Étiqueté : politique

0

Options aujourd’hui : Adorno, Zizek, …

Devant la muraille, et la perplexité vaincue des mouvements de ce printemps (depuis à P8 par exemple) : prendre la mesure des défaites et des fatigues ; analyser fouiller la faiblesse et la défaite (un projet classique) ; ou encore Minima moralia, ou Zizek 2017, repéré seulement aujourd’hui : The Courage of Hopelessness. Not sure I have the courage of indulging his tone of authorship to get his prize though.y For the lazy, Will Self’s take in the Guardian. Although...

0

Institution, commun, c’est-à-dire

C’est-à-dire : que le commun soit une proposition de construction théorique du peuple au même titre que le débat autour de l’institution(exploration des peuples critiques, en contexte de guerre froide, Décolonisation et prospérité occidentale keynésienne), et avec la même puissance analytique du bloc hégémonique actif. Pour commencer à répondre, il faut aussi un rappel des autres pôles conceptuels de réflexion sur le politique et la réimagination’ du peuple dans les 50s et 60s et 70s. Décolonisation, one major one et avec...

0

L’institution now – le commun

Valentin S hier soir présente son livre à la librairie l’Humeur vagabonde. Il revient sur un lien transhistorique où je crois localiser une proposition, que je recherche dans son travail ou en prolongement de celui-ci : ce débat sur l’institution, si effervescent et si intense dans son époque politique et sociale, comment se transforme-t-il dans des formes reconnaissables aujourd’hui ? Dilué dans la mondialisation, et le tournant / la falaise de 1980 ? Ou bien prolongé en transforme, sous quels...

0

Dynamiques de l’institution/instituant

Excellentes articulations. Si bien tombées à lire au moment de telle perplexité à l’université, de telles contradictions vécues. L’Institution renversée, rapportant la réflexion de René Lourau sur L’Etat-inconscient (1978) : Les 4 modes d’action : institutionnel, anti-institutionnel, non-institutionnelles, contre-institutionnel. Et leurs glissements et chevauchements : ou quand des formes de délinquance ou de banditisme s’amalgament à des formes de contestation politique … (ou) lorsque le refus  de toute institutionnalisation et « la surpolitisation du gouvernement direct » fait « place à...

0

Guattari sur le groupe-sujet – transversalité

Résumé des attentes, dans L’Institution renversée (et avec Guattari spécifiquement) concernant la clinique de soin, pour moi concernant l’université : Autrement dit, le groupe peut-il à la fois assumer ses finalités économiques et sociales tout en permettant aux individus un certain accès au désir et une certaine lucidité quant à leur destin ? 46. Le « groupe sujet » contra le « groupe assujetti », comme groupe révolutionnaire ou institutionnalisant. En connaissance de sa précarité, « instinct de mort », et...

0

Stratégie de la critique

. chercher les points critiques : points de renversement, points de bascule . appuyer sur la situation des exclus, les concernés, les interpellés : par eux passent les fronts critiques. (Migrants qui n’ont pas passé les frontières, les frontières leur ont traversé le corps et la vie : qui a écrit cette proposition le premier ?). Leur situation donne à lire les fronts de l’opposition : travail diagnostique. Y a-t-il un autre travail, pour la critique, que le diagnostic ?...

0

Le politique, stratégie, énonciation : Nanterre, états généraux

A definite release, reading an exchange between colleagues from Nanterre university attempting to make sense of the political situation of occupation and mobilisation, and orient themselves for their own project of molding and acting in the situation, « États généraux » in preparation. Relief to find that the uncertainty in reading the events is shared and in fact the very object of living through the events. The whole point, making sense, shaping, diagnostic reading and strategic reading/decision (exactly this : strategy,...

0

Les mauvais peuples. Légitimité en jeu

Les événements de Paris 8, les retournements de la révolution (le mot arrive très tard, vers p. 500) dans L’Education sentimentale, le questionnement sur les droits fondamentaux du refuge (Betts & Collier) : chaque cas soulève la question du, et en effet réactive les arguments sur, le mauvais peuple. Les effets de peuple à la démocratie douteuse. Ou, autre cas, difficile à reconnaître dans le Vraisemblable politique en place. Soit ensemble les rapports de classe, qui permettent une visibilité et...

0

Nation et peuple, contd.

Rappel : que le nationalisme \ le sentiment national (“national pride” et ce qu’Elias regarde ici) est indissociable de la démocratie libérale, et de la souveraineté du peuple. C’est-à-dire que l’international dans l’époque des démocratisations reste associé, par contraste, avec “the international culture of the nobles” (Elias, 18). Histoire des valeurs de l’international, de ce cosmopolitisme (dans l’est limites de l’Europe) à l’internationalisme, en démocratisation beyond liberalisme etc. Ces variations. Il faut vraiment replonger dans ce qui fait pivot avec...

0

Théorie et conditions historiques : familles historiques

. Penser depuis Hitler, “Auschwitz”, Arendt, N. Elias, encore Agamben, et les nouvelles lectures de Scpitt . penser depuis Hiroshima, 1945 et les conditions de la paix : toute la ligne géopolitique, Relations internationales, Area Studies, American research university and militaro-industrial-academic complex . penser depuis la Décolonisation, soit la colonisation : critique, pour commencer, de la ligne précédente. Et plus loin : critique de la modernité, civilisme, nationalisme et cultural difference . penser depuis la Révolution française : démocratie moderne,...

0

« Permanence du théologico-politique ? », Claude Lefort

Dans Essais sur le politique, XIXe – XXe siècles (1986), mais extrait initialement de Le Temps de la réflexion, 1981. Inattendu Lefort : le théologico-politique est exploré dans Michelet, et la « voie royale ». Peuple de la Révolution conceptualisé, historiographié, par la « voie royale ». L’ingrédient supplémentaire, et que je continue à avoir du mal à situer, est la question de la philosophie. Semble être une enjeu du texte, et de la réflexion : différenciation entre science politique et philosophie...

0

Agamben Peuple et peuple – et peuples

Oui bien vu bien remis en lucidité, la dualité politique moderne, dynamique de la démocratie justement, entre Peuple et peuple. Que Rome identifiait par ses catégories institutionnelles même : populus et plebs. Qu’Aristote tenait à distance de polis (ses différents regimes) à dêmos. Alors après les peuples, la différence des peuples, la racialisation, la naissance-nation à la fois inséparable historiquement de la colonialité et prise dans le concert des nations / la guerre des nationalismes. Les identités mortifères. Les guerres...

0

Ah – Agamben, peuple, et tiers monde

Demande formulée hier, réponse obtenue ce matin, a few pages on, pp. 190-193 de Homo sacer : . fouille, léger sondage, philologique et historique, dans le mot « peuple », mot politique européen , dans ses déclinaisons latines (Rq : Agamben ne s’arrête pas sur la spécificité de l’allemand dans cette série, alors que l’Allemagne lui fournit les cas du nazisme, de Schmitt, et de Benjamin – de Arendt aussi, même). L’ambivalence, dit-il, et l’amphibologie structurelle de « la politique...

0

Agamben, dêmos, colonisé

. Il reste, une fois Homo sacer poursuivi jusqu’au bout et la fidélité de lecture débouchant sur une estime assurée, la question de la démocratie, pourquoi non sollicitée, sur la ligne de réflexion concernant le biopolitique ? Et la vie nue du colonisé, qui fait remonter la chronologie sa doute a une autre échelle, et à d’autres sens historiques peut-être, question de la formation de la modernité, ou politique moderne. La question, qu’il faut aller reposer dans la lecture de...

0

Les philosophismes

Irritation, à des blocages, ou captations, inutiles et à vrai dire pompants : ils pompent au service d’une forteresse discursive l’énergie critique commune qui est en question, sollicitée, interpellée into being dans le temps de la lecture. C’est d’une part les fétichisations, avec le sentencieux. D’autre part, revers du même effet : le geste de faire le vide. Tabula rasa de l’histoire, puis alors picorer à volonté dans telle bulle soudain fétichisée, par exemple comme lieu de l’origine pour telle...