma langue, (de roman familial),  mes sorties dans les langues étrangères. Tous les jours ces savoirs légers, insaisis, circulent – qu’il s’agit tellement peu de mots ; que des familles de notions sémantiques entières ont des histoires si hétérogènes dans les différentes langues ; que le rapport à la langue maternelle est chargé, d’obscurités et d’histoires sourdes, impensés rarement...

0

Bourdieu officialise Merton – enjeux de sociologie de la sociologie

LE texte qu’il fallait lire, pour observer le traitement de Merton par Bourdieu, à la date de 1975 en tout cas. Merton, pris dans la “triade capitoline” comme “conciliation” entre Parsons et Lazersfeld, en particulier, formulaïquement. “La spécificité du champ scientifique et les conditions sociales du progrès de la raison”. Temps de l’histoire – de la sociologie, parce qu’il traite de la scientificité de la sociologie (souci de Bourdieu, sous le trope terrible de l’objectivité) en soignant la construction cruciale...

0

Bourdieu, resitué par Merton

Les points sur les i, avec “La Spécificité du champ scientifique et les conditions sociales du progrès de la raison, 1975. (Dans Sociologie et sociétés, 7:1, Presses de l’université de Montréal, peut-être numéro intitulé “Science et structure sociale” ?) La lecture est étonnante, après long temps d’immersion dans le discours de Merton et la littérature critique sur lui et ses contextes. La proximité, les mêmes objets directement, et une intersection de bibliographie tout à fait marquante : il faudra y...

0

Parler le Merton – une poétique de la sociologie

D’autant que j’écoutais Arnaud Saint-Martin présenter le classique “STSS“, dans le cadre de la Petite bibliothèque des sciences sociales à la BNF, 2017, Sylvain Bourmeau à la barre. Univers de discours habité, familier, incorporé. Combien j’aime ces introductions, entrées. Quoi aimer dans Merton, qui est un précis du langage. Et de l’anglais, en l’occurence, “choice finds” (OTSOG p. 184). Oui : STSS (à distinguer en effet de sa version française en Éléments, qu’il ne faut pas prendre comme une traduction) comme...

0

Sujets contemporains : “civilité sexuelle”, Irène Théry

Prise d’Irène Théry, 👉 Moi aussi : La nouvelle civilité sexuelle, Seuil, coll. « Traverse », 2022. Civilité sexuelle ; prendre les phénomènes interpellations, revendicatifs, de genre et de sexualités par une perspective politique, politico-éthique sans doute (il est discuté des mœurs il me semble, et peut-être, plus lointainement, des normes ?). Antoine Garapon la recevait FCult cette semaine. Plus, question des pratiques sociologiques en France ces années : pratiques d’écriture, réflexivement, explicitement pratiquées comme telles. Ici, interludes, ou postscripts aux chapitres, d’ordre biographique, hors...

0

Merton on Kuhn: historicity – in disciplines & political economy

107 The Sociology of Science, Memoir : (quoting from a 1972 paper written with HZ) : Kuhn seems to us too restrictive in …  […] sociological interpretations of extra-theoretical influences upon the selection of problems for investigation in a science include more than its norms and institutional structure. They also include exogenous influences upon the rock of research adopted by scientists that come from the environing society, culture, economy and polity, influences of a kind pus so much in evidence these...

0

Ah the lore – scientific myths

I rarely use the term “breakthrough”, [Merton footnotes in his case-study of Kuhn, The Sociology of Science, An Episodic Memoir, note 46 p. 123] but it invariably brings to mind the jesting observation by the economist and polymath Kenneth Boulding intended to capture the intellectual excitement of the first year of the Center’s [Center for Advanced Study in the Behavioral Sciences] existence: Fellows would greet one another not with a “Good morning,” “Hi,” or even “Grüss Gott,” but with a simple...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search