Étiqueté : peuple

0

Individu et social : Halbwachs doesn’t disappoint

Magnifique. Halbwachs, suivant Durkheim dans la Division du travail social  : l’individualisation, particularisation, est un effet des sociétés complexes, précisément. Sociétés européennes contemporaines, dans le contexte qu’elles forment pour l’intuitionnisme de Bergson, les associationnismes de James Harvey et al. La Psychologie collective, cours Sorbonne 1939 et early 1940s je crois. Édité avec grand soin et fine contextualisation, par Thomas Hirsch. Une clé : l’importance cursive, discrète, du langage dans l’argumentation contre les psychologies diverses, de la philosophie traditionnelle aux disciplines et écoles...

0

Parry et Saussure, suite : ethnologues – et poéticiens des peuples

Décidément on voir une histoire du parcours de Parry : Lord (Albert B.) le souligne, dans son « Homer, Parry, and Huso ». Dès la fin de la thèse, passage du traditionnel à l’oral ; puis en 1935, appel du terrain, pratique et transmission de la poésie orale, apprentissage du serbo-croate, et voyage dans les Balkans. Ethnologie, réflexivité soigneuse sur la dictée, le matériel d’enregistrement, les rapports ethnologiques (« a liar », true mark), les extensions d’Homère à Huso (Cór...

0

Parry et peuple : modernisme, tournant du romantisme/19e

Ajout 4 juin à Parry & peuple : 450 : The old romantic notion of the poetry as a thing made by the people is by no means a completely false one. The poetry does stand beyond the single singer. He possesses it only at the instant of his song, when it is his to make or mar. Make it or mar it he will as he is able to tell story well, but well told or poorly told a...

0

Parry et l’intercourse épique

Parry sur le continu d’équivalence poet = poets = tradition = people. 441, dans l’étude sur Cór Huso : We can learn ont only how the singer puts together this words, and then his phrases, and then his verses, but also his passage and themes, and we can see how the whole poem lives from one man to another, from one age to another, and passes over plains and mountains and the barriers of speech, – more, we can see...

0

Agenda : Milman Parry, « peuple », poétique de l’histoire

Ça vaudrait le coup de passer un moment à tirer le fil synonymique et cognate de « peuple » et « populaire » dans Parry, dans les études homériques, le texte méthodologique sur l’histoire de la critique littéraire (ici au sens, 1934, de philologie, science du texte), et maintenant les notes de terrrain sur Cór Huso, poésie sud-slavique. On y verra les équivalences théoriques, poèmes de théorie, entre populaire et tradition, poète = poètes=tradition (avec un statut, une qualité particuliers...

0

Mauss : penser le sujet collectif

Mauss cherche, en fait, à construire la compréhension d’un sujet collectif : le social. J’ai eu du mal à en comprendre la logique fondamentale, qui ne m’apparaît, tentative, qu’a la fin du parcours, 350 pages into La Nation. J’ai dû en passer par pas mal de méfiance, développements sur Rousseau et l volonté collective, toujours suspecte, et autres « conscience ». Mais je crois, au prix d’une reconstruction par lecture systémique, par poétique de sa pratique conceptuelle autour de «...

0

Milman Parry – poet, poets, people

Très sympathique Milman Parry, in The Making of Homeric Verse donc, 1930 « The Epic Technique of Oral Verse-Making ». Son insistance scrupuleuse, à soin scientifique (jusqu’à, précisément, le « means of measuring the schematization of a poet’s style », 276), , sur la distinction le déplacement critique à faire entre poète de l’écrit et poète du « style oral et traditionnel ». Il s’agit bien de protéger l’espace d’une attention à l’énonciation du peuple, en distinction des notion littéraires et...

0

Séminaire possible : Poèmes de peuple ?

. Kanthapura . Synge – Beckett (Dépeupleur) . Du Bois ou . Joyce Dépeupleur ? . un contemporain postcolonial ? Midnight’s Children a bon dos toujours. Who Sings the Nation–State. avec en backup théorique : . nation and narration, historique des années 1980 (Balibar, Wallerstein, Brennan, sur Gellner, Hobsbawm…) puis reprise Bhabha en situations coloniales . Renan . here the question. Constitute the bibliography. Peuple et langage, peuple et poème.

0

Agenda – projet pour IUF ?

Peut-être, est-ce que, : . Saussure et peuples . épopée, Parry et Meillet – avec CT, P3. Auquel, en anglophonie, il faudrait voir à ajouter TS Eliot, “Tradition and the individual talent”, which also means the whole specter of Modernism and linguistics and the venerable philology, from Wolf on according to Parry. Et alors Frazer. Duh : Joyce. Wow that’s a tall order. That’s were it’s at. A Modernist turn in the epic, and it’s rhapsodic making. And the contemporary...

0

Échecs de Mauss

Mauss toujours, La Nation ou le sens du social, très éclairant sur les historicisations faites et performées, mais aussi – c’est la surprise – interessant, ou curieux, pour ses échecs. Les effets d’époque, desperation de l’après-guerre et des visions impressionnées par ses dimensions et ses nouveautés, affects, espoirs, tâches à se donner, volontarisme, … Oui penser la science sociale qui accompagne l’évolution (…) du « sens du social », oui pense la nation par « l’internation » – oui, certainement,...

0

Peuple, société, concepts

Est-ce que peuple et société ? S’équivalent ? Ceci demandé au cours, toujours, de la lecture de Mauss sur la nation et justement, son équivalence avec « sens du social ». Du point de vue de l’objet sans doute, la variation se faisant dans le point de vue du point de vue. Sociologie ou psychologie collective, ou développements de philologie, anthropologie, géographie humaine même peut-être. Discursivités. Quels accents alors ; et surtout quelles équivalences sont pensées, implicitement ? Entre peuple...

0

Mauss – formation des nations / contexte Conférence de la Paix

Le contexte dans lequel la nécessité de penser la nation pour mener à bien l’invention de la sociologie, ses nouveaux frayages et territorialisations : tout à fait évidemment celui de la WW1 et « les haines des nations » (108). Mais aussi par conséquence : la Conférence de la Paix comme instanciation des nationalismes 19e, soit « les nationalités », 109 : «  Il est presque comique de voir des faits de folklore mal connus, mal étudiés, invoqués devant la...

0

Mauss – inconscient / volonté collective – caractère

J’aurais au contraire pensé que « le sens du social » serait pensé par l’inconscient, comme le suicide de Durkheim. Étonnée de le voir prendre la forme de la « volonté générale » très rousseauiste. Des nationalisations conscientes et apparemment délibérées – même si l’ingrédient de la « nécessité matérielle » de l’unité en nation (92) est aussi explicitement posée : l’integration est, 2èmement, de nature économique (91). « Sens du social » est bien alors un homologue épistémologique au...

0

Mauss d’époque, Mauss de recherche – nation/s

Mauss étonnant, entre aise dans les discours d’époque ( « civilisation » ambiguë, « hiérarchie et classification » « des peuples et nations », analogie biologique…), maintenant difficile à lire sans cringe d’inconfort, et frayage d’une sociologie de la nation – posée de fait méthodologiquement (so far) sur une philologie (« nation ») et une « histoire des idées » « comparée ». Le « sens du social » : théorie de la formation = intégration de la nation (concept...

0

Marcel Mauss – sociologie et psychologie

Début dans Mauss sur la nation – « ou le sens du social », édition de Jean Terrier et Marcel Fournier, dans le cadre d’une ambitieuse « série Mauss » de Florence Weber aux PUF, 2013/2018. Il s’agit du rapport entre sociologie et psychologie qui m’importe et me titille – depuis Benveniste et Meschonnic, et les limites de la poétique sur le rapport qu’elle permet précisément de problématiser, avec foi, quant au carrefour du sujet transsujet. Ce fil depuis Saussure,...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search