Étiqueté : peuples du numérique

0

Zadie Smith sur les générations

NYRB, Jan 19, 2023 : (her birth date 1975) The old are vampiric. The old hoard resources. They use status and power and youth itself to distract themselves from the inevitable. The young are always right in their indictment of the old. The boomers were right about the Greatest Generation (traumatized, emotionally stunted); we were right about the boomers (vainglorious hypocrites); the millennials are right about us (irrelevant, politically obtuse). (14) Ce trope. On peut donc chercher à l’articuler, poser...

0

Normal science – et chocs numériques

Heureux ébranlements de confiance, normal science. Hier formation organisée par Claire Larsonneur à P8 sur les nouveaux outils et nouvelles pratiques de la traduction, post TAO, neuronale, avec le tournant à 2017. Les départs de discussion s’engagent, avec les collègues présents, par les interrogations concrètes, matérielles, sur les pratiques des étudiants avec ces nouveaux outils. Après la phase où se sont introduits le net généralement, Google, Wikipedia, YouTube aussi beaucoup (hier même, une étudiante me précise comment elle s’est documentée...

0

Culture numérique : espaces discursifs

Michel Desmurget, La Fabrique du crétin digital, 2019 également (et Prix Femina de l’essai) : j’ai commencé par me demander pourquoi cette dépense polémique, avec son mode assez grossier. Et me rends rapidement au projet : car il part sur une lecture systématique de discours, dont j’avais mal la culture (elle a cours en France, et dans l’espace ouvert du “débat public” si difficile à habiter) et qui est important à situer. Petite Poucette ; certaines voix pédago pour le numérique à...

0

Narcissisme néolibéral

Toby Nathan me donne, au passage de Ethnomythologiques (2022) : narcissique. Me donne une marque pour parler du Réel submergeant, amuïssant, des nouvelles subjectivités, néolibérales donc. L’identité (qui n’est pas, plus, la culturelle collective, ni politique co-alliée), “l’individualisme” (beaucoup usité pour débattre des rapports sociaux contemporains, en déliaisons) – le narcissisme donne un autre accent, et une direction, surtout. Presque une proposition.  

0

Humanités du numérique : *humane*, *humanisme*

Je lis, Bruno Patino, La Civilisation du poisson rouge (2019 seulement, mais déjà le “monded’avant”), 135 : “Echanger, sans regret, la fiction transhumaniste (il en est bien à Ray Kurtzweil et la Singular University de Google) pour un nouvel humanisme numérique.” Le mot est aussi introduit dans la bataille (sur un ton moins féroce, du lettré, et pour une visée plus organisée et programmatique) par Milan Douehi. J’ai aussi trouvé, par deux fois au passage ces “derniers temps” (mesure d’écoute...

0

Agenda : rapide tour, automne 2022

Combien je me rends mieux compte, 30 years into it as noted, que les objets sont historiques et changeants, mobilités diverses et stratifiées : “urgences” médiatiques, “problèmes sociaux”, mots d’ordre disciplinaires, pressions culturelles de plus long terme, conditions matérielles, bien évidemment, de génération des problèmes scientifiques (Merton ici). Le travail critique, je me rends mieux compte, a à se relier à, se placer devant (lire, faire contexte), ces temporalité, en choisissant ses rythmes, le choix est stratégique. Et scientifique. “Actualité...

0

Devenirs du langage : national à numérique

Combien la centralité du langage, dans la reconstruction culturelle d’après-guerre, dépend des nécessités reconstructives en effet mais aussi des exigences matérielles de la guerre-froide. Il faudra voir aussi comment ces dynamiques s’expriment sans doute aussi dans les versants décolonisation de la même période. Générations du langage. Qui n’est plus – la démarque est justement lisible, donnée historiquement – la ligne d’enjeux du langage du temps philologique qui atteint point d’orgue avec Saussure (disons – ici évidemment mon point de vue...

0

IA artiste

Vu hier pour la première fois (ce qui ne veut pas dire que d’autres ne me soient pas passées sous les yeux, sans être notées) une œuvre IA dans une expo d’histoire de l’art : Histoire de la nature morte, au Louvre (Laurence Bertrand Dorléac commissaire). Maintenant introduite, installée, intégrée dans l’histoire de l’art même – c’est dire. J’en suis les montées en culture par le fil des nouvelles et enthousiasmes de Lev Manovich sur Instagram et FBook.

0

Les boîtes noires – subjectivités néolibérales

A l’abord de la rentrée, et il faut dire, devant le léger malaise à l’idée de motiver un cours d’anglicistes de L3 autour de Joyce Woolf et Eliot : j’en reviens aux subjectivités néolibérales, sculptées par la précarité de l’emploi, la désagrégation des institutions du public, et le principe général de la boîte noire. Information au lieu du savoir, communication au lieu de la transmission, électrisation. Désappropriation de tous bords. L’un des repères que je garde, d’un auteur que j’aurais...

0

2015, 2016 : de quoi le temps ?

Il semble y a voir une ponctuation, sur divers plans, autour de 2015 et 2016. Je lis ce matin dans IA et AB, Liberté universitaire et justice sociale, le rappel de ces deux publications, The Rise of Victimhood Culture (Campbell & Manning) et Coddling (Haidt & Lukianoff). Subjectivités néolibérales. Je note depuis un bon moment l’inflexion dans le discours des Digital Humanities, indexée aux nouvelles formes technologiques et tech-industrielles, vers Elon Musk, Meta, TikTok. Revoir exactement les termes. Changement du...

0

Agenda – des devenirs du langage, été 2022 📌

digital humanities, the “debates”, the nexus of discourse, the collective, dissensual and dominant saisies of contemporary cultural stakes. How shaped, problematised, thematised, mots d’ordre, institutionalisations, incarnations in actors and actions and representations. In different language games, some mutually décomplétant. > DH as expression (specialised, localised, but also cristallised, at the focal point of academia) of neoliberal : globalization. Ce qui poursuit le fil comparatiste, poétique de l’étranger dans ses décennies successives de contexte, actualisation, horizons matériels recherche-création : et les évolutions de...

0

Anthropology of AI – “digital culture”, problem interface

A point of interest, which resurfaces regularly : anthropology, as angle to discuss, question, décompléter, AI and digital culture myths. In its core capacity as critical tradition on both human sociality and cultural diversity – or, diversity as culture. Here Paul Ekman‘s classic and grounding, matriciel work on coding and measuring facial expressions (structurally claimed as universal, biological – produced for ARPA initially and later used and patronized by various security agencies and the automation of deception detection for post...

0

AI : cartographie des problèmes

Points à retenir de l’Atlas of AI de Kate Crawford (Yale, 2021) : . les corpus et data training sets forment bien sûr des “généalogies“. Sont des archives, étudiables selon des catégories déjà travaillées. Et les productions contiennent des classiques. Archives, collections, data sets. “Benchmarks”, et “training sets“, dont pratiqués en “compétitions” entre systèmes d’AI, et leurs “performances”. Il y a – il n’y a que – des corpus de datasets, dont certains sont des classiques et des matrices. WordNet (base...

0

TS in contexts of DH

Note après table ronde au colloque EAST4 : East Asia Translation Studies de la semaine dernière, Université Paris Cité (ex 7), Florence Zhang aux manettes, et Cécile Sakai pour la table ronde en particulier : en effet, air du temps, faveur institutionnelle, et inscriptions matérielles des plateaux “postcolonial” et “mondialisation” dans les traductologies, mais où voir les traces éventuelles d’intersections possibles entre Translation studies et Digital Humanities ? On pose le pied sur une ligne de fracture peut-être, simplement :...

0

Ethnographie, philosophie – affect universitaire, et B Stiegler

Il faut beaucoup aimer la réalité (let’s just let the term stand for this). Prise ethnographique, qui soulève les récits et les représentations illusoires, avec ces instants de retouche, respiration, embrassade de l’histoire, toujours exultante. Un recueil dans. Ces décrochages, apprentissages, peuvent s’amenuiser, se miniaturiser, leurs effets érotiques s’amaigrir, aussi. En ambiance de lutte. Libido sciendi précieuse et fragile. Minima scienta. Mais aussi le savoir comme pratique éthique de base – sublimation ordinaire, “curiosité”, désir même. * Je termine B....

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search