Étiqueté : politique

0

Positions critiques : zones

Je revois ce dimanche soir une vieille tendresse : The Full Monty, qui me refait la fable de l’Angleterre d’exactement ma génération, celle des détricotages féroces de la socialité (telle que divisée en classes, dans un ordre quasi aimé – par la nostalgie…). L’histoire cette fois-ci m’apparaît comme celle du déclassement (ici cas intense de le dire, et pathos intense), avec réverbérations vers mon affect de déclassement, toute proportion homothétique gardée évidemment, mais le bénéfice est une perpective fraîche, un...

0

Littérature d’intervention – de quoi le nom ?

Configuration émergente – je ne l’identifie dans son ensemble que récemment : Mathilde Roussigne sur une ethnographie de la littérature, avant quoi toute la généalogie des auteurs enseignant à Vincennes (et effets de generation lisibles) et jusqu’à la création du master de Création littéraire ; Marielle Macé sur l’essai, Alexandre Gefen sur la « littérature d’intervention » donc (Corti, 2021) . un phénomène français – parisien et mondain ? Lettres et ses imaginaires sociaux, dont ses moralités ? Voir alors...

0

Islamo-gauchisme etc.

Toute cette semaine affairée autour de l’esclandre « islamo-gauchisme », que Frédéric Vidal a eu la bêtise de prendre au Figaro et à JP Elkabbach (entretien sur CNews, 14 février). Je ne cherche pas même à y répondre, sans envie de fouiller dans ces fourrés d’entrelacs discursifs, alors que : toutes ces prises de parole, de tous côtés, démultipliées par le commentariat. Je ne peux pourtant pas éviter de me faire passer par les échos, et la masse des discours...

0

Judith Schlanger

Ouh la bonne satisfaction, La Vocation, Judith Schlanger, 1997. J’attendais – suggestion de lecture trouvée dans Vincent Debaene, sur les négociations subjectives des nouveaux ethnographes professionnels des 1920-30s (L’Adieu au voyage) – de nouveaux apports, après Eva Illouz, sur l’individu et sur l’histoire du sujet. Trajectoire d’exploration en contre-courant (càd approfondissement, bifurcations internes) de mes politismes épuisés, découragés, désengagés, arasement de la lutte. Et je trouve : une manière philosophique douce, patte, caractère, une personnalité de discours et de prise,...

0

Emotional modernity – Eva Illouz

Now here’s something else, in terms of critical libido. The invention, the power recasting, the change of parallax, the density of stakes reshaped. Here in her recent (2018 in the original German) The End of Love. À Sociology of Negative Relations. This is another new path of mine – back to exploring the dimensions of the private and subjective and intersubjective. After unhappy (and entirely instructive : the learning from this summable as : there is a sociology of access...

0

Prendre le savoir par : l’indépendance

En société de la connaissance, en capitalisme cognitif, et en démocratie communicationnelle et experte, l’université (pour parler d’un pôle emblématique) peut (on peut dire doit) représenter la zone indépendante du savoir. Une indépendance démocratique du savoir doit se trouver à s’insituer. Indépendance citoyenne, comme indépendances anarchiques (anarchistes jusqu’à) de tous poils, libres. (Hmm l’école libre, oui je me souviens, expression de ma génération… Les libertés utilisées pour les points poches et veines d’autoritarismes -) Partir de l’autonomie relative. Son souci,...

0

Mettre des mots sur : ce que c’est que dire, exprimer

Toute la question de la justice, celle de l’histoire, celle de la conduite de vie quand il y a à soigner des névroses inscrites ; celle de la morale sociale, celle du combat politique. Ces temps-ci, la lutte anti-racisme et ses nouvelles expressions. La lutte féministe des derniers mois, #metoo et feminicides etc. Des travaux, pratiques, tentatives, à la fois telles que Philippe Lançon dans Le Lambeau (2018), et l’exercice d’ « auto-analyse » de Bourdieu, si comiquement, touchamment personnelle...

0

Mettre des mots sur

Emilienne me fait résonner l’expression, à l’occasion d’un coup de fil, et au sujet des rapports de politique au sein d’une administration (d’enseignement supérieur as it happens). Harcèlement moral. De même ce sera harcèlement sexuel, exploitation de tout type, racisme, colonialisme, pouvoir et abus de, infringement sur les droits (dont du travail), etc. Oui un enjeu pour les dominés de ce coup de langage majeur : mettre des mots sur. Non seulement « dire stop » (proposé par IW en...

0

OTSOG ! Merton intemfestif

Merton, Robert K. – nom fantaisiste, américain au sens immigré du terme, texturé en Europe dense d’histoire – tout à faire happily (la félicité est de performativité : associée dans les premières pages des Autobiographical Reflections à la fin de Serendipity, autour du Père OTSOG Bernard de Chartres, p. 231) intempestif pour cette saison de tangente scientifique et politique. La jubilation est irradiante, elle se projette partout, éclaire tous azimuts. Peut-être avant tout, zone focale, centre nerveux : le décrochage de la...

0

Écrire – lubies

Peut-être ?, faut-il ?, projeter d’écrire les lubies. Finalement retrouvées, ou légitimitées. Et laisser écrire par tâtonnement de goût, aveugle au sens. Infra. Par le dedans de l’experience, par le bas de la raison. Ici une ethnographie du savoir. Savoirs dominés ? Savoirs … quels adjectifs, justement ? (Oui, NB : ethnographie : ses rapports, doubles aussi, avec les positions dominées.) Le dominé et ses attentions, ses savoirs. Ses positions positionnellement critiques, marges. Par exemple ce matin : l’intimidation, la...

0

Nouvelles féminités

J’apprends – car le relais des générations offre généreusement ça aussi – par mon neveu, la sophistication tactique des black blocs, et le nombre de filles parmi eux.

0

Frontières : fabrique, et sollicitation actuelle

On reparle des frontières, de l’Europe en particulier, ces jours de pandémie (ou activation, instanciation, du mondial, sous un nouveau mode exploratoire). Une remarque glanée au hasard des flots de la radio, citation d’un penseur actuel : que les frontières actuelles de l’Europe sont des lignes de front qui ont été pacifiées. Très éclairant, très belle remise en perspective du résultat historique ; ce temps écrasé visible aujourd’hui, et radiographiable dans ses couches constitutives. Tout à fait évidemment : les clivages...

0

Goffman – rituel et politique

Agréable – par quelle tendresse historique mais aussi quelle tendresse condescendante – de prendre l’impertubabilité éthologique d’Erving Goffman en défaut avec ces marques nombreuses (elles ne sont pas cachées, pas considérées comme fautes et donc même affichées, comme réalisme) de contexte social spécifié, avec toutes ses questions morales, substantielles, non déshumanisables, par psychologie sociale éthologique : les gangs violents, leurs jeunes porto-ricains dans les écoles américaines, le programme spatial, « vogue actuelle de la ‘thérapie de groupe’ », 69. Mais...

0

Erwing Goffman – infrapolitique contd.

Voilà, où se réglisse, où se loge, le politique, soit la différence sociale : Il convient de noter un trait général commun à ces diverses formes de la territorialité : leur variabilité socialement déterminée. Étant donné un cadre particulier et ce qui s’y trouve, il est évident que l’extension des réserves peut varier grandement selon le pouvoir et le rang de chacun. (54) Pour immédiatement regagner la dimension infrapolitique de la différence : reversée à l’ordre social (contre le «...

0

Lordon – condition anarchique et fondation institutionnelle

Lordon suite, 280, alors, radicalement sur toutes les conséquences, en dérivations pratiques comme en racines de principes, sur « la condition anarchique » et la mise en forme institutionnelle de la multitude : « nul ne s’en tirera en pensant s’exonérer du mensonge collectif, car le mensonge collectif est la condition fondamentale de la vie de tout collectif. » Juste plus haut, discutant de l’option maximaliste de l’orphisme chez Giani Carchia : Car fonder, c’est proférer un mensonge inaugural :...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search