Étiqueté : poétique

0

Parry et peuple : modernisme, tournant du romantisme/19e

Ajout 4 juin à Parry & peuple : 450 : The old romantic notion of the poetry as a thing made by the people is by no means a completely false one. The poetry does stand beyond the single singer. He possesses it only at the instant of his song, when it is his to make or mar. Make it or mar it he will as he is able to tell story well, but well told or poorly told a...

0

Parry et l’intercourse épique

Parry sur le continu d’équivalence poet = poets = tradition = people. 441, dans l’étude sur Cór Huso : We can learn ont only how the singer puts together this words, and then his phrases, and then his verses, but also his passage and themes, and we can see how the whole poem lives from one man to another, from one age to another, and passes over plains and mountains and the barriers of speech, – more, we can see...

0

Agenda : Milman Parry, « peuple », poétique de l’histoire

Ça vaudrait le coup de passer un moment à tirer le fil synonymique et cognate de « peuple » et « populaire » dans Parry, dans les études homériques, le texte méthodologique sur l’histoire de la critique littéraire (ici au sens, 1934, de philologie, science du texte), et maintenant les notes de terrrain sur Cór Huso, poésie sud-slavique. On y verra les équivalences théoriques, poèmes de théorie, entre populaire et tradition, poète = poètes=tradition (avec un statut, une qualité particuliers...

0

Saveur des classiques

Une découverte, ou une évidence du moment, qui se présente et se retrouve, présente et présente : que les classiques fournissent une saveur interne, profondeur et vibration d’histoire dans, mais aussi un rayonnement du sens sur tout l’environnement historique et intertextuel, où se concentre la puissance de la culture. Il faut avoir 50 ans, ou quarante ans de lecture, pour en prendre tout le plaisir ou la passion. Horizon de la retraite après la profession (la question m’a préoccupée, pendant...

0

Écritures : done

Alors le grand bonheur c’est quand même cette jonction, enfin, des espaces d’écriture entre Ce que fait et Saussure, chantier livre. Désirée depuis très longtemps, sinon toujours, et faite avec un naturel confondant – why the whole drama ? Over years and decades ? Que des déplacements d terrain soient prêts. Travaillés par des passages mal connus à la conscience. Pourtant si bien compris, par un corps quelque part.

0

Écriture : un état

La merveille (miracle ou ordinaire du moi, effets du moi sain, soigné) : soudaine évidence que l’écriture est un état et non une tâche. Soulevant alors la question de son évaluation, de sa vitesse, de son efficacité. Etat de précision, processus de la précision, d’analyse, coupe. Critique : faire de la place dans les articulations, articuler. Détotaliser, désétrangler. Ce qui veut dire aussi réouvrir la possibilité de parler. Rendre, libérer la parole.

0

Séminaire possible : Poèmes de peuple ?

. Kanthapura . Synge – Beckett (Dépeupleur) . Du Bois ou . Joyce Dépeupleur ? . un contemporain postcolonial ? Midnight’s Children a bon dos toujours. Who Sings the Nation–State. avec en backup théorique : . nation and narration, historique des années 1980 (Balibar, Wallerstein, Brennan, sur Gellner, Hobsbawm…) puis reprise Bhabha en situations coloniales . Renan . here the question. Constitute the bibliography. Peuple et langage, peuple et poème.

0

Agenda – projet pour IUF ?

Peut-être, est-ce que, : . Saussure et peuples . épopée, Parry et Meillet – avec CT, P3. Auquel, en anglophonie, il faudrait voir à ajouter TS Eliot, “Tradition and the individual talent”, which also means the whole specter of Modernism and linguistics and the venerable philology, from Wolf on according to Parry. Et alors Frazer. Duh : Joyce. Wow that’s a tall order. That’s were it’s at. A Modernist turn in the epic, and it’s rhapsodic making. And the contemporary...

0

Milman Parry entre les langues scientifiques

Satisfaction de me mettre à travailler sur Milman Parry : thèses françaises sur Homère et l’épique, Classics et philologie disciplines intereuropéennes,  français et anglais sur le grec, et enfin les premiers scientifiques américains du langage, encore ceux qui cherchent leur formation dans l’Europe des sciences philologiques, linguistiques, et orientalistes. Parry et Meillet, moins directement qu’avec non pas l’intitial Victor Bérard mais Aimé Puech, avec accompagnement de M. Croiset et donc Meillet comme « primarily a linguist » (xxiii, The Making...

0

Épopée – poétique du culturel

Ce que je cherche avec l’épopée : concevoir une poétique du culturel. Distincte des anthropologies, ethnologies, romantisme et folklorisme, cultural studies ensuite, amonts orientalistes, etc. À distinguer sans doute aussi, précisément, des linguistiques et des philologies avant elles. C’est toute la question de Saussure dans les légendes.

0

Flaubert !

Repris L’Education sentimentale, par rafraîchissement des parcours dans l’étranger, et par curiosité sur l’histoire de ma question, mon frayage de taupe, sur poétique et politique. Extraordinaire Flaubert. 1869. La prose, l’épaisseur du réalisme, la symphonie narrative. Remarque : texte à explication de texte ! Petit aperçu soudain dans la formation du littérarisme scolaire, avec une littérature pareille. Roman et révolution, aussi.

0

Beckett, Letters, vol. 2

L’extraordinaire n’est pas seulement la puissance de Beckett, reconfirmée à chaque approche, mais : Cambridge UP, qui peut encore produire sous son égide un scholarship de cette qualité, à la hauteur de l’oeuvre. En réel prolongement de l’oeuvre. Des lecteurs, des traducteurs, des chercheurs. Des éditeurs. En équipe. Bluffant, et par contraste épuisant, devant le reste du paysage général.

0

Poétique du social : l’inconscient

Au-delà de l’intersubjectivité, dont rend compte globalement la théorisation de l’énonciation par Benveniste et qu’une poétique sait gérer et prolonger, je cherche le lien vers « le peuple » (passerelle juste ou erreur de chemin ? Je continue à le construire pour l’éprouver en tout cas) comme  plan anthropologique de l’inconscient social. Où « une » société devient cette actrice paradoxale, actrice de l’histoire a posteriori et sans actes, ou de l’histoire vue de loin par masses, sans individus. ?...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search